Protection contre la pollution urbaine

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Ecologie, Pollution

Partager

Protection contre la pollution urbaine

En ville, les cyclistes sont exposés à la pollution au quotidien avec des risques pour sa santé. Pourtant, les avantages et bienfaits restent considérables même dans de mauvaises conditions atmosphériques. Pour continuer à faire du vélo en toute sérénité en zone urbaine, il existe heureusement une solution : le masque anti-pollution Respro City.

Haute protection contre la pollution

Le masque anti-pollution City de la marque Respro offre au cycliste un haut niveau de protection contre la pollution en ville. Il empêche efficacement l’inhalation des polluants primaires produits par les pots d’échappement des véhicules. Le filtre City ™ intègre le Dynamic Tissu charbon actif (DACC ™) composé à 95% de charbon pur. Cette technologie est héritée des forces armées britanniques. Ce filtre est ainsi capable de retenir une vaste gamme de polluants urbains communs : les hydrocarbures, comprenant benzène et pyrène, les oxydes d’azote, le dioxyde de soufre, l’oxyde de plomb et les fumées noires, ainsi que les microparticules PM10 (à partir de 10 microns) incluant les pollens et les poussières de chantier.

Par ailleurs, les filtres des masques Respro sont interchangeables. On peut ainsi adapter son masque au besoin on l’équipant du filtre adapté. Le filtre Respro Sports par exemple offre une meilleure ventilation utile pour une pratique sportive.

Masque facial Respro city contre la pollution

>> À LIRE : Pollution de l’air et santé à vélo

Masque anti-pollution confortable

Le masque Respro City est pourvu de 2 clapets Techno Valves. Ils ont pour rôle d’évacuer la chaleur, l’humidité et le dioxyde de carbone, permettant une respiration fluide même en plein effort physique. Il est possible de remplacer ces valves en cas de perte ou endommagement des originales. Grâce à son design ergonomique, le masque Respro City  épouse à la perfection le contour du visage. En plus d’offrir un confort optimal, il assure une efficacité à 100% en évitant toute entrée d’air non filtré. Le masque est en néoprène hypoallergénique pour prévenir les risques d’allergie.

Conseils d’utilisation du masque Respro  City

Filtres pour masque Respro

Il est recommandé de changer le filtre de son masque tous les 6 mois. Ce délai est basé sur une utilisation d’une heure quotidiennement en condition de pollution moyenne. Si avant ce terme une difficulté à respirer se sentir, les micropores du filtre sont probablement obstrués. Il faut alors changer le filtre. Toutefois, le filtre ne s’use pas s’il n’est pas utilisé et s’use moins vite en condition de faible pollution.

Le filtre peut être désinfecté, en cas de rhume notamment. Pour cela, il suffit de le tremper quelques minutes dans l’eau bouillante puis de le laisser sécher. Cette opération ne désencrasse pas mais tue les microbes.

Pour éviter d’endommager la pince qui maintient le masque sur le nez, il faut éviter de plier le masque. Pour le ranger lorsque celui-ci n’est pas utilisé, il est conseillé d’enrouler le masque autour d’un doigt ou en s’aidant d’un stylo.

>> À LIRE : Le vélo urbain à travers 17 profils de cyclistes lillois

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air