La solution idéale les jours de grèves : le vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, Société

Partager

La solution idéale les jours de grèves : le vélo

Lorsque la France est en grève, un simple trajet habituel et quotidien peut rapidement se transformer en cauchemar. Les transports en commun sont paralysés. Et le trafic automobile saturé peut mettre nos nerfs à rude épreuve. Pour anticiper la crise de panique et l’exaspération, il existe pourtant une alternative : le vélo. Rapide, économique, simple d’utilisation et bénéfique pour la santé, c’est une solution idéale pour réaliser ses trajets dans le calme et la prospérité. Nous vous aidons à combiner vélo et grève des transports.

L’alternative vélo, en selle pour arriver à l’heure

Ce matin semble être un jour comme les autres. Vous vous préparez à partir au bureau quand, à la sortie de la douche, l’annonce d’une grève des transports fait rage entre les effluves de votre café matinal. Pour les habitués de la pédale et les cyclistes du quotidien, cette information anodine est source d’indifférence. Mais pour les autres, la journée commence à peine et tous vos plans sont remis en question. Il va falloir trouver une solution, et vite. En voilà une toute trouvée : la bicyclette !

Le RER touché par la grève des transports
© France Bleu Paris – Twitter

Remettre en route un vieux vélo

Il est temps de ressortir son vieux vélo du garage. Mais avant de partir, il est indispensable de procéder à une révision complète du vélo et de passer en revue les principales pièces. Contrôle visuel pour vérifier l’état des pneus et des câbles. Vérification de la pression des pneus, lubrification de la chaîne, vérification du passage des vitesses, état des patins de frein… Le mieux est encore d’anticiper les grèves occasionnelles et de préparer son vélo en amont pour les journées où les transports déraillent.

Avant de reprendre son vélo, une révision s'impose

Louer un vélo à la journée pour déjouer une grève des transports

Les plateformes en ligne de location de biens entre particuliers

Vous ne possédez pas de bicyclette personnelle ? Ce n’est pas un problème. Il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes en ligne de location d’objets entre particuliers et de mise en commun de biens personnels. C’est notamment le cas de Zilok, lancé en octobre 2007, qui permet de trouver un vélo à louer à côté de chez vous. Il suffit de quelques secondes pour effectuer une recherche en précisant le lieu de location – une ville ou un quartier – et les disponibilités s’affichent instantanément.

De la même façon, vous pouvez également mettre en location votre ou vos propre(s) bicyclette(s) en ligne et définir son prix de location à la journée en quelques clics, et gagner un peu d’argent grâce à l’entraide.

Grâce à la magie d’Internet, il suffit de quelques secondes pour trouver un vélo. En période de grève, il est, en effet, intéressant d’étendre l’offre des moyens de locomotion en utilisant directement les vélos de chacun d’entre nous, une source jusque-là inexploitée. Il est désormais possible de mettre en commun les ressources de chacun et de s’entraider. Vélo et grève des transports publics peuvent enfin rapporter de l’argent aux Français !

>> A LIRE AUSSI : la solution covélotaf pendant les grèves SNCF

Louer un vélo chez un professionnel en cas de grève des transports occasionnelle

Autre option pour se procurer un vélo et arriver à l’heure au travail, s’adresser à un magasin de cycle. Il faudra toutefois anticiper. Pensez à contacter le loueur le plus près de chez vous assez tôt, car vous ne serez pas les seuls à avoir l’idée !

La solution vélo en libre-service

Le Vélib est une alternative à la grève des transports en commun
© Kim do Khac – Flickr

Les jours de grève, une autre solution permet d’éviter les problèmes de transport, le vélo en libre-service. En effet, la grande majorité des villes françaises est aujourd’hui équipée d’un système de VLS. Pour les non-coutumiers, ou si vous n’avez pas d’abonnement annuel, pas de panique. Il est généralement possible d’emprunter une bicyclette à la journée ou au trajet. Attention toutefois à la pénurie de vélos. Les ressources en VLS sont limitées et vous ne serez encore une fois peut être pas les seuls à opter pour cette alternative.

>> A LIRE AUSSI : le guide des VLS en France

Vous aurez peut-être aussi la chance de tomber sur un survivant Gobee.bike, Mobike ou Indigo Weel en free-floating en bas de chez vous. À moins d’opter pour une trottinette électrique en libre-service, auquel cas il faudra vous soumettre aux nouvelles règles de circulation.

>> A LIRE AUSSI : trottinettes : quelle réglementation ?

Si les fidèles métros, bus, RER, trams ou trains ne répondent plus, prendre l’initiative du vélo-partage lors des mouvements sociaux est un gage de succès pour arriver à bon port.

Vélo et grève des transport, penser à s’équiper de manière adéquate

Maintenant que la question de la monture est réglée, il va falloir assurer sa protection et s’assurer d’avoir un minimum d’équipement pour ne pas arriver trempé ou frigorifié. Veste imperméable, coupe-vent, poncho, cape de pluie, pantalon étanche, gants, sur-chaussures… Il est important de prendre tout ce que vous avez sous la main comme vêtements de protection pluie pour que le trajet se passe du mieux possible et ne se transforme pas en terrible souvenir. Pensez également aux accessoires de transport à vélo, pour votre gamelle du midi ou votre ordinateur.

À vélo pendant les grèves, pensez à votre équipement
© Jean-Baptiste Lasserre

>> A LIRE AUSSI : comment se protéger de la pluie à vélo

Petit memo technique du Code de la route à vélo

Si vous n’avez pas l’habitude de rouler à vélo, il peut être bon de revoir les règles à respecter. Outre les panneaux de signalisation dédiés aux cyclistes comme les cédez-le-passage au feu ou les marquages au sol, il peut aussi être utile de repérer les voies cyclables obligatoires ou les couloirs de bus autorisés. Sur votre monture, pensez à indiquer vos changements de direction. On rappelle également qu’il est strictement interdit de téléphoner à vélo et de rouler sur le trottoir !

>> A LIRE AUSSI : connaissez-vous le Code de la route à vélo ?

Petit mémo sur le Code de la route à vélo
© Jean-Baptiste Lasserre

Pour rappel, quelques équipements sont obligatoires sur un vélo. Éclairages avant et arrière, catadioptres et réflecteurs passifs à l’avant, à l’arrière, sur les roues et les pédales, double dispositif de freinage, sonnette et gilet fluo en cas de visibilité insuffisante.

Le plus simple est encore de préparer son itinéraire avant de partir grâce une application dédiée comme Géovélo ou Here WeGo. Vous voilà désormais paré pour affronter les mouvements sociaux et vivre sereinement la grève des transports.

[article publié le 15 octobre 2010 et mis à jour le 25 novembre 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

2 comments

  1. Le vélo, un truc de capitaliste. Tu peux ne plus être emmerdé pas ces imbéciles de manifestants qui vont se battre pour toi. Et en plus tu peux gagner encore plus de pognon ce jour-là pendants que ces imbéciles de manifestants qui vont se battre pour toi, en perdent.

  2. Bravo pour cet article. Le vélo est effectivement une alternative aux perturbations des grèves. Néanmoins, je trouve dommage de publier des photos (montrant certes la réalité) de cyclo urbains sans casque et sans message du type « Le casque c’est la vie ».

    Je suis cyclo urbain (http://cricri-le-cyclo.over-blog.com), je suis aussi cyclo touriste, et je pense que le casque devrait être obligatoire, car fondamental en cas de choc. Certes, face à un choc frontal avec un véhicule à 50km/h, je ne suis pas sur que le casque me protège, mais je peux aussi tomber bêtement et/ou à faible vitesse. Dans ce cas, le casque me protège.

    Rappelons aussi qu’avec la multiplication des vélos en ville, il y a aussi des comportements à bannir, mais que pour ces comportements, le casque est encore plus important.

    Bien Cordialement
    Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Cadeau vélo Noël

Qualité de l'air