Comment choisir son antivol pour vélo ?

Publié par
,
le 
Non classé
Partager
Comment choisir son antivol pour vélo ?

Le vol de vélo est l’une des choses les plus décourageantes pour les cyclistes. Les statistiques et les chiffres font peur. En effet rien qu’en France, on dénombre plus de 400 000 vols de vélo chaque année. Peu de vélos sont retrouvés et si on les retrouve c’est parfois dans un piteux état. Face à ce phénomène, nombreux sont ceux qui hésitent à acheter ou encore racheter un vélo après l’avoir perdu. Ainsi c’est plus de 80 000 cyclistes par an qui renoncent au vélo.

Heureusement, le vol de vélo n’est pas une fatalité. En appliquant quelques règles essentielles, en suivant ces quelques conseils et en se dotant des bons outils, on peut très bien protéger son vélo.

Tout commence dès l’acquisition de votre vélo. Dès ce moment vous devrez immédiatement penser à sa protection. Vous allez sans doute vous acheter les accessoires pour vélo nécessaires mais n’oubliez surtout pas l’antivol. Pour dissuader les voleurs, il sera votre premier allié. En général 10 à 20 % du budget consacré à l’achat de votre vélo devrait être destiné à l’achat d’un bon antivol. Certes, si vous avez acheté un vélo d’occasion ou un vieux vélo, le choix de l’antivol dépendra de la valeur que vous accorderez à votre bien. Cependant peu importera l’état du vélo, son apparence n’empêchera pas les voleurs de s’y intéresser.

Voici donc quelques conseils pour éviter de se faire voler sa monture. Il suffit parfois de prendre les bonnes habitudes. Ainsi, lorsque vous attachez votre vélo, veillez à toujours l’accrocher par le cadre et cela, toujours à un point fixe. En plus d’attacher le cadre, vous devrez également attacher la roue avant (élément que les voleurs démontent assez facilement) et justement pour renforcé la sécurité de votre vélo, il est fort conseillé de ne pas utiliser d’attaches rapides. Que ce soit au niveau de la selle ou des roues, optez pour des boulons antivol.

Il existe plusieurs types de dispositifs antivol pour vélo, disponibles sur le marché. Encore faut-il les choisir avec minutie car tous ont des avantages et des inconvénients.

Nous retrouverons ainsi :

Les antivols en « U »

Ils ont la réputation d’être sûrs et efficaces. Dans les tests effectués par la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette) ils ont été classés parmi les meilleurs antivols. Leur seul inconvénient réside dans leur transport et leur poids. Ils sont souvent un peu encombrants. Mais pour protéger efficacement son vélo, on fermera volontiers les yeux sur ce petit point négatif.

Les antivols pliants

Si vous cherchez de la souplesse, ces antivols pliants seront parfaitement adaptés. Ils ont la particularité d’être légers et facilement transportables. Malgré un bon niveau de sécurité, ils ne détrônent cependant pas les antivols « U » classique.

Les chaînes à maillons

On dit d’eux qu’ils font partie des plus solides. Cependant leur efficacité dépendra fortement de l’épaisseur des maillons de la chaîne. En effet à partir de 6mm de diamètre, les chaînes à maillons vous assureront une sécurité satisfaisante. Leur inconvénient reste leur poids et leur transport. Si vous optez pour ce type d’antivol, dites-vous que plus il gros mieux c’est.

Les antivols fixes

Vous effectuez souvent des arrêts de courte durée ? Choisissez donc les antivols fixes. Facile à utiliser il vous fera gagner du temps. Assurez-vous tout de même de surveiller votre vélo le temps de faire vos courses ou vos petit achats.

Les antivols type « câble » et les boas

En matière de dissuasion, ils restent peu convaincants. Leur principal avantage réside dans leurs coûts abordables. Cependant ils ne vous garantiront pas d’avoir la conscience tranquille.Mis à part leur prix, ils sont peu encombrants et leur longueur permet aisément de faire le tour d’un arbre ou d’un poteau. Ils sont donc pratiques lorsque les places de stationnement viennent à manquer et qu’il faut faire avec les moyens du bord.

Si vous optez pour les boas, ils présenteront les mêmes avantages que les antivols type « câble » notamment au niveau de leur légèreté, de leur compacité et de leur prix. Cependant leur armature en acier qui protège le câble les rend plus robustes.

Au final, quel que soit l’antivol pour lequel vous opterez, évitez d’attacher votre vélo dans des endroits isolés. Préférez les emplacements fréquentés, avec du monde, donc des témoins éventuels en cas de vol.

Enfin, pour encore plus de sécurité et pour vous donner plus de chance de retrouver votre vélo si par malheur il se faisait volé, pensez à procéder au marquage Bicycode.  Vous pourrez ainsi bénéficier d’un un numéro unique gravé sur le cadre de votre, élément à la fois dissuasif et qui facilitera la restitution dans le cas où le vélo est retrouvé.

 

Partager

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Comment choisir son antivol pour vélo ?"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] En ces périodes de fêtes, prudence est de mise. Sécuriser son vélo est donc primordial. Quel que soit l’endroit où vous le laisserez, n’oubliez surtout pas de l’attacher. Un solide antivol comme le « U » sera votre meilleur allié pour dissuader les éventuels petits malfaiteurs. Si vous tenez à votre vélo, n’hésitez donc pas investir pour un meilleur antivol. Ils sont nombreux sur le marché mais optez toujours pour le plus solide et le plus résistant. Pour en savoir plus, lisez l’article sur comment choisir son antivol pour vélo ?  […]

wpDiscuz

Catégories

Qualité de l'air