Plan vélo de Paris : les 3 grandes lignes à retenir

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, En Île de France, Le vélo en pratique

Partager

Plan vélo de Paris : les 3 grandes lignes à retenir

À l’aube du terme du Plan vélo 2015-2020, l’heure est bientôt au bilan pour la capitale. Le développement de la bicyclette, Anne Hidalgo, l’actuelle maire de Paris, en avait fait la priorité de son mandat. Cinq ans et 150 millions d’euros plus tard, où en est-on ? Voici les 3 points à retenir du Plan vélo parisien.

Un Plan vélo parisien très ambitieux

Imaginé dès 2014 avec Christophe ­Najdovski, adjoint chargé des transports et de l’espace public à la mairie de Paris – et accessoirement Président de l’European Cyclists Federation – l’objectif fixé de ce Plan vélo était d’atteindre les 15% de part modale pour la petite reine, contre alors 3% en 2014. Un objectif ambitieux malgré les belles évolutions de la pratique cyclable dans la capitale depuis quelques années. En effet, le nombre de déplacement à vélo a été multiplié par 3 entre 2001 et 2010 et par 10 entre 1991 et 2010 !

Voie Georges Pompidou
© C. Belin – Mairie de Paris

Autre objectif annoncé du plan vélo parisien, l’aménagement de 1400 km de voies cyclables dans Paris. À la fois pour permettre un réseau continu et pertinent intra-muros, et pour faciliter le passage en banlieue via les portes de la capitale.

« Notre ambition est de faire de Paris une capitale mondiale du vélo »
– Anne Hidalgo, juillet 2019

De la bouche de la maire de Paris, l’objectif est clair. Mais alors où en est-on de ce Plan vélo parisien, une première de cette ampleur pour la capitale française ?

1 – La création d’une autoroute vélo

Le Réseau express vélo

440 km en 2010, 700 km en 2014, les aménagements cyclables parisiens ont longtemps été à la traine. À titre de comparaison, Strasbourg en compte près de 600 km alors qu’elle est presque 10 fois plus petite.

Pour se remettre au niveau, Anne Hidalgo a annoncé la création d’un Réseau express vélo, le REVe, colonne vertébrale du réseau cyclable parisien. Un aménagement continu et homogène permettant de traverser la ville du nord au sud, de la porte d’Aubervilliers à Châtelet, la partie sud jusqu’à porte d’Orléans ayant finalement été abandonnée. Et d’est en ouest le long de la Seine, du bois de Vincennes au bois de Boulogne par la rue de Rivoli.

>> A LIRE AUSSI : le périphérique parisien, bientôt ouvert aux piétons et vélos ?

Un second réseau complémentaire de 61 km d’aménagements vient compléter le REVe pour structurer le reste de la capitale, assurant ainsi le maillage du territoire parisien. Du boulevard de Sébastopol à la rue du Faubourg-Saint-Martin dans le 10ème arrondissement aux quais d’Orsay, Malaquais et Saint-Bernard en passant par le boulevard Voltaire et les Champs-Élysées. Après la piétonnisation des berges, la mairie de Paris s’affaire à terminer les derniers chantiers. Avec un réseau annoncé prêt pour la rentrée 2019.

>> A LIRE AUSSI : des pistes cyclables latérales sur les Champs-Elysées

>> A LIRE AUSSI : ​de nouveaux aménagements vélos prévus sur Paris

Les limites des aménagements parisiens

Côté bilan, les rues parisiennes compteront finalement 1 000 kilomètres de pistes cyclables en 2020. C’est moins que ce qui avait été annoncé en 2014. La maire de Paris justifiant préférer la qualité à la quantité. L’association Paris en Selle, quant à elle, estime que 66% des aménagements annoncés ne seront pas réalisés. Dans les faits, on peut aussi lui reprocher de comptabiliser tous les types d’aménagements cyclables, de la piste cyclable protégée au couloir de bus pour gonfler ses chiffres. De quoi faire illusion dans l’esprit des moins avertis qui assimileront ce millier de kilomètres à une piste bien propre et séparée de la circulation automobile.

Les chiffres des pistes cyclables parisiennes
© Ellie Sunakawa – BuzzFeed News

Toutefois, les premiers aménagements dans les zones les plus sensibles montrent des signes plutôt encourageants. Rue de Rivoli, la circulation commence à être dense sur la nouvelle piste cyclable… Le début du changement des habitudes parisiennes ?

>> A LIRE AUSSI : le Parvis La Défense à vélo : des débuts prometteurs

Reste à résoudre le problème des scooters et des deux-roues motorisés, pour qui la notion de voie réservée aux vélos n’est pas encore très claire. La ville a tout de même pris des mesures pour lutter contre ce phénomène et les intrus.

>> A LIRE AUSSI : ​pistes cyclables parisiennes : voitures et scooters dans le viseur

2 – Plan vélo de Paris : la généralisation des zones à 30

Peu connu de nos cousins automobilistes, un décret du Code de la route généralise automatiquement depuis 2015 les doubles sens cyclables sur toutes les voies limitées à 30 km/h – ainsi que sur aires piétonnes.

Généralisation des zones 30
© Paris en Selle – Twitter

Dans le cadre du Plan vélo de Paris, la mairie a décidé de généraliser les zones 30 km/h dans toutes les rues à sens unique, introduisant ainsi des doubles sens cyclables. De plus, le « cédez-le-passage cycliste » au feu rouge devient aussi la norme dans les zones 30 km/h. Sur les grands axes routiers, la limite est maintenue à 50 km/h mais les aménagements cyclables sont renforcés.

3 – 10.000 nouvelles places de stationnement

Dernier axe majeur du Plan vélo de Paris, le stationnement. La capitale compte, bien-sûr, des arceaux et du mobilier urbain pour garer son vélo. Toutefois, ils sont souvent mal répartis et mal exploités. Manque de place, coût des travaux, modification de l’architecture urbaine, etc, les obstacles à ce dernier point sont nombreux.

Les 10 000 places en surface de parking vélo supplémentaires annoncés sont réalisées. Des aires plus petites mais plus nombreuses et une répartition plus adaptée en fonction des habitudes observées et à proximité des lieux de travail, de résidence, des zones d’activité et de loisirs.

 

La mise en place de parcs sécurisés fait également partie des projets envisagés. Des abris vélos sécurisés individuels sont déjà en expérimentation dans le 4ème arrondissement. Des « boxes » d’une dizaine de places, qui pourraient se généraliser. La capitale s’engage aussi à soutenir les bailleurs sociaux et syndicats de copropriétés désireux d’installer dans leurs immeubles des stationnements vélos sécurisés.

Le Plan vélo de Paris permet la construction de nouveaux parkings
© EmmanuelSPV – Twitter

Les parisiens sont encore fortement attachés à la voiture individuelle et au scooter. Mais la ville semble être en train de changer. De là à devenir « capitale mondiale du vélo » comme le souhaite la maire de Paris, il y a encore du chemin à faire…

[Article publié le 8 avril 2015 et remis à jour le 04 septembre 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

2 comments

  1. 30 ans que je fais Rue de Belleville 75020 – Hôpital Max Fourestier 92000 Nanterre en vélo, 5j/7 pour aller travailler.
    Beaucoup plus de pollution, de chaussées défoncées ( pavés ou déformations), de détritus coupants et autres, de jets d’eau envoyés par le service de nettoyage des trottoirs sur le côté de la chaussée ( donc sur les vélos).
    Je pouvais rouler 1 an sans crever avec des pneus classiques, un défi de faire 2 aller-retour maintenant,sans pneus renforcés.
    Félicitation pour le tronçon ouvert de la place de la République à la rue Etienne Marcel:piste cyclable en double sens, bien finie et avec des feux dédiés aux vélos!!!!!
    Il me reste de gros points noirs sur mon trajet. Dans Paris,ce sont les carrefours qui pêchent: celui du général Catroux dans le 17éme où je risque ma vie tous les jours ( aucun feu, carrefour très dangereux), place du Maréchal Juin avec ses pavés et chaussée déformés, non aménagé pour les vélos ( en arrivant sur Porte de Champerret), et au retour, place du Colonel Fabien , entre Jaurès et Belleville. Il n’y a pas à dire, les pavés ce sont la mort des pneus… et du dos.
    Ensuite , en terme de jonction entre Porte de Champerret et le boulevard Bineau à Neuilly, rien n’est pensé, surtout dans le sens banlieue-Paris.
    J’espère que mes remarques attireront positivement votre attention.
    Bien cordialement

  2. Pingback:Les bénéfices économiques du vélo - Citycle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


banniere_Kryptonite_201908
banniere_Hovding_2019

Qualité de l'air