Protéger son vélo et VAE du vol : les assurances pour cyclistes

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Conseils pratiques, Conseils vélo, Sécurité

Partager

Protéger son vélo et VAE du vol : les assurances pour cyclistes

Le vol de vélo est un des principaux fléaux et une des plus grandes peurs du cycliste. Dans le cadre de notre dossier sur les assurances vélo, focus sur les différentes possibilités pour assurer son vélo contre le vol et le protéger des esprits mal attentionnés. Quelle assurance vélo contre le vol choisir ? Et comment prendre une assurance vol vélo électrique, pour les VAE ? Quelle différence entre assurance habitation et assurance vélo spécifique ? On fait le point.

L’assurance habitation, une protection suffisante contre le vol ?

Assurance multirisque habitation et véloSans que vous en ayez forcément connaissance, il est possible que votre vélo soit déjà protégé contre le vol par votre assurance habitation. Certaines clauses du contrat peuvent en effet mentionner une couverture et une indemnisation en cas de vol de votre bicyclette. Au même titre que d’autres objets de valeur que vous gardez sous votre toit comme un ordinateur ou une télévision, le vélo est peut être inclus dans la liste des biens dédommagés en cas de cambriolage ou d’effraction de votre domicile. Vérifiez en détail votre contrat d’assurance maison et vélo pour en être sûr, ou demandez confirmation à votre assureur.

>> A LIRE : Comment mon assurance habitation couvre ma pratique du vélo ?

Toutefois, la couverte de ce genre de garantie contre le vol est souvent très restrictive. Certains contrats définissent des conditions très précises pour vous dédommager en cas de vol de votre vélo. Parmi les clauses les plus courantes, on retrouve notamment des limitations sur les heures du vol. Par exemple, vous ne pourrez prétendre à une indemnisation seulement si le vol a eu lieu pendant la journée. Vous ne serez en revanche pas couvert s’il se déroule pendant la nuit. Aussi, certains types d’assurance habitation et vélo protègent uniquement les vélos neufs ou de moins de un an. D’autres ne couvriront le vol que si la valeur d’achat de la bicyclette dépasse un certain montant.

De plus, l’assurance habitation et velo peut ne prendre en charge que partiellement le vol de votre monture. Une fois la franchise acquittée, il ne restera donc plus grand chose pour vous…

L’assurance vélo contre le vol de sa bicyclette ou de son VAE

Pour être mieux protégé en cas de vol de vélo, vous pouvez opter pour une assurance spécialement dédié aux vélos. L’assurance velo vol vous permet d’être couvert contre le vol d’un vélo. Qu’il s’agisse d’un vélo classique, d’un vélo électrique, d’un fixie, d’un vélo de voyage, d’un VTT ou même d’un vélo de course. Et même éventuellement de sa batterie dans le cas d’une assurance vol pour VAE.

Au même titre que pour un vélo dit classique, il n’est pas obligatoire d’assurer son vélo à assistance électrique en France. Toutefois, il est néanmoins possible de faire immatriculer son vélo électrique homologué. Tout comme il est possible, et même conseillé, de souscrire à une assurance vélo électrique pour le protéger contre le vol.

Plus qu’une simple couverture contre le vol

Certaines assurances vélo demanderont des obligationsCe type d’assurance va même généralement plus loin dans la protection et peut vous couvrir contre des dommages d’autre nature. Une assurance velo vol et casse vous protège par exemple contre des dégâts matériels en cas d’accident, de vandalisme, de tentative de vol ou pendant le transport (sur un porte vélo, en avion, dans le train, en voyage…). Elle peut également inclure la prise en charge partielle ou totale des frais médicaux selon les assureurs et le contrat établi. Ainsi qu’une assistance voire un remplacement du vélo en cas de casse ou d’accrochage. Enfin, certaines assurances spécifiques proposent également d’assurer plusieurs bicyclettes contre le vol. Voire même d’autres engins de mobilité douce comme une trottinette ou un monoroue.

Les tarifs pour une assurance vélo volé varient en fonction du niveau de la couverture choisie. À titre indicatif, pour un VAE neuf d’une valeur moyenne de 2000 euros, il faudra compter entre 70 euros par an pour une couverture de base et 150 euros par an pour une protection maximale. Un investissement qui peut largement valoir le coup si vous possédez un vélo électrique de valeur ! Le tarif est un peu moins élevé pour un vélo classique, entre 30 et 90 euros par an.

>>> A LIRE AUSSI : Découvrir l’assurance vélo électrique QoverMe

Assurance vélo et vélo électrique : attention aux restrictions

Cependant, comme pour l’assurance habitation, les contrats assurances vélo peuvent soumettre certaines règles pour accorder un dédommagement. La plupart des assurances vélos vol obligent habituellement à ce que le vélo soit protégé au minium d’un antivol certifié (ART ou autre) et d’un marquage. De plus, prenez bien le temps de vous informer sur ce qui est pris en charge par l’assurance. Le vol des accessoires amovibles tels que compteur ou téléphone, ou des équipements comme le casque ne sont généralement pas compris dans les formules de base.

Bien-sûr, une assurance vélo contre le vol ne vous protégera jamais à 100%. Même en ayant souscrit la meilleure des assurance vélo et en protégeant votre monture aussi bien que possible, vous serez tout de même exposé au risque de vol. L’assurance est une sécurité pour le cycliste qui lui permettra d’être dédommagé et de pouvoir éventuellement racheter une bicyclette sans perdre d’argent. Le vélo reste un objet de convoitise. Particulièrement les vélos électriques ou les vélos sportifs dont le prix peut atteindre plusieurs centaines d’euros.

>>> A LIRE AUSSI : Les assurances vélo demandent un antivol certifié par la FUB

Comment protéger son vélo contre le vol ?

Vol de vélo et assurance VAEPour éviter de se faire dérober sa monture, vous pouvez déjà adopter quelques habitudes qui, à défaut de vous immuniser totalement contre les voleurs leur rendront la tâche plus difficile.

Tout d’abord, investissez dans un bon antivol ! Avec la multitude de produits et de modèles disponibles sur le marché, il peut être un peu compliqué de s’y retrouver. On entend par « bon antivol » un antivol U ou pliant, généralement plus résistants que les câbles ou les cadenas flexibles. Il existe de nombreux modèles solides et efficace, parfois munis d’une alarme supplémentaire. Préférez également un antivol homologué par une certification officielle

Il existe également plusieurs certifications d’antivol telles que le Sold Secure Gold, le label ART, NF ou SRA. Pour rappel, un bon investissement d’antivol doit représenter 10% du prix du vélo.

>> A LIRE : L’antivol vélo idéal : comment le choisir?

Deuxième conseil : bien attacher son vélo ! Soit au minimum la roue et le cadre à un point fixe, de préférence à l’intérieur dans un endroit fermé et sécurisé. Si ce n’est pas possible, privilégiez un endroit éclairé et passant. Enfin, pensez à faire marquer le vélo avec un marquage Bicycode ou Paravol par exemple.

>> A LIRE : Les bon réflexes pour éviter le vol de vélo

Si vous venez de vous faire dérober votre monture, consultez notre article sur les bons réflexes à adopter en cas de vol ou découvrez quels sont les différents circuits de récupération d’un vélo volé en France.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air