À la découverte de la Baltique sur l’EuroVelo 10

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Itinéraires cyclables EuroVelo

Partager

À la découverte de la Baltique sur l’EuroVelo 10

L’EuroVelo 10 vous mène au bord de la mer Baltique, à travers les étonnants et apaisants pays baltes et scandinaves. Entre paysages nordiques et calme des côtes, partez à la rencontre de ses cultures à la fois humbles et chaleureuses qui ne manqueront pas de vous charmer. Un voyage à vélo sur la véloroute de la Baltique entre retenue et sérénité aux accents germaniques, russes et scandinaves.

L’EuroVelo 10, un circuit autour de la Baltique

La Véloroute de la Baltique constitue une boucle autour de la mer du même nom dans le nord de l’Europe. 7 930 km à travers Pologne, Allemagne, Danemark, Suède, Finlande, Russie, Estonie, Lettonie et Lituanie. Seul itinéraire en boucle de toutes les EuroVelo, il longe la côte et les paysages des 9 pays traversés. Et vous propose un riche éventail de paysages, de langues et de cultures. Dépaysement assuré pour les cyclovoyageurs à seulement quelques kilomètres de l’Hexagone.

EuroVelo 10, un itinéraire pour les familles comme pour les aventuriers

Si, de par sa situation géographique, l’ensemble de l’EuroVelo 10 est plutôt plat, il conviendra aussi bien aux cyclotouristes souhaitant voyager en famille pour quelques jours qu’aux aventuriers en mal d’exotisme. En effet, la véloroute de la Baltique longe dans sa grande majorité le littoral de la mer Baltique sur des portions sans réelles difficultés. Quelques côtes seront toutefois à franchir sur la côte suédoise. Mais le niveau de difficulté de cet l’itinéraire reste relativement facile.

Découvrir la véloroute de la Baltique en été

Les Nuits blanches à Saint-Pétersbourg
© Vitali Kalasouski – Pixabay

En montant vers le nord, l’été offre des longues journées où le soleil ne se couche quasiment pas. Cette période est sans doute la plus belle pour réaliser un voyage à vélo inoubliable sur la véloroute de la baltique. Même si l’hiver reste une période de l’année assez magique où certaines villes révèlent encore plus leur charme. L’été, vous profiterez également d’un vent d’ouest agréable au sud de la Baltique. Malgré quelques averses, il peut toutefois faire parfois très chaud. Si vous préférez pédaler dans la fraîcheur, le printemps est une bonne alternative.

Si vous êtes de passage à Saint-Pétersbourg en juin, ne ratez surtout pas ses célèbres Nuits blanches. Dans une atmosphère fascinante, à une période où la nuit ne tombe jamais totalement sur l’ancienne capitale des tsars, de nombreux spectacles, concerts et manifestations culturelles et artistiques rendent les nuits particulièrement intenses. Début juillet, participez aussi à un des plus grands festivals de rock et pop d’Europe, le Festival de Roskilde au Danemark. Et pour une immersion totale dans la culture traditionnelle en Estonie, vivez l’incontournable Festival estonien de la Chanson, patrimoine oral et immatériel de l’humanité de l’Unesco, qui se déroule tous les 5 ans début juillet.

Un itinéraire vélo encore en cours de développement

Une grande partie de l’itinéraire est encore en construction ou même en phase de planification. En Pologne, bien que pas encore terminée, la véloroute est bien balisée. Les routes peuvent toutefois être très chargées par le trafic routier à certaines périodes. Sur le tracé de la Véloroute de la baltique en Allemagne, les aménagements sont aussi agréables et en bon état. La partie de l’EV 10 au Danemark est sans doute la plus aboutie, tandis qu’en Suède et en Finlande certaines portions ne sont pas encore achevées. En Russie, la véloroute est encore au stade de la réflexion mais il est quand même possible d’y faire du cyclotourisme. Enfin, vous trouverez une piste cyclable parfaite en Estonie et en Lituanie le long de la côte. En Lettonie, la route est partagée avec les voitures sauf sur la piste cyclable entre Jurmala et Riga.

EuroVelo 10 dans les forêts estoniennes
© En Echappée – en-echapee.fr

Pédalez dans une mosaïque de paysages et de cultures

Le sud de la Baltique, entre mer et histoire

Pour démarrer l’EuroVelo 10, rendez-vous Gdańsk, en Pologne au croisement de l’EV 9. Quatrième ville de Pologne et port important, la ville renferme une riche histoire politique. À la croisée des chemins entre espaces germaniques et slaves, elle a notamment vu naître le mouvement Solidarnosc de Lech Wałęsa qui a participé à la chute du communisme. De là, vous prendrez la direction de l’ouest pour atteindre Gdynia sur des pistes en forêt assez sablonneuses et des plaques de bétons qui témoignent des anciens aménagements soviétiques. Puis vous pédalerez le long des phares situés le long de la côte baltique jusqu’à la paisible Ile d’Uznam à la frontière allemande.

L'île de Rügen en Allemagne, paradis du tourisme balnéaire
© falco – Pixabay

L’arrivée en Allemagne se fait dans des paysages côtiers où se côtoient ferrys, voiliers et nombreuses plages de baignade. Après un détour sur la surprenante île de Rügen, la plus grande du pays, vous prendrez la direction de Rostock que les EuroVelo 7 et 13 traversent également. Quelques kilomètres plus à l’ouest, la station balnéaire de Heiligendamm vaut bien une pause. Autrefois lieu de rencontre favori des aristocraties européennes, la « Ville blanche sur mer » se distingue par ses bâtiments classiques bâtis le long de la promenade du bord de mer. La suite de l’itinéraire vous mènera jusqu’à Lübeck, ancienne capitale de la Ligue hanséatique. Son centre-ville médiéval, patrimoine mondial de l’UNESCO est située sur une île de 100 hectares et dénote des plages touristiques des côtes allemandes de la mer Baltique. Comme l’île ensoleillée de Fehmarn que vous traversez ensuite.

Un passage par Kiel, et vous rejoindrez Flensburg en passant par le superbe château de Glücksburg à la frontière danoise.

À la rencontre des paysages nordiques et de la culture scandinave

Le Pont de l'Øresund permet de rejoindre le Danemark et la Suède sur l'EuroVelo 10
© Kasper Holl – Wikimedia Commons

Au Danemark, la Véloroute de la Baltique traverse successivement les îles Als, Funen, Taasinge, Langeland, Lolland, Falster, Bogoe et Moen et Zealand. Certaines des îles sont reliées par des ponts tandis qu’il vous faudra emprunter des ferrys pour accéder à d’autres. Un parcours totalement inédit et dépaysant, qui vous mènera notamment dans le petit village typique de Troense et ses maisons à colombages. À deux coups de pédales, profitez-en pour vous ressourcer au château de Valdemar. En continuant vers le nord, vous atteindrez ensuite Copenhague, la capitale du Danemark et paradis des cyclistes. Il vous faudra ensuite franchir les 8 km du magnifique Pont de l’Øresund pour rejoindre Malmö en Suède de l’autre côté.

En Suède, retour sur une côte baltique plus sauvage. En longeant le littoral par le sud, vous traverserez la charmante ville d’Ystad avant d’arriver à Karlskrona sur l’archipel du Blekinge. Dispersée sur plusieurs îles de l’archipel, ses nombreuses églises, places et bâtiments témoignent de l’élégante et colorée architecture typique de Scandinavie. Quand les plages, falaises et réserves naturelles vous auront satisfait, vous reprendrez la route en direction du nord. À travers champs, lacs, forets silencieuses mais aussi villages et villes plus importantes comme Stockholm, « la Venise du Nord » et capitale du pays, profitez d’un voyage sur les longues et paisibles routes de campagnes qui longent la côte est. Au bout du chemin vous attend Haparanda, 2500 km plus au nord, à la frontière finlandaise.

Changement de cap en Finlande puisque vous redescendrez cette fois la Baltique par la côte ouest. Et passerez notamment par Oulu, la capitale mondiale du vélo sur neige. Dans cette ville, 600 km de voies cyclables sont entretenus toute l’année ! La véloroute continue ensuite par Vaasa, Pori, la ville médiévale de Turku et enfin Helsinki, la capitale.

Les pays baltes, une richesse méconnue à l’accent russe

Après la Finlande, l’EuroVelo 10 continue en Russie. Depuis l’étonnante ville de Vyborg, vous descendrez ensuite vers Saint-Pétersbourg, ancienne capitale impériale et centre culturel de la Russie.

À Narva, vous entrerez en Estonie où la véloroute de la Baltique s’étend sur 981 km. Vous traverserez ensuite le parc national de Lahemaa où les sublimes forêts abritent de nombreux lacs et cascades. Avant d’atteindre Tallinn, la capitale du pays. Ancienne ville médiévale, les églises orthodoxes cohabitent avec les tours médiévales, les fortifications du XIIIème siècle et les architectures modernes. Depuis la colline Toompea, profitez aussi d’une superbe vue sur le port et sur la mer. L’EuroVelo 10 fait ensuite un crochet par les îles de Muhu, Saaremaa et Hiiumaa où vous pourrez admirer des paysages à couper le souffle.

Riga et son marché dans les hangars à Zeppelins
© Jean-Baptiste Lasserre

La Lettonie et ses 680 km de parcours vous attendent ensuite. Après Ainazi et ses grandes plages, l’EuroVelo 10 continue le long de la côte et des plages de sable blanc lettonnes. À certains endroits, vous aurez même la possibilité de pédaler directement sur la plage, au plus près de l’eau. Dans la petite ville de Saulkrasti que vous traverserez ensuite, un musée du vélo qui abrite quelques 800 bicyclettes. Il se aussi dit que le coucher de soleil y est un des plus beaux de la planète. Vient ensuite Riga, la capitale. Une superbe ville dynamique, dont le centre-ville est classé à l’UNESCO. Son immense marché qui s’étend dans des anciens hangars à Zeppelins vaut aussi le coup d’œil. Si vous préférez la plage, la station balnéaire de Jurmala vous attend les bras ouverts. C’est ensuite un parcours à travers la campagne lettonne jusqu’à Liepaja qui vous mènera jusqu’en Lituanie.

Un crochet par l’enclave russe de Kaliningrad

Kaliningrad, étonnante enclave russe sur la Véloroute de la Baltique
© Aleksander Kaasik – Pixabay

En entrant par la charmante ville Klaipeda, vous atteindrez ensuite l’Isthme de Courlande, une longue dune de sable qui s’étend sur une centaine de km. Dans ces paysages sauvages, la nature semble avoir pris le dessus. Vous pourrez observer de nombreux oiseaux migrateurs dans les paysages variés de l’isthme : dunes de sable du côté de la mer et marais, près, forêts du côté de la lagune. Au milieu de la dune, vous franchirez la frontière avec la Russie

La véloroute suit ensuite le parcours de l’EuroVelo 13 jusqu’à Kaliningrad. Cette enclave russe, séparée du reste du territoire, est un endroit étonnant où l’héritage prussien est encore bien présent. Prenez le temps de déambuler dans cette magnifique ville à la situation et à l’histoire si complexe. Pour terminer le parcours, vous rejoindrez la lagune de la Vistule qui relie Kaliningrad à la Pologne, où vous retrouverez les plages du sud de la Baltique, un parc national aux dunes mouvantes et des restes militaires de la Baltique.

Venir sur la Véloroute de la Baltique depuis la France

Pour se rendre sur l’EuroVelo 10 depuis la France, le plus rapide est l’avion. Vous trouverez depuis de nombreuses villes françaises des vols à destination de Gdansk, Copenhague ou encore Helsinki à des prix raisonnables. Le bus reste une possibilité si vous avez suffisamment de temps. En effet, il faudra compter une vingtaine de trajet depuis Paris pour se rendre à Kiel, avec des correspondances.

>> A LIRE AUSSI : comment prendre son vélo en avion

Attention toutefois, l’entrée sur le territoire russe nécessite un visa, y compris dans l’enclave de Kaliningrad.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air