Voyager en vélo électrique : quels itinéraires suivre ?

Publié par 
Manon Civel,
le 
Cyclotourisme, Randonnées vélo, Vélo électrique, Vélos de ville

Partager

Voyager en vélo électrique : quels itinéraires suivre ?

Conséquence de la pandémie mondiale, le tourisme traditionnel en voiture ou en avion n’a plus la cote. Les vacanciers se tournent désormais vers de nouveaux modes de voyage, comme le cyclotourisme en vélo électrique. A la redécouverte du patrimoine national, le tourisme à vélo s’avère écologique, bon pour l’économie locale et, surtout, un excellent moyen de prendre soin de sa santé. Mais comment préparer un voyage en vélo électrique ? Comment calculer son itinéraire vélo électrique ? Où trouver les auberges disposant de bornes de recharge et parkings à vélo ? Comment bien équiper son VAE pour les longs trajets ? 

Comment choisir un itinéraire pour vélo électrique ?

De nombreuses ressources sont désormais disponibles pour planifier son voyage en vélo à assistance électrique. Il y a deux options, créer soi-même son itinéraire ou suivre un itinéraire existant. Dans les deux cas, on choisit son itinéraire velo electrique selon les critères suivants : ses envies, mais aussi l’âge, la capacité physique et le type de VAE des participants (plutôt adaptés pour la montagne ou la route). Ensuite, on se penche sur les différentes manières de voyager à vélo. 

Par exemple, un circuit en étoile comme la Via Vercors permet de ne pas s’encombrer de bagages. On rayonne depuis un gîte central auquel l’on revient après chaque excursion. Il faut s’assurer qu’il possède une borne de rechargement et un parking à vélo sécurisé. 

Si vous ne possédez pas de VAE, et souhaitez partir en vacances à tête reposée, laisser l’organisation aux mains d’une agence spécialisée est une très bonne option, d’autant plus pour un voyage à l’étranger. Elle s’occupera de réserver les logements adaptés VAE à chaque étape du parcours, ou de réserver les billets de train lorsque la continuité des véloroutes n’est pas assurée. Il existe même des services de transport des bagages par coursier, de sorte qu’ils seront livrés dans les gîtes avant votre arrivée. Le plus : la liberté de marcher au gré de ses envies dans les villages, églises et points d’intérêt du parcours sans se soucier de se faire voler ses sacoches. 

Qu’est-ce qui diffère d’un voyage en vélo traditionnel ?

Aujourd’hui, l’arrivée des vélos à assistance électrique sur le marché est une petite révolution pour le cyclotourisme. En effet, le VAE rend accessible à tous la perspective d’un long voyage à vélo, y compris dans des zones présentant beaucoup de relief. D’une part, il est très inclusif car il permet aux personnes plus âgées ou souffrant de problèmes de santé de voyager à vélo sans se fatiguer. Au-delà, des personnes de tout âge se mettent au VAE, tout simplement pour des vacances plus agréables. Quand un cycliste devra équilibrer son itinéraire pour ne pas souffrir du dénivelé, celui en VAE pourra envisager les parcours les plus ambitieux. C’est l’occasion de rêver à s’essayer au pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle version VTC électrique, gravir le Mont-Ventoux ou pédaler le long des sublimes routes de montagne corses

D’autre part, l’assistance électrique résout les inégalités entre les participants au voyage. Qui n’a pas déjà souffert des remontrances d’un cycliste plus aguerri, lassé d’attendre ses coéquipiers à chaque intersection ? Équipé d’un VAE, chacun adapte l’assistance au pédalage à son profil et son poids. 

Voyager en VAE ne signifie pas pour autant être fainéant, ni se laisser porter comme par magie… Comme son nom l’indique, l’assistance n’est qu’un coup de pouce pour assister le cycliste, qui devra malgré tout faire tourner les roues. Cette aide peut être réduite au minimum pour un trajet plus sportif. 

>>> LIRE AUSSI : Choisir son VAE en 5 questions 

Vacancière sur un itinéraire vélo électrique
Voyager à vélo électrique est l’occasion d’explorer des lieux difficiles d’accès sans se fatiguer

Calculer un itinéraire vélo électrique

De nombreux sites internet et application intègrent les données nécessaires à la création d’un itinéraire vélo électrique. Point de départ, dénivelé, kilométrage, revêtement (route ou terre), il suffit d’entrer ses critères pour créer sa carte personnalisé. L’application Géovélo propose une option VAE au moment de créer son itinéraire. Elle indique les aménagements cyclables et leur état en temps réel. Enfin, les réparateurs vélo y sont répertoriés.

De nombreux cyclo-voyageurs partagent leurs itinéraires sur Strava, l’équivalent du facebook des cyclistes. C’est l’occasion d’y piocher quelques idées ou de s’en inspirer entièrement.

Voyager en vélo électrique : exemples d’itinéraires à suivre

Les cyclovoyageurs modernes bénéficient d’un avantage non négligeable : le boom du vélo durant la pandémie. Véloroutes et aménagements cyclables se multiplient sur tout le territoire national et ailleurs. 

En France, reconnue meilleure destination de tourisme à vélo d’Europe, regardez du côté du label “Ville et Territoire vélotouristiques” pour élaborer votre itinéraire. Ce sera l’assurance de trouver des équipements sécurisés sur le chemin. Dans chaque région, les offices de tourisme et centres cyclotouristiques mettent à disposition des parcours à vélo à la découverte des trésors de la région. Quelques exemples : pédaler le long de la Dolce via ardéchoise, longer les plages du débarquement en Normandie, ou encore emprunter la véloroute des fromages de Savoie.

>>> LIRE AUSSI : Tous les circuits cyclotouristiques de France, région par région

En Europe, les parcours pour vélos électriques ont de quoi faire rêver les vacanciers. L’Eurovélo est un réseau d’une quinzaine d’itinéraires cyclables déployés sur 70 000 km et passant par 43 pays. L’occasion de s’initier au slow travel, voyager à un rythme plus humain que ne le permet la voiture. C’est pénétrer au cœur de la vie locale, loin des grands axes. On peut ainsi suivre la Véloroute de la Méditerranée, ou encore la Via Rhôna au départ des Alpes suisses. Plus au Nord, la véloroute de la Baltique mène les cyclovoyageurs jusqu’en Suède. 

>>> LIRE AUSSI : Découvrez les itinéraires Eurovélo en France et en Europe. 

itinéraire velo electrique en VTTAE
Le VTTAE peut rouler sur tous terrains

Comment bien équiper son VAE pour du cyclotourisme ?

Quel vélo électrique choisir pour la montagne ?

Votre VAE conçu pour de courts trajets urbains ne supportera peut-être pas un long voyage sur un relief accidenté. Il faut avant tout regarder la capacité de la batterie. Elle doit présenter une forte capacité, afin de ne pas se retrouver en panne en pleine excursion. Un mode de recharge rapide est un plus. 

Les VAE sont conçus pour être robustes. La plupart des modèles supporteront un chemin de terre, à condition de les équiper de pneus présentant une haute résistance aux crevaisons. Des pneus gravels seront l’assurance de passer partout, sur le sable, les rochers ou la boue. Il existe aussi un large choix de modèles spécialement conçus pour la montagne, les VTTAEEnfin, pensez à choisir un VAE dont le cadre peut supporter des sacoches de voyage. 

Bien équipés, les cyclistes sportifs pourront alors se lancer dans un circuit en vélo électrique plus ambitieux, comme un voyage à vélo en itinérance au Pays Basque, sur des parcours présentant des côtes et des cols intermédiaires.

Entretenir son vélo électrique avant le départ

Il faut savoir qu’un vélo à assistance électrique est plus difficile à réparer qu’un vélo classique. Certains réparateurs n’auront pas le matériel nécessaire en cas de soucis du moteur ou des freins hydrauliques. Dans tous les cas, il est conseillé de faire une révision complète de son VAE avant le départ et d’emporter un kit de réparation. On s’en sert pour réparer les crevaisons du pneu vélo route ou de sa chambre à air.

Comment équiper son VAE pour un voyage à vélo ?

Le bikepacking se développe de plus en plus. Il s’agit d’équiper la selle, le cadre et le guidon de son vélo de sacoches vélo faisant office de sac à dos. Certains emportent même leur matériel de bivouac de cette façon. 

Des vêtements pensés pour le voyage à vélo, respirants et imperméables, sont nécessaires. On y associe des sous-vêtements techniques pour un maximum de confort. 

Toujours dans une optique de confort, optez pour une selle en cuir pour bikepacking ou une selle VTT.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air