Bretagne, Normandie et Pays de la Loire : le vélo dans les élections

Publié par 
Bertrand Deguerne,
le 
Actualité, Politique vélo, Société

Partager

Bretagne, Normandie et Pays de la Loire : le vélo dans les élections

Alors que les élections régionales et départementales de 2021 approchent à grands pas, il est temps de se demander quelle sera la place du vélo pour chacun des candidats. Le sujet intéresse en tout cas de plus en plus, sans doute en raison du nombre croissant de cyclistes. Vous souhaitez découvrir les différents programmes politiques en faveur du vélo ? Nous avons préparé pour vous, ce petit récapitulatif pour les élections 2021 en Bretagne, Normandie et Pays de la Loire.

La politique cyclable en vue des élections 2021

L’évolution des politiques cyclables en Bretagne

La grande région bretonne est en plein déploiement de son schéma régional de véloroutes et pistes cyclables. En 2018, le Conseil régional a validé plus de 2 750 km de voies dédiées au vélo, dont 1 752 km appartiennent au schéma national des véloroutes. Au 1er janvier, 74% du réseau de pistes cyclables était déjà réalisé. Nous pouvons donc estimer que la fin du déploiement se fera d’ici 2022.

Le schéma de véloroutes en Bretagne s’articule autour 3 grands itinéraires :

La région a donc fait le choix de développer un large réseau de pistes cyclables en accord avec le Schéma national des véloroutes et Eurovélo, afin de conserver une cohérence avec le reste du territoire.

L’évolution des politiques cyclables en Normandie

Le Conseil régional de la Normandie a fait le choix de suivre le schéma national des véloroutes. C’est en 2002 que plus de 2876 km d’itinéraire cyclable ont été validés, dont 2 055 km inscrits au schéma national. Début 2021, près de 75% du parcours a déjà été réalisé. Plusieurs routes principales dédiées au vélo traversent la Normandie :

Le Conseil régional de Normandie a décidé de s’investir sur l’étude des aménagements, des opérations à mettre en place et de la réalisation des plans de déplacement. Elle participe aussi financièrement dans l’aménagement des pistes cyclables, des parcs de stationnement et du jalonnement directionnel

elections regionales departementales bretagne normandie pays de la loire velo
Source Unsplash : Oksana Sheptun

L’évolution des politiques cyclables dans les Pays de la Loire

Le Conseil régional est lui aussi très investi dans les Pays de la Loire. Il a prévu plus de 3 450 km de pistes cyclables, dont 1 572 km font partie des itinéraires nationaux. C’est en 2016 que le Conseil régional a validé ce schéma et est à ce jour réalisé à 85%. Le schéma s’articule autour de 5 grandes routes cyclables :

La région participe financièrement à hauteur de 25% du budget total de l’aménagement. Pour les personnes à mobilité réduite, elle prévoit un soutien à la création, la sécurisation et l’amélioration des structures. Le budget servira aussi à aménager des aires de vélo.

Un second plan a été mis en place par le Conseil régional, comprenant un budget de 1,8 millions d’euros par an, qui vise à développer les infrastructures dédiées au vélo, dans les villes, mais aussi dans les territoires peu denses.

La politique cyclable au sein des départements pour les élections 2021

En parallèle des actions menées par les différents Conseils régionaux, les départements proposent eux aussi des actions à destination des vélos. Les budgets sont importants, puisqu’en 2019, la moyenne était de 3 millions d’euros investis par département. Plus largement, chaque département suit les actions menées par sa région en Bretagne, Normandie et Pays de la Loire. Le but étant de faire le lien entre les décisions et plans mis en place, et la réalisation des projets. Mais les petites communes l’ont pas nécessairement d’équipe dédiée au vélo. C’est alors le département qui est chargé de prendre le relais, et de s’occuper de ces zones.

Les propositions du milieu associatif cycliste pour les élections 2021

En vue des élections régionales et départementales, les associations de cyclistes se mobilisent pour que le vélo fasse partie intégrante des programmes des candidats. En Bretagne par exemple, un collectif regroupant 24 associations et 16 000 adhérents s’est formé afin de promouvoir l’usage du vélo comme moyen de déplacement. Le Collectif Bicyclette Bretagne a déjà diffusé plusieurs communiqués et plaidoyers à destination des différents partis.

En Normandie, c’est le Collectif Vélo Normandie qui prend ses responsabilités afin d’interpeller les candidats, en partenariat avec l’association Parlons Vélo. Le but est d’inmpliquer les cyclistes de la région pour voir le vélo prendre plus de place dans les élections.

Dans les Pays de la Loire, ce sont 18 associations et 5 000 cyclistes qui se sont associés, afin de créer le Collectif Vélo Pays de la Loire. Leur objectif est de développer le vélo au sein des villes comme transport et d’informer sur les avantages qu’il comporte. Ils souhaitent aussi un meilleur aménagement des infrastructures à destination des cyclistes, notamment en zone urbaine.

elections regionales departementales bretagne normandie pays de la loire vote
Source Unsplash : Arnaud Jaegers

Les candidats et leur rapport au vélo pour les élections 2021

Élections régionales de 2021 : les propositions des candidats sur le vélo

En Bretagne, les têtes de listes sont connues depuis longtemps. On retrouve l’actuel Président du Conseil régional, Loïg Chesnais-Girard (PS), qui n’a cependant pas encore dévoilé de mesures en faveur du vélo. Isabelle Le Callennec (LR) souhaite quant à elle développer les parcs à vélo et les pistes cyclables sécurisées, notamment en zone urbaine (écoles, centre-ville, zones d’activités).

En Normandie, le débat sur la mobilité tourne plus autour des transports en commun, dont plusieurs candidats comme Mélanie Boulanger (PS) ou Nicolas Bay (RN) dénoncent la politique ferroviaire du Président sortant Hervé Morin.

Dans les Pays de la Loire, la présidente sortante Christelle Morançais (LR) souhaite continuer sa politique sur le vélo lancée depuis son arrivée au Conseil régional. L’autre candidat à mettre le vélo au cœur de sa campagne est Matthieu Orphelin (EELV), depuis longtemps engagé dans le développement du cyclisme urbain. Il souhaite notamment améliorer la sécurité et développer de nouveaux espaces dédiés au vélo.

La place du vélo aux élections départementales de 2021

Contrairement aux élections régionales, chaque département est divisé en plusieurs cantons. Les départementales de 2021 comportent donc de nombreux candidats. Difficile donc de donner la parole à tous les postulants. Cependant, les conseils départementaux suivent dans la majorité des cas les mesures prises lors des précédents mandats, et s’adaptent aux propositions faites au niveau régional. En Ille-et-Vilaine par exemple, le département a décidé d’investir près de 70 millions d’euros sur 5 ans dans des aménagements cyclables. Les régions et départements travaillent aussi ensemble afin de développer l’intermodalité, entre les réseaux de vélo, de train et de bus.

Partager

3 comments

  1. Bonjour,
    Pour mettre l’ambition vélo des départements et régions au coeur de ce scrutin de juin, la FUB et Vélo & Territoires mènent une campagne Parlons Vélo 2021. À travers une plateforme renouvelée, la parole est donnée aux candidats, interrogés en ligne sur leur volonté d’agir en faveur du vélo via une vingtaine de questions co-construites avec les associations d’usagers. Au programme de ce questionnaire ? L’ensemble des composantes d’une politique cyclable transversale et équilibrée, adaptée au territoire.
    Dans la mesure du possible un lien avec cette campagne dans votre article serait effectivement bienvenu.
    A toutes fins utiles je vous envoie le lien vers la plateforme : http://www.elections.parlons-velo.fr

  2. Un superbe blog vraiment complet ! merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air