Parlons Vélo : l’initiative de la FUB pour voter vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, Politique vélo

Partager

Parlons Vélo : l’initiative de la FUB pour voter vélo

Si le vélo s’impose aujourd’hui comme une thématique électorale à part entière, c’est en grande partie grâce à l’influence des associations pro-vélo, et en particulier de la Fédération des Usagers de la Bicyclette. En effet, elle lance depuis quelques années à chaque échéance électorale, une campagne pour interpeller, faire réagir et convaincre les candidats de l’importance de la petite reine : Parlons Vélo ! Retour sur cette initiative de la FUB au succès toujours plus grandissant.

La FUB et la politique, une longue histoire

Un ADN militant

À l’origine de la création de la FUB, on retrouve un certain Jean Chaumien. Débarqué à Strasbourg dans les années 60, le pasteur s’intéresse très tôt à la question de la sécurité routière. En 1975, après le décès d’une paroissienne percutée par un camion dans le centre-ville, il créé le CADR, acronyme de Comité d’action deux-roues, et mène ses premiers combats pour faire entendre la voix des cyclistes auprès de la municipalité strasbourgeoise. L’association deviendra par la suite le CADR67, qui milite aujourd’hui pour promouvoir la bicyclette comme mode de déplacement.

>> A LIRE : Le CADR67, la mobilisation de l’association strasbourgeoise pour les élections municipales 2020

En 1980, son désir de fédérer l’ensemble des associations vélos de France prend vie. Il fonde la FUBicy, qui deviendra la Fédération des Usagers de la Bicyclette en 2010, pour promouvoir l’usage du vélo comme mode de déplacement quotidien dans l’ensemble du pays. Aujourd’hui, la fédération rassemble 337 associations et antennes cyclistes locales. Son action auprès des différentes instances nationales permet d’apporter des réponses concrètes aux préoccupations quotidiennes des cyclistes.

Les outils de la FUB pour faire pencher la balance politique

Les principales forces de la fédération : son organisation et la densité de son tissu associatif. Grâce à la mise en réseau des associations locales, elle peut en effet largement étendre son action dans de nombreuses villes françaises. Depuis sa création, la FUB interpelle les dirigeants politique de tous bords pour les accompagner à mettre en place des politiques cyclables cohérentes lors de concertation avec les pouvoirs publics ou à travers des campagnes de communication grand public.

Son action la plus connue est sans conteste le Baromètre des villes cyclables, la plus grande enquête jamais menée auprès des cyclistes français. À travers un questionnaire complet auquel chaque cycliste est invité à répondre, elle dresse un portrait global de l’appréciation de l’état du vélo en France. Et permet de classer les villes sur la qualité de leur politique cyclable. Pour sa deuxième édition en 2019, le Baromètre a enregistré près de 185 000 réponses, un record historique !

Podiums du Baromètre des villes cyclables de la FUB
Le Baromètre des villes cyclables de la FUB, un argument politique de poids pour les élections en France © FUB

Depuis quelques années aussi, la FUB intervient désormais à chaque échéance électorale, par le biais de sa campagne Parlons Vélo.

Parlons Vélo : une plateforme pour emmener le vélo au débat électoral

Dans les élections nationales françaises

La campagne Parlons Vélo ! voit le jour lors des élections présidentielles 2017. À cette occasion, la Fédération des Usagers de la Bicyclette compte surfer sur le succès et les conclusions de sa première enquête du Baromètre des villes cyclables pour convaincre les différents candidats à la Présidence de la République française de l’importance de la bicyclette. Et attirer leur attention sur la pertinence de la « solution vélo ». La plateforme Parlons Vélo aux présidentielles 2017 permet de comparer les positions de chaque candidat par rapport à la petite reine. C’est aussi un moyen de communiquer sur les 10 propositions vélo qu’elle souhaiterait voir intégrées au prochain exercice présidentiel.

La FUB décide de réitérer sa campagne lors des élections législatives 2017 qui ont lieu dans la foulée. Parlons Vélo aux législatives 2017 permet d’interpeller les candidats et de créer le débat avec les citoyens et les associations. Tout en proposant des recommandations aux futurs députés. Près de 500 candidats de tous bords ont donné leur avis en remplissant le questionnaire proposé, dont Emmanuel Macron.

Parlons Vélo, la campagne lancée pour les élections législatives en France
Bilan de la campagne Parlons Vélo aux élections législatives 2017 © FUB

Parlons Vélo aux élections municipales 2020

Début 2020, la FUB lance une nouvelle campagne de plaidoyer participatif Parlons Vélo ! sur le thème des municipales 2020 à vélo. Avec pour ambition d’obtenir 1001 plan vélos locaux !

A l’aide d’une plateforme web, candidats, citoyens et associations peuvent échanger sur le thème du vélo. Chacun peut proposer aux listes de sa commune des propositions concrètes pour démocratiser les déplacements à vélo. À l’inverse, les candidats sont invités à répondre à un questionnaire sur leurs ambitions de politique cyclable. Ils peuvent aussi y prendre position de manière argumentée sur les différentes propositions cyclistes. Sur le site Parlons Vélo de la FUB dédié à la campagne des Municipales 2020, on retrouve aussi des fiches, classées par communes, récapitulant les réponses des différentes listes au questionnaire cycliste.

À ce jour, la plateforme compte près de 4000 inscrits, 862 référents locaux, 640 propositions, 650 réponses de candidats et 277 communes avec au moins une réponse. Le succès de l’initiative Parlons Vélo se traduira-t-il dans les urnes ? Réponse après les 15 et 22 mars prochain… ou plus tard !

Soyez en sécurité, préférez le vélo pour vos déplacements quotidiens.

Partager

comparateur Antivol velo

1 comment

  1. Poursuite par la FUB de la campagne parlons velo avec le lancement du site “ municipales 2020 a velo ” (illustrations ci-contre et page suivante). Ce site entend capitaliser sur l’engouement inedit du barometre en permettant d’interpeller l’ensemble des candidat.e.s sur des propositions issues des territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air