Les conseils pour débuter dans le cyclotourisme

Publié par 
Citycle ,
le 
Accueil, Conseils, Conseils pratiques

Partager

Les conseils pour débuter dans le cyclotourisme

Partir en voyage sur son vélo, d’une ville à une autre, d’un pays à un autre, faire le tour de monde, c’est le rêve de tout cyclotouriste. L’aventure, les découvertes, les échanges… Il y a tant de belles choses à vivre en se lançant dans un tel périple. Pour y arriver, il faut cependant de la préparation physique et mentale. Même si un entraînement intensif n’est pas nécessaire, il faut tout de même savoir comment s’y prendre pour débuter.

 

1er conseil : Ne pas griller les étapes

Si vous rêvez de faire le tour du monde à vélo, c’est tout à fait possible. Ce ne sera cependant pas une mince affaire. Ce n’est probablement pas demain la vielle que le grand départ pourrait avoir lieu. Un tel voyage vous demandera de grands efforts et à moins d’y être préparé, vous ne serez pas sûr d’y arriver.

Certes, se fixer un objectif si ambitieux est admirable mais si vous êtes débutant en matière de cyclotourisme, viser trop haut dès le début n’est pas la bonne méthode.

En premier lieu, il ne faut pas être trop gourmand tant en distance, qu’en difficulté. La 1ere étape serait plutôt la réalisation d’un petit voyage pour vous mettre en condition et vous préparer au futur grand tour.
Commencez donc par de petites distances. Parcourir dans un premier temps des trajets raisonnables vous permettra d’éviter tout désagrément, que ce soit au niveau de la fatigue comme des douleurs musculaires. Un petit périple de deux heures sur un terrain relativement plat sera donc l’idéal pour commencer. Augmentez ensuite progressivement la durée de vos sorties, en ajoutant à chaque fois 15 minutes de trajet supplémentaire.

 

Second conseil : Développer son endurance

Pour parvenir à faire un voyage à vélo dans les meilleures conditions, un bon rythme de pédalage sera nécessaire. Il vous faudra donc apprendre à tourner les jambes dans le bon rythme. Utiliser autant que possible un petit braquet, il vous sera d’une grande aide pour optimiser votre pédalage, son rythme devra se situer idéalement dans les alentours de 80 rotations de pédales par minute. Pour améliorer votre endurance, il faudra faire preuve de régularité dans votre manière de pédaler.

Plus vous améliorerez votre endurance, plus vous serez capable de soutenir des efforts de faible ou de moyenne intensité pendant un laps de temps assez long. Prenez le temps de trouver votre rythme, et surtout, ne vous laissez pas influencer par les autres cyclistes. Roulez toujours au rythme qui vous convient le mieux tout en suivant autant que possible ces conseils.

Il est possible d’avoir recours à des compteurs de vélo, pour évaluer vos performances et votre progression.

 

Troisième conseil : Rester à l’écoute de son corps

Pour trouver son rythme de croisière, il est important d’être à l’écoute de son corps. C’est la meilleur façon d’atteindre ses objectifs.

Au début, les petites douleurs seront certes au rendez-vous, mais elles finiront avec la pratique, par s’estomper pour vous laisser profiter de vos sorties en toute sérénité. Décontractez-vous et prenez plaisir à pédaler. Ménagez vos bras, votre nuque, votre dos et optez pour des positions confortables, tout en essayant de les varier, pour se faire il existe des guidons multi positions. Au niveau de l’assise, les selles SMP les plus utilisées en cyclotourisme. Leur forme ergonomique épouse parfaitement celles du corps et son canal central ouvert permet d’éviter les pressions sur le périnée.

Quatrième conseil : Bien préparer ses muscles

Comme dans tous les sports, avant de se lancer, un bon échauffement sera de rigueur avant chaque départ. Une fois en route, ne forcez pas tout de suite, il faut monter crescendo. Commencez lentement, tout en souplesse, puis trouver la bonne cadence, toujours en utilisant de petits braquets

Les efforts que vous fournirez devront ainsi se faire progressivement et si possible seulement lorsque le besoin se fera sentir. Sachez que sur votre vélo, votre corps sera sollicité en fonction des efforts effectués comme pour toute autre activité sportive. Vos muscles sortiront de leur état de repos pour s’adapter et répondre aux exigences des efforts demandés entraînant par la même occasion un changement d’état qui influera sur votre rythme cardiaque et respiratoire. C’est pourquoi tout effort est à faire en douceur, jamais de manière brusque, au risque d’en subir les effets négatifs notamment : fatigue, crampes ou douleurs prématurées.

 

Cinquième conseil : Pratiquer pour progresser

C’est avec la pratique que vous vous améliorerez. Enchaînez donc vos petites sorties de façon régulière, augmentez progressivement les distances à parcourir, développer votre endurance, trouvez le bon rythme et après une dizaine de sorties vous ressentirez de façon nette, les réels bienfaits du vélo.

Vous constaterez avec plaisir que votre vélocité et votre tonus musculaire auront augmenté. Vous verrez que votre respiration sera mieux maîtrisée… Vous pourrez enfin vous dire : « je suis prêt ! ».

 

Dernier conseil mais non le moindre : Lancez-vous ! Vous verrez de cette manière que le vélo ne vous fera que du bien.

 

Source :

Partager

comparateur Antivol velo

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Les conseils pour débuter dans le cyclotourisme"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] la suite, les apprentis cyclo-randonneurs peuvent se lancer dans une première randonnée de 40 à 80 km dans le plus pur esprit […]

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo