Zoom sur le Bikepacking, l’aventure à vélo

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Actualité cyclotourisme, Cyclotourisme

Partager

Zoom sur le Bikepacking, l’aventure à vélo

Aujourd’hui, il y a le Backpacking et le Bikepacking. Le BackPacking est cette pratique qui consiste à voyager à pieds avec un sac à dos. Le Bikepacking c’est à peu près la même chose sauf qu’ici, on voyage à vélo. Les Bikepackers se définissent d’ailleurs comme des voyageurs à vélo « en quête d’aventure, d’autonomie et de légèreté« . Cette pratique implique forcément l’usage de sacoches vélo. Toute de suite plus de détails.

Petite définition du BikePacking

Bikepacking : les sacoches vélo qui conviennent.Le Bikepacking est une discipline qui connait aujourd’hui un réel essor. Elle a même sa propre communauté : les bikepackos. L’engouement pour cette pratique est tel que même les grandes marques de l’outdoor s’y intéressent. Elles proposent pour la pratique toujours plus d’innovations. Ce type de voyage séduit de plus en plus de monde. L’objectif avec le bikepacking ? Revenir à l’essentiel, c’est à dire à l’essence même du voyage.

Faire du bike packing, c’est donc voyager léger, avec très peu de sacoches. Contrairement au cyclotourisme, on se passe volontiers de porte-bagages. Tout est fait pour bénéficier de plus de légèreté. Les sacs et sacoches vélo sont fixés directement au vélo grâce à des sangles sur le cadre de votre monture.

 

Sacoches vélo sur guidon ou sur tige de selle pour le bikepackingEn d’autres termes, on peut définir cette discipline comme une sorte de « randonnée à vélo ». En effet, les bikepackers ne sont généralement pas fans de bitume. Dans le bikepacking, on préfère largement les chemins et les sentiers – du off road. La majorité des pratiquants roulent en tout-terrain. Ce qui n’empêche pas certains de s’aventurer aussi sur les routes. Pour la pratique, on opte ainsi pour des VTT avec fourche suspendue à l’avant. Les puristes pourraient même s’en passer. Les vélos sont équipés de pneus plus larges que la moyenne – en 26 pouces, 28 pouces, 29 pouces ou plus.  Eh oui, dans bike packing, les vélos peuvent presque se rapprocher des FatBikes !

>> A LIRE : Des sacoches vélo sur guidon pour transporter ses petites affaires à vélo

L’équipement Bike Packing

L’équipement utilisé par les bikepackers se rapproche de ceux que l’on peut retrouver pour la randonnée. Vélos, sacoches vélo, sacs… tous sont conçus pour durer et avaler les kilomètres. Ils ne doivent absolument pas alourdir ou déséquilibrer le vélo. Les fixations utilisées sont généralement des sangles. Tout est privilégié pour être pratique et pour être paré à affronter les intempéries sans oublier de protéger le cycliste et ses affaires. Les sacoches Ortlieb rassemblent les conditions nécessaires pour un voyage en vélo réussi.

Les sacoches vélos idéales pour le Bikepacking

En ce qui concerne la tenue, un bikepacker mise d’ailleurs aussi sur la légèreté. On préfère ici du léger et du peu encombrant, bref du compact. La différence de poids entre un système traditionnel et un système de bikepacking est conséquente. En moyenne, pour un adepte de la discipline, on est 60% plus légers ! Les superflus sont mis de côté. C’est pourquoi les sacoches de bikepacking n’ont pas toujours besoin de supports additionnels, comme c’est le cas notamment des porte-bagages.

Eliminer le superflu pour bikepacker

Un bon bikepacker se contentera de très peu. Il pourra compter par exemple sur :

  • Un saddlebag, sacoche de selle d’une dizaine de litres de contenance, souvent en roll-top, pour la selle.
  • Un frame bag pour contenir la plus grosse partie du matériel. Le frame bag ou sacoche de cadre permet d’avoir le principal à portée de main. Elles sont fixées directement sur le cadre.
  • Une sacoche de cintre (sur le guidon) pour contenir les vêtements, par exemple. Elle est à compléter par une sacoche d’appoint, utile pour les plus petits accessoires.
  • Un tank bag, ou sacoche de top tube, peut venir en renfort pour stocker les petites provisions. (Elle est fixée au niveau de la potence ou de la tige de selle).
  • Un dry bag (sac étanche) pour compartimenter son chargement et surtout le garder au sec.

Pour conclure, on peut dire que tous ces équipements, le plus souvent spécifiques et coûteux, font du Bikepacking une discipline à part entière. Certains la définiront même comme la recherche du bonheur. Mais pour les bikepackers, l’objectif sera toujours cette recherche de liberté via une pratique à la croisée des chemins entre cyclisme, randonnée et camping sauvage.

>> A LIRE : Vivre sa passion des voyages… à vélo !

Partager

comparateur Antivol velo

32 comments

  1. Toute aventure vélo commence par les sacoches !

    1. On ne peut qu’approuver 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo