Le Pays Basque à vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

Le Pays Basque à vélo

Réputé pour ses plages et ses spots de surf, le Pays Basque est aussi une terre de vélo. Dans cette région à l’identité très forte, les cyclistes et cyclovoyageurs y trouveront un paradis préservé. C’est entre les plages de sable fin bordées de pins maritimes et les berges de la Nive, avec les Pyrénées en toile de fond, que l’on trouve toute la magie du Pays Basque à vélo. Sortez votre plus belle bicyclette, on vous amène pour une escapade vélo nature entre fermes basques, plages, maisons typiques rouges et vertes, falaises et collines verdoyantes.

Le Pays Basque à vélo, entre plage et collines verdoyantes

Des circuits faciles et accessibles

Même si le Pays Basque est souvent réputé pour ses vallons verdoyants, sorte d’introduction aux sportives Pyrénées, pédaler dans cette région est toutefois accessible à tous. Dans l’arrière-pays comme sur la côte, il faudra affronter quelques côtes, mais sans grandes difficultés. La région est idéale pour des sorties en famille, des voyages à vélo en itinérance de quelques jours ou même pour les cyclistes les plus sportifs en recherche de cols intermédiaires.

Les vallons verdoyants du Pays-Basque

Une balade à faire d’avril à octobre

Globalement, il est possible de profiter de balades à vélos agréables du printemps à l’automne. Dans l’arrière-pays, les températures restent douces même en pleine saison. Sur la côte Basque en revanche, l’été est toutefois à éviter. En plus d’être très (très) fréquenté, les températures peuvent grimper très haut en juillet et en août. Attention aussi à la pluie. Malgré les apparences, la région n’a en effet rien à envier à la Bretagne puisqu’elle est une des plus pluvieuses de France. En s’approchant des Pyrénées, le temps peut parfois être imprévisible et surprenant. Les nuages peuvent en effet rester bloqués dans les montagnes parfois plusieurs jours.

Les fêtes de Bayonne, événement incontournable de la région
© Fêtes de Bayonne – Facebook

Côté événements, vous ne vous ennuierez pas dans la région. Pour les fêtards, les incontournables fêtes de Bayonne ont lieu chaque année début août. 5 jours de festivités qui rassemblent plus d’un million de « festayres ». Plus intimiste et locale, la Foire au jambon, sorte de mini fêtes de Bayonne, a aussi lieu tous les ans à la fin du mois d’avril. Les plus gourmands trouveront leur bonheur à la Fête Du Piment à Espelette qui se déroule fin octobre. Fin juin, prenez part aux Casetas de Biarritz, un événement festif face à la mer qui marque l’ouverture de la saison d’été.

Des itinéraires majoritairement en voies partagées

Outre l’EV 1 qui longe la côte Atlantique et l’EV 3 qui arrive des Landes et longe la frontière avec les Pyrénées Atlantiques, le Pays Basque ne dispose que d’une seule voie verte, la Voie verte de la Nive. Le reste des parcours se déroulent sur des petites routes peu fréquentées. Toutefois, la grande majorité des routes basques, bien que souvent tortueuses sont en bon état.

Des itinéraires pour pédaler dans le Pays Basque à vélo

La route du piment – 16 km – 1h

La Villa Arnaga, musée Edmond Rostand
© Office de Tourisme de Cambo les Bains

Pour cette première balade, vous démarrerez de la station thermale de Cambo-les-Bains. Entre l’Océan Atlantique et les contreforts des Pyrénées, la petite ville juchée en haut d’une colline est aussi la porte d’entrée vers un Pays Basque intérieur moins connu, loin des célèbres plages de sable blanc de la côte. Direction le nord, et la Villa Arnaga, ancienne demeure d’Edmond Rostand. Une sublime maison basque traditionnelle qui abrite aujourd’hui un musée dédié au dramaturge français. Vous descendrez ensuite la côte et on tourne à droite pour faire un crochet vers le charmant petit village d’Halsou et son Eglise Notre-Dame.

Un bâton traditionnel basque
© Makhila Ainciart Bergara

Après une petite pause dans le calme du Pays Basque, vous reviendrez sur vos pas et retraverserez la Nive pour atteindre Larressore. À la sortie du village, vous croiserez un des fabricants de Makhila les plus réputés de la région. Ce bâton traditionnel typique du Pays Basque fabriqué en bois de niflier est rigoureusement gravé et tressé. Vous prendrez ensuite plein sud sur une route tranquille en pleine nature, ponctuée de gîtes-auberges et fermes basque.

Une façade d'un hôtel à Espelette
© Jon Gonzalo Torróntegui – Flickr

Vous atteindrez alors Espelette, un petit village pittoresque enveloppé dans un décor de verdure, blotti au pied du Mondarrin. Ezpeleta, en basque, est célèbre dans le monde entier pour son piment, AOC depuis 1999. Laissez-vous charmer par son marché haut en couleur et par ses maisons aux façades placardées de piments ! Les 6 derniers kilomètres de la balade vous permettront de rejoindre Cambo-les-Bains et de profiter de la suite de votre journée.

Le Pas de Roland par la voie verte de la Nive – 26 km – 2h

Les rues de BayonnePour cette deuxième escapade à vélo dans le Pays Basque, le départ est donné de Bayonne. Fière, la capitale du chocolat se dresse au bord de la Nive, et vaut le coup de pédale. De sa gothique Cathédrale Sainte-Marie aux immeubles typique et des quais de Nive du centre-ville, le Petit Bayonne, en passant par la citadelle Vauban.

Cambo les Bains au dessus de la Nive
© Office de Tourisme de Cambo les Bains

Aménagée sur l’ancien chemin de halage de la Nive, la Voie verte débute sur la rive gauche devant l’Aviron Bayonnais. Entre joggeurs et rameurs, vous pédalerez en douceur à l’ombre des arbres. Vous franchirez le Pont Blanc, une passerelle piétons-vélos posée sur un ancien pont de voie ferrée et traverserez la Nive une première fois. L’itinéraire continue ensuite de longer la rivière sur une route où passent quelques rares voitures de riverains. Vous quitterez alors les faubourgs de Bayonne, au pied de la colline pour longer des champs de maïs. Après un passage sous l’autoroute, vous arrivez à Bassussarry et passerez devant plusieurs fermes basques. Une nouvelle passerelle à franchir sur la Nive et vous serez au pied du village de Villefranque. La voie verte s’achève à l’usine électrique du barrage de la Nive, 3 km plus loin.

Le Pas de Roland, un écrin de nature au coeur du Pays-Basque à véloUn petit chemin rural goudronné et peu fréquenté permet d’accéder jusqu’au charmant village d’Ustaritz, puis Larressore. Juste avant le village de Cambo-les-Bains, vous passerez devant la fameuse Villa Arnaga, ancienne maison-musée d’Edmond Rostand.

La route entre ensuite dans un Pays Basque intérieur verdoyant et vallonné. Toujours en longeant la Nive, vous atteindrez rapidement Itxassou, accompagné par quelques vaches. C’est alors que vous accéderez à la petite route étroite et tortueuse qui mène au Pas de Roland, où vous pourrez profiter d’une baignade bien méritée dans la Nive fraîche arrivant directement des Pyrénées.

La Voie du Littoral : sur la route de Compostelle – 45 km – 3h

La côte Basque entre corniche et falaisesCette dernière idée d’itinéraire s’inspire de la voie de l’Atlantique, un des sentiers de pèlerinage du chemin de Compostelle. Le parcours démarre lui aussi de Bayonne. Les premiers hectomètres empruntent le même chemin de halage de la Nive que le parcours précédent. Vous quittez néanmoins la rivière au niveau du quartier de Marracq, en direction de Biarritz. Le parcours, assez urbain, longe l’aéroport puis l’Étang de Brindos avant d’arriver dans le quartier biarrot de la Négresse. Vous continuez vers la plage en passant le Lac de Mouriscot. Après le golf d’Ilbarritz, aux environs de plage du même nom, vous rejoignez les sentiers de La Vélodyssée à Bidart, le plus haut village de la côte Basque.

Une fois passé la Chapelle Sainte Madeleine qui surplombe l’océan, la route qui mène à Guéthary emprunte la corniche. Profitez-en pour faire une pause dans cette petite station balnéaire qui a gardé toute son âme et son charme de petit village basque. Le paysage, plus sauvage, alterne entre plages, criques, chemins et petites routes. Vous arrivez ensuite à Saint Jean-de-Luz par la Pointe de Sainte-Barbe qui domine majestueusement la baie. Après avoir traversé la ville, il suffit de traverser la Nivelle au niveau du port pour atteindre Ciboure, de l’autre côté. La route rejoint ensuite de nouveau la baie de Saint-Jean-de-Luz.

Le fort de Socoa depuis la Pointe de Sainte-BarbeVous passez le quartier de Socoa, dont la forteresse du XVIIe siècle domine la baie, avant de continuer votre chemin côtier le long d’une étroite corniche entre route et falaise. Cette partie de l’itinéraire offre sans aucun doute les plus beaux panoramas de la région. À apprécier sans modération au coucher de soleil ! Vous traversez ensuite le domaine fragile et préservé d’Abbadia, qui abrite un château-observatoire. Le parcours s’achève le long de la belle plage d’Hendaye et sur la baie de Txingudi. Ici, le fleuve Bidassoa sert de frontière entre la France et l’Espagne. En le traversant, vous arriverez à Irun, puis à Fontarrabie qui fait face à Hendaye.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air