Régionales et Départementales 2021 : le vélo maintient-il le cap ?

Publié par 
Manon Civel,
le 
Accueil, Actualité, Politique vélo

Partager

Régionales et Départementales 2021 : le vélo maintient-il le cap ?

Ce que l’on consomme, ce que l’on porte et comment l’on se déplace sont des questions éminemment politiques. Elles touchent l’ensemble de la population, donc des électeurs potentiels. L’explosion de l’usage du vélo dans les villes ces dernières années a eu pour conséquence d’en faire le transport le plus débattu durant les élections municipales de 2020, au point que l’on puisse affirmer que le vélo est devenu un enjeu politique majeur. A l’approche des élections régionales et départementales, qui auront lieu les 20 et 27 juin 2021, il est temps de se pencher sur les politiques cyclables entreprises durant la pandémie et leur continuité ou non dans les programmes des candidats. Elections régionales et départementales vélo, un enjeu toujours durable ?

Départementales et régionales : ce qui pourrait changer pour les cyclistes

Le vélo, grande tendance des programmes électoraux 

Les sondages concernant les élections départementales et régionales 2021 penchent pour le moment en faveur de la droite (LR et alliés), et prévoient des résultats plutôt faibles pour EELV. Aujourd’hui, Les Verts ne sont toutefois pas les seuls à proposer des politiques cyclables favorables. Face aux préoccupations écologiques, tous les partis intègrent un volet écologie à leur programme. Les politiques cyclables se sont ainsi retrouvées sur le devant de la scène suite au premier déconfinement, en tant que solution au double enjeu de la réouverture des commerces et d’une mobilité contrainte par la distanciation sociale. A ce titre, les politiques nationales comme locales se sont emparées du vélo comme réponse à la crise sanitaire et écologique, et tout suggère que la tendance devrait se poursuivre durant ces élections 2021.

Toutefois, restez vigilants sur l’instrumentalisation politique de la petite reine lors des élections. Pour exemple, les coronapistes, des pistes cyclables provisoires ouvertes durant le premier déconfinement parfois peu adaptées à l’espace urbain, ont été accusées de décisions électoralistes par certains.

>> LIRE AUSSI : des pistes cyclables provisoires ouvertes durant le déconfinement

Le vélo comme geste barrière
Campagne des associations Vélo durant le premier déconfinement

Conseils régionaux et départementaux, quelle incidence sur les transports ?

Traditionnellement, les deux collectivités se répartissent les compétences en termes de transport. Les départements ont à charge la gestion de la voirie tandis que la région s’occupe de la complémentarité des transports. Et c’est bien là l’un des sujets brûlants du débat autour de la place du vélo dans les villes : la cohabitation entre automobilistes, piétons et cyclistes, souvent tendue. 

Les collectivités font des choix d’ aménagement des infrastructures, ce qui influence forcément l’un ou l’autre mode de transport. Des villes comme Berlin ou Amsterdam ont bien compris ces enjeux et ont mis en place une gestion multimodale : cyclistes, automobilistes et piétons se côtoient dans des zones aménagées, avec une part modale du vélo à 15%. En France, la part modale du vélo reste faible (2 à 3%) comparée aux autres modes de transport. De plus, l’aménagement privilégié des voies cyclables en centre ville plutôt qu’en périphérie renforce les inégalités.

>>> A LIRE AUSSI : Les villes qui ont le plus bénéficié d’aménagements après le confinement

2021 réserve-t-elle des politiques cyclables aussi ambitieuses que 2020 ?

Parlons Vélo 2021 : évaluez la place du vélo dans les programmes électoraux

Pour la deuxième année consécutive, la plateforme Parlons Vélo invite les candidats aux élections à se soumettre à clarifier leur positionnement sur le vélo via un questionnaire. Point de rencontre entre citoyens et candidats, ces derniers s’y inspirent des initiatives des autres régions et départements. Cet outil vient du réseau de collectivités Vélos et Territoires et de la Fédération française de la bicyclette (FUB), qui se sont donnés pour mission de créer des systèmes vélo sur 6 ans via, entre autres, le renforcement de la part modale du vélo avec un objectif de 12% d’ici 2030. 

Besoin d’une mise au point sur l’état du vélo dans les villes de votre territoire ? Un autre outil, le baromètre des villes cyclables de la FUB, présente les aménagements cyclables et l’appréciation des cyclistes sur leur accessibilité par région. 

Le vélo déjà à l’honneur lors des municipales 2020 

Lors des élections municipales de 2020, une vague verte inédite a déferlé dans le pays. Certains analysent ces résultats comme le grand retour de l’“écologisme municipal” dans la démocratie locale. Du jamais vu depuis les municipales des années 1970. Europe-Ecologie Les Verts s’est imposée comme troisième force politique dans les grandes villes lors du second tour, portant sur le devant de la scène les enjeux écologiques. 

En conséquence, les programmes ont fait la part belle au vélo, avec la création de diverses actions locales. A Lyon, la Métropole a promis un Réseau express vélo (REV) d’ici la fin du mandat en 2026. Grenoble souhaite devenir la “capitale du vélo” selon son maire, et Nice a surpris par un ambitieux plan vélo

>> A LIRE AUSSI : Le vélo au coeur du débat lors des Municipales 2020

Il reste à voir si cet engouement pour la petite reine sera renouvelé en 2021, vers des élections régionales et départementales vélo.

Dossier : quelle place pour le vélo chez les candidats de votre territoire ?

Au cours des prochaines semaines, Citycle vous présentera les positionnements des candidats aux élections de juin 2021 sur le vélo par zone géographique. 

Ile de France et Centre-Val de Loire, vers plus d’aménagements cyclables

En Ile-de-France, tous les partis jouent la carte de l’écologie aux régionales. C’est le cas des programmes de la présidente actuelle de la région Valérie Pécresse (Libres!) et d’Audrey Pulvar (Parti socialiste), bien placées dans les sondages. Différents aménagements cyclables sont proposés. 

Dans le Centre-Val de Loire, c’est le cyclotourisme qui est mis à l’honneur par les candidats.

>>> A LIRE AUSSI : Le vélo, sujet des élections régionales en Île-de-France et Centre-Val de Loire

Politiques vélo et élections étroitement liées dans le Sud 

En Occitanie, Montpellier fait bonne figure avec Vélocité, son association qui incite aux politiques en faveur du vélotaf

En région PACA, une enveloppe de 111 millions d’euros de fonds européens a été attribué en novembre. Les fonds sont dédiés en partie à l’aménagement de pistes cyclables.

Du côté de l’Auvergne Rhône-Alpes, le Collectif vélo AuRa propose un plan vélo clés en mains aux candidats aux régionales. 

En Nouvelle Aquitaine, Vélo-Cité continue de militer pour un Réseau Express Vélo qui se fait toujours attendre à Bordeaux. 

>>> A LIRE AUSSI : Quels sont les programmes en faveur du vélo pour les élections régionales dans le Sud ?

Dans le Nord Ouest, les collectifs vélo espèrent entendre raison

Dans les Pays de la Loire, Transport Nantes demande aux candidats la mise en place d’un Vélopolitain nantais. Cela s’inscrit dans le cadre de la campagne de pétitions aux candidats lancée par Les Mobilitains dans tout le pays.

En Normandie, le collectif Vélo Normandie appelle les candidats à se positionner sur Parlons Vélo, encore trop peu utilisé. 

Du côté de la Bretagne, le collectif Bicyclette Bretagne réclame davantage de voies vertes. Il juge qu’elles sont trop peu nombreuses et soumises aux bonnes volontés locales.

>>> A LIRE AUSSI : Quelles politiques cyclables pour les régions du Nord-Ouest de la France ?

Des élections régionales et départementales vélo dans l’Est ?

Dans le Grand Est, Strasbourg est attendue sur le sujet du vélo. L’association CADR67 organise de nombreuses actions comme le marquage des vélos et n’en attend pas moins des candidats. 

Dans les Hauts de France, l’association Rue de l’avenir fait pression sur les candidats. Elle incite à utiliser les compétences attribuées par la loi d’orientation des mobilités (LOM) de 2019 pour réaliser des aménagements vélos concrets. Parmi eux, la mise en place des plans de mobilité dans les entreprises et les administrations.

Dans toute la France, collectifs et associations militent pour des élections régionales et départementales vélo. La bicyclette est pour eux une préoccupation citoyenne majeure, qui mérite sa place dans le débat politique. 

>>> A LIRE AUSSI : Quelle priorité pour le vélo dans les élections régionales 2021 dans le Nord et l’Est ?

Partager

3 comments

  1. Très bon article ! Très clair et précis. Bonne découverte pour comprendre les enjeux électorales du vélo pour les régionales.

  2. Bonjour;
    Pour compléter ce tour d’horizon des initiatives et campagnes à l’occasion des élections départementales et régionales, merci de citer la campagne nationale de l’AF3V « https://voiesvertesvelotaf.af3v.org/ » qui propose aux candidats 10 engagements concrets pour améliorer le réseau des voies vertes et favoriser la pratique du vélotaf. Elle insiste en particulier sur l’importance de la qualité des aménagements pour concilier la mobilité du quotidien avec les pratiques loisirs et/ou tourisme à vélo. Cette campagne est complémentaire aux autres actions citées dans votre article.
    Cordialement
    * AF3V : association nationale pour le développement des véloroutes et des voies vertes

    1. Bonjour et merci de votre partage qui, je suis sûr, intéressera plus d’un de nos lecteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air