Petit voyage en tandem, en camping et avec un chien : notre expérience

Publié par 
Jean-Renaud ,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Témoignages cyclotouristes

Partager

Petit voyage en tandem, en camping et avec un chien : notre expérience

Le voyage en tandem, ça faisait un bout de temps que ça nous trottait dans la tête. Et puis un jour, on s’est lancé ! On a cherché une remorque vélo d’occase pour notre chienne, on a préparé notre tandem en faisant une rénovation aux petits oignons, on a rangé nos affaires dans les sacoches, et on a pris la route.

Notre nouvelle aventure : un voyage en tandem avec notre chienne

Le credo de notre voyage en tandem

Tandem, remorque pour chien, camping : notre idée de voyage en tandem provient plus du besoin de liberté que procure le vélo que de la recherche de la performance. On n’est pas des compétiteurs dans l’âme, ni du genre à parcourir une grande distance en un temps record ou de passer longues journées à pédaler et avaler les kilomètres comme des gloutons.

Notre tandem pour cyclotourisme, notre remorque vélo et notre chienne

Notre objectif est assez humble et basique : profiter ensemble des choses simples pendant une dizaine de jours, mais surtout de la liberté que procure le vélo. Pédaler, s’arrêter, regarder, discuter : bref,  prendre le temps de vivre ! Vu que notre chienne a un peu le même point de vue que nous, on l’a embarquée ! C’est notre compagne dans toutes nos aventures : elle n’allait pas manquer ça.

Pour notre périple à vélo, on n’avait pas de feuille de route, pas de planning, pas d’objectifs quantitatifs. On est parti simplement avec l’idée d’un coin qu’on voulait découvrir, et ça nous a suffi ! On avait bien entendu regardé avant les voies vertes, les routes, les villages et les lieux intéressants. Mais on est resté assez ouvert à l’imprévu.

Voyage en tandem vélo, une expérience unique !

Avant le voyage, l’initiation au tandem est essentielle

Pour envisager de voyager en tandem vélo pour cyclotourisme, il faut d’abord savoir faire du tandem… Rien de trop compliqué en soi. Mais il faut surtout être synchronisé et avoir une bonne communication pour que ça fonctionne. De notre côté, on a réalisé pas mal de petites sorties en tandem (et avec notre remorque et notre chienne) depuis quelques mois. Ça nous a permis d’être à l’aise au démarrage, lorsqu’on s’arrête, bref, d’être sur la même longueur d’onde, et d’instaurer nos petites habitudes. C’est important en tandem ! On doit tout faire ensemble et en même temps.

Quoi ? En tandem, et avec une chienne en plus ?

Si on s’est lancé dans l’aventure d’un voyage en tandem avec notre chienne, c’est d’abord parce que notre chienne est habituée depuis petite à se déplacer avec moi à vélo. Soit en laisse vélo à côté de moi, soit détachée dans un chemin peu fréquenté. Elle adore nous suivre à vélo !

On avait donc décidé de dégoter une remorque vélo d’occase pour elle. Sur des petites routes en montée ou sur le plat, notre chienne courrait avec une laisse à côté de nous. Par contre, en montée ou quand elle montrait des signes de fatigue, on la faisait monter sur la remorque pour qu’elle profite du paysage et de l’air frais. Tout s’est très bien passé de point de vue là : notre chienne était aux anges lors de cette petite virée, avec sa « meute » ! Au début du voyage, elle était un peu réticente lorsqu’il fallait qu’elle grimpe dans le remorque vélo. Mais petit à petit, elle s’y est habituée, et je crois qu’elle en a bien profité. À tel point qu’on pouvait presque déceler un brin de fierté lorsque l’on croisait ses homologues canins. Pour moi, elle était à deux coussinets de lancer un salut à la foule depuis sa remorque vélo, dans le style Elisabeth II !

>> A LIRE AUSSI : les solutions pour transporter son chien à vélo

Petite préparation d’un tandem pour cyclotourisme

Il nous a, par contre, fallu mettre un petit coup de neuf au vélo pour avoir un tandem vélo pour cyclotourisme plus fiable, plus confortable et plus adapté au voyage à vélo. On a changé notamment la transmission, pour pouvoir monter facilement (plus petit développement, plus de vitesses, plus de précision dans le passage de vitesses), mais aussi les freins (passage de cantilever bon marché à v-brake puissants pour un meilleur freinage) et la position (légèrement plus penchée, type cyclotourisme). On a également remplacé la selle, le guidon et les poignées pour notre confort. Et on a aussi monté un bon porte-bagages, des porte-sacoches avant, installé un éclairage vélo performant avec dynamo, et effectué une bonne révision et un graissage du vélo.

Camping et vélo, pour plus de liberté

On a choisi de partir en vélo en quasi-autonomie, c’est-à-dire avec tente, matelas et duvet, mais aussi de quoi cuisiner. On a donc aussi bien dormi dans la forêt ou près d’un champ qu’en camping. Bien entendu, en camping sauvage, on veille à ne rien laisser, ne rien abîmer et ne gêner personne, ça va de soi.

>> A LIRE AUSSI : en balade à vélo, respectons la nature

Mêler voyage tandem et camping : une liberté maximale

On est parti avec le minimum côté affaire. Mais on a quand même dû jouer à Tétris pour tout rentrer dans nos 2 sacoches arrière et nos 2 sacoches avant. Heureusement qu’on avait la remorque pour ranger quelques affaires qui ne rentraient pas dans les sacoches, même en tassant !

Le tandem velo pour cyclotourisme, ça le fait ?

Les avantages du voyage en tandem : notre point de vue

Tout d’abord, le premier avantage du voyage en tandem, c’est le partage du voyage. C’est vraiment cool de voyager à deux dans cette expérience unique, d’être totalement synchro sur le vélo, de partager l’effort et de se compléter. Ensuite, on n’est jamais bien loin l’un de l’autre ! C’est parfait pour échanger, discuter, partager pendant qu’on pédale. On a vraiment aimé la proximité en tandem !

Ma copine a aussi apprécié le fait qu’elle ne soit pas toute seule à pédaler. Elle appréhendait un peu ce point-là avant de partir. Mais en tandem, on partage tout, y compris l’effort dans les montées ! Donc le plus entraîné fait avancer les deux cyclistes.

Proximité maximale en tandem pour cyclotourisme !

Manque de place et trop de poids : quelques inconvénients

Même lorsqu’on installe des sacoches sur un tandem pour cyclotourisme, il n’y a pas énormément de place pour des bagages pour deux personnes, surtout quand on prend de quoi dormir et manger ! Heureusement qu’on avait la remorque. On a pu y ranger quelques affaires, les tapis de sol et un bidon d’eau. À l’avenir, on pense s’équiper d’une sacoche sur guidon ainsi que d’un sac sur le porte-bagages pour remédier à ce problème.

Pour nous, le poids du tandem, de nos affaires, de la remorque vélo et de notre chienne (en montée) était vraiment trop important… On ne rigolait pas vraiment quand on voyait une montée approcher ! On va tâcher d’améliorer ce point pour les prochaines sorties : notre tente était vraiment trop lourde (tente basique 3 places), et la remorque également. On verra pour remplacer ces deux éléments. On fera aussi peut être plus attention au dénivelé la prochaine fois. Franchir une bonne côte en tandem et avec une remorque n’a rien d’évident !

>>> A LIRE AUSSI : Témoignage sur le voyage VTT avec son chien dans un panier maison

Ça arrive… Quelques anecdotes en tandem pour cyclotourisme !

J-1 : une fissure sur notre jante

Dernier jour de préparation du tandem avant le départ : on est à fond. Le tandem brille, orné et rajeuni par ces quelques pièces neuves ! La nuit pointe son nez : on a presque fini. Dernière vérification, le voilage et la tension des rayons de la roue arrière. Oooooups… je me rends compte que la jante est fissurée au niveau d’un œillet ! Peu d’hésitation entre partir comme ça et remplacer la jante : on aime l’aventure, mais on ne se précipite pas non plus dans la gueule du loup ! On décide donc de remplacer la jante… Bon, on ne partira que le lendemain hein.

> Leçon à en tirer : bien vérifier et tester tout son matériel avant de partir, ça compte !

Voyage en tandem : la préparation du biclou est essentielle !

Surchauffe de jante qui fait « booom » !

En redescendant de très belles gorges par un chemin abrupt, on devait freiner assez fort sur plusieurs kilomètres. Il est bon de savoir que le frottement de patins sur une jante peut provoquer une surchauffe au niveau de la jante. Bon, ça, je le savais. Mais je ne l’avais encore jamais expérimenté et vécu ! Dans notre cas, la chambre à air a tout simplement explosé à cause de la chaleur provoquée par le freinage ! Rien de grave : j’ai dégainé mes démonte-pneus et une chambre à air neuve.

> Leçon à en tirer : apprendre à mieux gérer le freinage en voyage en tandem, et mieux le répartir entre frein avant, frein arrière et frein à tambour arrière.

Chaîne cassée : passez par la case camping

On a également cassé la chaîne vélo de bon matin, dès les premiers kilomètres de la journée en attaquant une bonne côte. C’est la chaîne qui relie nos 2 pédaliers qui a cédé… Rien de grave, mais seul le cycliste arrière pouvait continuer à pédaler. Et moi, comme un bleu, je me suis dit : pas besoin de maillon rapide ou d’un bout de chaîne de rab pour 10 jours… On ne part pas non plus des mois !

> Leçon à en tirer : ne pas négliger les outils et le matériel à prendre pour réparer…

Les imprévus qui se présentent sont peut-être des opportunités à saisir ?

Pour trouver une nouvelle chaîne, on a dû se rendre dans la ville la plus proche, à 10 km. Là, la seule boutique de vélo était en vacances ! Jusqu’au lendemain (ouf !). On n’est pas du style à se laisser abattre : on a pris un camping à 2 km, et puis on a bien fini la journée entre barbecue, sieste, balade au bord de la rivière et parties d’échecs ! On a remplacé la chaîne le lendemain.

Finalement, cette péripétie a modifié la suite de notre petit voyage. On avait peut-être trop de poids, un trop grand développement (ou pas assez de cuisses !) pour parcourir des routes avec un trop fort dénivelé, dans la région où nous étions. On a donc décidé de rester les 3 jours suivants en camping, et on a fait des excursions sans tente et sans bagages, pour visiter les alentours. Et c’était top comme ça !

Est-ce qu’on est encore motivés pour retenter l’expérience du voyage en tandem ? Évidemment ! On est pas plus qu’à fond ! Motivés pour repartir pour de petites ou longues excursions sur un des itinéraires EuroVelo peut-être. Ce petit tour nous a surtout permis d’effectuer un test en bonne et due forme !

 

>>>A LIRE AUSSI : Un voyage à travers l’Asie avec son chien

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air