Quel vélo électrique choisir : 5 questions incontournables sur le VAE

Publié par 
Capucine Gallioz,
le 
Accueil, Vélo électrique, Vélos de ville

Partager

Quel vélo électrique choisir : 5 questions incontournables sur le VAE

Le vélo à assistance électrique séduit de plus en plus d’adeptes, et ce n’est que le début. Si vous pensez vous aussi à franchir le cap, vous vous demandez sans doute “quel vélo électrique choisir ?”, “comment fonctionne un velo electrique ?” ou encore “comment recharger son velo electrique ?” Alors cet article vous sera d’une grande utilité.

En France, 388 100 vélos électriques ont été vendus en 2019, soit une progression de 12,1 %. A noter qu’en 2013 les ventes de VAE en France s’élevaient à 56 000 unités. Pour tous les futurs propriétaires de vélo à assistance électrique, voici ce qu’il faut savoir : les différentes motorisations, la position sur le vélo, est-ce qu’un VAE est électrique, comment recycler sa batterie et enfin quel vélo électrique choisir selon sa pratique.

Les différentes motorisations des vélos à assistance électrique

Il existe différents systèmes de motorisation pour les vélos à assistance électrique. Il est important de les connaître et de comprendre leurs différences afin de choisir son premier VAE qui convienne à sa pratique. En effet, le type de motorisation fait varier le prix, le comportement et l’usage du VAE. Ainsi, choisir le type de moteur est la première question importante qui va permettre d’orienter l’achat de son VAE par type de vélo ( Urbain, Route, VTC, VTT…). La puissance et l’autonomie du vélo dépendent aussi de sa motorisation.

Le moteur pour velo electrique sur roue avant/arrière

Le moteur de VAE sur roue avant est principalement utilisé pour les vélos Urbain occasionnels. C’est un système relativement simple qui permet à la roue avant d’emmener le vélo. Cependant, il est important de noter que le moteur sur roue avant est moins sécurisant au pilotage, car le vélo est entraîné ce qui le rend moins stable et maniable. Parmi les marques reconnues, on retrouve des moteurs sur roue avant chez Tranz’X et Suntour par exemple.

Les moteurs des vélos électriques sur roue arrière sont employés sur les vélos entrée et milieu de gamme sur les vélos Urbain occasionnels et routes. Comme le moteur sur roue avant, il apporte un rapport qualité-prix intéressant. Par ailleurs, en cas de crevaison, il rend le démontage de la roue plus fastidieux. Ce moteur déporte le poids sur l’arrière du vélo modifiant ainsi son centre de gravité. C’est pourquoi il est plus adapté aux vélos Urbain et routier où l’assiette du vélo est moins importante.
Il est particulièrement apprécié sur les vélos de route, car ce moteur est plus petit et discret que le moteur sur cadre. Il permet ainsi de conserver la silhouette du vélo de route. Parmi les marques reconnues, on retrouve des moteurs sur roue arrière chez EbikeMotion pour la route et Neodrive et Panasonic pour l’urbain.

>> A LIRE AUSSI : Comment réparer une crevaison sur un vélo électrique ?

vélo à assistance électrique avec moteur roue arrière

Le moteur central sur le cadre du VAE

Le moteur central sur cadre est utilisé sur les vélos milieu et haut de gamme. C’est un système très sécurisant qui permet de se sentir sur son vélo électrique comme sur son vélo musculaire. En effet, le centre de gravité est au milieu du vélo ce qui le rend plus dynamique et maniable assurant ainsi un pilotage plus facile. Ce moteur est particulièrement adapté à la pratique du VTTAE et du VTC mais se retrouve aussi sur les vélos urbains électriques, les vélos de route électrique milieu et haut de gamme.
Il existe un grand nombre de marques reconnues qui proposent des moteurs sur cadre comme Shimano, Bosch, Yamaha, Brose ou encore Impulse pour les vélos urbains.

>> A LIRE AUSSI : Découvrez quel type de moteur choisir pour son vélo à assistance électrique

La position de la batterie sur le VAE, quels impacts ?

La batterie sur le porte-bagages du VAE

La batterie sur porte-bagages est généralement employée sur les vélos urbains et VTC pour une pratique occasionnelle. Elle est facile à mettre et à retirer, car elle est visible et à bonne hauteur. Ainsi, elle est accessible à tous. Ce système de portage de la batterie ne nécessite pas de développement spécifique sur le cadre du vélo pour l’intégrer. C’est pourquoi les vélos électriques avec la batterie sur porte-bagages sont moins coûteux. Cependant, le poids de la batterie à l’arrière du vélo déplace son centre de gravité vers l’arrière ce qui donne une sensation de lourdeur de la roue arrière. Il est plus difficile de porter son vélo et on constate une baisse de la maniabilité.

VAE avec batterie sur porte-bagabes

La batterie verticale sur tube de selle

La batterie verticale sur tube de selle est généralement utilisée pour les vélos à assistance électrique entrée de gamme. Il constitue un compromis entre bonne répartition du poids et prix attractif. Ce placement de la batterie permet un bon équilibre du vélo mais dénature la géométrie du cadre. En effet, pour avoir la place de placer la batterie entre le tube de selle et la roue, les bases sont allongées. L’ensemble du vélo est alors moins maniable. C’est pourquoi on retrouve ces batteries essentiellement sur des vélos urbains et trekking plutôt que sur les VTTAE.

vélo électrique avec batterie sur tube de selle

La batterie centrale sur vélo à assistance électrique

La batterie centrale permet un format plus compact et un placement plus bas sur le vélo. Ainsi, le VAE conserve un excellent équilibre et un comportement proche de celui d’un vélo musculaire. Cependant, ce placement demande davantage de travail d’intégration sur le cadre, c’est pourquoi on retrouve les batteries centrales sur les vélos électriques milieux et hauts de gamme. C’est le système que l’on retrouve le plus sur les VTTAE car il est le plus approprié pour la pratique du vélo sur terrains escarpés qui demande une bonne maîtrise ainsi qu’un bon équilibre.

Quelles différences entre batterie VAE externe ou batterie intégrée ?

A propos des batteries centrales, il existe deux types de placement sur le vélo électrique :

Les batteries externes :
On les utilise sur les vélos VTC et VTTAE entrée de gamme. Elles sont faciles d’accès mais, leur placement sur le cadre et plus haut ce qui apporte davantage de ballant et détériore un peu l’équilibre du vélo.

Les batteries intégrées :
On les utilise sur les VTTAE, vélo électrique urbain, de route ou VTC haut de gamme. Elle offre au vélo électrique un look plus joli et discret. La batterie peut se placer plus bas ce qui ramène le centre de gravité proche du pédalier pour un équilibre et une répartition du poids optimum. La batterie étant à l’intérieur du cadre fermé par un cache avec serrure, elle se trouve mieux protégée des intempéries et du vol. C’est le système qui se rapproche le plus des sensations de pilotage d’un vélo musculaire. C’est un choix judicieux pour les pratiquants réguliers.

VTTAE avec batterie intégrée

Aujourd’hui, le vélo à assistance électrique n’est pas seulement un objet de loisir, il est aussi un moyen de déplacement à part entière notamment pour les déplacements quotidiens comme le vélotaf.
C’est pourquoi on se demande souvent quel velo electrique pour aller travailler choisir ?
Pour les vélotafeurs occasionnels qui font peu de distance sur des routes en bon état, la batterie sur porte-bagages ou verticale sous la selle est un bon choix mais pour les vélotafeurs plus sportifs, la batterie sur cadre dans le tube diagonal qui permet une meilleure maniabilité et plus de rendement est le choix idéal.

>> A LIRE AUSSI : Nos conseils pour choisir son vélo électrique pour le voyage à vélo

Le vélo électrique, une solution de mobilité écologique ?

Pour certains, se déplacer en vélo électrique, c’est joindre l’utile à l’agréable. Pour d’autres, c’est simplement une solution pratique ou écologique. Alors qu’en est-il ? Le VAE est-il vraiment une solution de mobilité écologique ?
Pour faire simple, un VAE est moins propre qu’un vélo classique car la fabrication, les recharges et le recyclage des batteries laissent une empreinte. Néanmoins, Le vélo à assistance électrique est une solution de mobilité plus écologique qu’un scooter, une moto ou une voiture.

L’entretien de sa monture joue un rôle important sur son impact écologique. En effet, un vélo bien entretenu dure plus longtemps. Il est recommandé d’avoir une attention toute particulière sur comment entretenir la batterie de son vélo électrique.
Comme tout moyen de locomotion, les vélos électriques ne consomment pas tous pareils. Par exemple, un Speed Pedelec consomme davantage qu’un VAE classique. On retrouve aussi de grandes différences de consommation ( du simple au double) en fonction de la température extérieure. D’autres paramètres influent sur le niveau de propreté de son VAE comme: le poids du cycliste, son parcours, la qualité du bitume, les conditions de vent, le type de pilotage (saccadé ou doux) ou encore l’usure des pneus.

Il est important de rappeler que le Gouvernement a pris des dispositions en faveur de la mobilité électrique. Cela passe notamment par une prime pour velo electrique. Il s’agit d’une prime à l’achat d’un VAE, cela devrait inciter plus de personnes à choisir un vélo électrique.

Le reconditionnement et le recyclage des batteries de VAE

Une batterie de vélo électrique comme les batteries de téléphone ou celles des voitures demandent quelques précautions pour leur stockage, leur entretien, leur reconditionnement ou leur recyclage. Alors quels sont les bons gestes à adopter ?

– En premier lieu, il est important de respecter les préconisations pour bien charger sa batterie de vélo électrique. Par exemple, les trois premiers cycles de charge doivent être complets. Les décharges elles, ne doivent pas être totales afin de ne pas endommager la batterie. Idéalement il faut conserver un minimum de 5% de charge.

– Ensuite, il faut se renseigner afin de savoir comment entretenir sa batterie de VAE. Par exemple, une batterie qui n’est pas utilisée durant une longue période doit être stockée avec de la charge. Au besoin, il faudra la recharger régulièrement. Elle doit idéalement être stockée à une température avoisinant les 10 degrés. Et enfin, il est conseillé de faire entretenir régulièrement ( au minimum une fois par an ) sa batterie chez un revendeur ou Doctibike. Cela permettra d’installer les dernières mises à jour, de faire un diagnostic ou un rééquilibrage des cellules. Ces gestes permettent d’améliorer la durée de vie de la batterie.

– Pour finir, la loi rend obligatoire aux revendeurs de vélo à assistance électrique, l’affiliation à un organisme de recyclage. Ainsi, lorsque une batterie ne fonctionne plus ou fonctionne mal, l’usager peut la ramener au plus vite chez un revendeur. Elle y sera stockée en toute sécurité avant d’être prise en charge. Il est également possible de se rapprocher d’un organisme spécialisé comme Doctibike via Le Cyclo afin de la faire reprendre.

Pour parler du reconditionnement des batteries de VAE de façon simple, on remplace simplement les cellules non fonctionnelles par de nouvelles. On recycle alors les anciennes cellules.

Comment choisir un velo electrique selon sa pratique cycliste

Ces dernières années, la pratique du vélo électrique a explosé. Il est aujourd’hui possible de choisir son VAE selon sa pratique afin d’avoir le vélo qui répond à ses besoins. Les marques ont développé des vélos à assistance électrique spécifiques afin qu’ils répondent à l’ensemble des pratiques cyclistes. C’est pourquoi l’offre est aussi large.

En effet, il est possible d’autant varier les pratiques qu’en vélos musculaires. On retrouve en électrique, des vélos de route, des vélos de ville, des VTC, des tandems, des vélos pliants, des vélos Cargo, des VTTAE pour la promenade, pour le XC, le trail, le All-Mountain, le gravel et des VTTAE d’enduro. D’ailleurs, les vélos électriques en vélotaf apparaissent de plus en plus comme une alternative à la voiture. Pensez à bien regarder les pneus du vélo également. Les pneus ville, les pneus VTC, les pneus VTT ou les pneus route montés doivent être des modèles renforcés anti-crevaison, voir homologués e-bike ready pour les vélos électriques les plus rapides.

Enfin, il existe bon nombre de préjugés sur le fait que le vélo électrique est un véritable sport ou non. Quoi qu’on en dise, le vélo à assistance électrique ne cesse de convaincre des sportifs aguerris comme des non cyclistes qui, grâce à lui, optent pour le vélo comme moyen de transport ou comme loisir. Par exemple, la ville de Marseille se visite en vélo électrique grâce à Le Bike Tours.

 

[Article publié le 1 avril 2015 et mis à jour le 15 janvier 2021]

Partager

4 comments

  1. Bon article,très complet.Mais je pense que vous n’insistez pas assez sur le fait que la batterie ne craint rien si on l’utilise très régulièrement.Ce qui tue les batteries c’est la sous utilisation!
    Quand aux crevaisons(car elles finisssent toujours par arriver meme avec des pneus anti-crevaison)rien ne change par rapport à un vélo classique si on a un VAE à moteur central.Le moteur roue avant ne demande qu’à débrancher une fiche électrique.Vraiment rien de bien compliqué!
    Par expérience,à mon avis,la meilleure des solutions est d’avoir toujours avec soi une bombe anti-crevaison pour pouvoir rentrer tranquillement et régler le problème ensuite.
    Pour le reste il faut aussi signaler que les VAE équipés de moteur centraux puissants font supporter des contraintes mécaniques élevées à la transmission (chaine,cassette,pignon AV…)
    Attention à faire surveiller l’usure par un spécialiste.

    1. Bonjour Jean-Michel,

      Merci pour votre retour et vos quelques précisions. Effectivement rien ne vaut l’avis d’un spécialiste.
      Concernant votre première remarque, cet article fait partie d’un dossier plus global sur les VAE. Nous allons notamment consacrer un article à comment charger et entretenir sa batterie.

      Bonne journée

  2. Voilà un article, précis et intéressant. En effet il est vrai qu’il y a beaucoup de questions autour du vélo électrique. Vous apportez certaines réponses et solutions mais la première question qui me vient en lisant votre article, c’est :
    Peut on facilement changer de pneus, d’éclairage sur un vélo électrique standard? et est-ce que cela coût cher en main d’œuvre?

    1. Bonjour Franck,
      Il est vrai que le travail de maintenance est souvent un peu plus complexe sur un vélo électrique sur un vélo plus « classique ». Pour ce qui est de l’éclairage, ça reste relativement simple et abordable pour toute personne un minimum bricolo. Pour le changement des pneus et chambres à air c’est souvent plus complexe. Comptez en moyenne une vingtaine d’euros pour la réparation d’un pneumatique (changement de pneu et/ou chambre à air) par un réparateur sur vélo électrique. Notez qu’il existe des solutions pour vous facilitez la vie et vous permettre de le faire vous même comme les chambres à air linéaires par exemple. Un précédent article en parle sur citycle : Réparer une crevaison sans démonter sa roue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air