La piétonnisation des voies sur berge à Paris

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
La piétonnisation des voies sur berge à Paris

Bonne nouvelle pour les piétons et les cyclistes parisiens ! Le Conseil de Paris a approuvé la piétonnisation des voies sur berge de Seine rive droite. Une partie des voitures qui empruntent cette autoroute va ainsi peu à peu s’évaporer. De quoi laisser place à plus de déplacements doux dans la capitale !

La voie George Pompidou a été ouverte aux piétons et aux vélos. Il s’agit-là d’une excellente nouvelle. Effectivement, Paris va enfin pouvoir renouer avec son fleuve. D’ailleurs, grâce à cette décision du Conseil, la capitale va aussi pouvoir tirer un trait sur une idée : celle de favoriser le trafic motorisé de transit au cœur de la capitale. Une idée quelque peu saugrenue, du moins aux vues des circonstances actuelles.

La voie Georges Pompidou piétonnisée

Une partie des voitures qui empruntaient cette autoroute va donc rapidement s’évaporer. La piétonnisation des voies sur berge est, de ce fait, considérée comme une avancée très positive. En effet, une diminution du nombre de voitures ne peut être que positif pour le cadre de vie et la qualité de l’air de la capitale.

Pour rappel, c’est le lundi 26 septembre dernier que le Conseil de Paris a voté en faveur du projet de piétonnisation des berges de Seine rive droite au cœur de la capitale. La « déclaration de projet de piétonisation définitive » des berges a ainsi été approuvée. Reste donc à attendre l’arrêté municipal définitif qui doit en principe suivre le vote. Il est attendu d’ici quelques semaines.

Pour les parisiens, et surtout pour les amateurs de vélo ou de marche, c’est donc l’occasion ! Grâce au projet, la voie Georges-Pompidou sera fermée à la circulation automobile sur 3,3 km. Que l’on soit piéton ou cycliste urbain, à Paris, l’on va ainsi enfin pouvoir circuler en toute tranquillité, du quai bas, de l’entrée du tunnel des Tuileries, dans le 1er arrondissement, à la sortie du tunnel Henri-IV, dans le 4e arrondissement.

Voies sur berge Georges Pompidou à Paris

Tous à vélo !

A noter que cette mesure a été appuyée par de solides arguments scientifiques. Premier argument, un simple constat, 74 % des déplacements effectués en Île-de-France ont une portée inférieure à 5 km. Il en a été déduit et reconnu que le vélo était le mode de déplacement le plus efficace. Le vélo a en effet des avantages que l’on ne connait que trop bien : Rapide, pratique, sain, silencieux, économique et on en passe. Le vélo et la marche sont les solutions les plus adaptées pour libérer de la place dans les transports en commun déjà trop saturés et pour réduire les bouchons et la pollution.

Circulation : piétonnisation des berges de ParisPar ailleurs une étude Néerlandaise récente a démontré qu’une augmentation de 10% du trafic vélo pouvait entrainer une réduction de 15% du nombre d’heures perdues par les automobilistes dans les bouchons. Avec la piétonnisation des voies sur berge à Paris, on est sûr de donner un coup de pouce à la résolution de certaines problèmes auxquels fait face la ville. D’ailleurs, le préfet de police de Paris a fixé une période d’observation de six mois, de quoi constater les résultats positifs que pourra, à coup sûr, apporter le projet.

A noter enfin que quelques conditions seront à respecter pour officialiser ce projet. Parmi elles, la possibilité d’ouvrir la voie sur berge aux véhicules de secours et de police.

Partager

Poster un Commentaire

33 Commentaires sur "La piétonnisation des voies sur berge à Paris"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samson Luther
Invité

c’est du grand n’importe quoi, tout ça c’est politique. Et je ne vois pas en vélo à Paris

Pierre Gleizes Nicéphore
Invité

Le temps de la peste noire automobile dans nos centres villes historiques est révolu. Tous à vélo !

Didier Bourquin
Invité

Rouler le long de la Seine à vélo est super agréable et pratique. Mais il faut pouvoir garer son vélo en sécurité dans Paris et faire des voies cyclables comme dans les villes allemandes. Il y a donc beaucoup à faire.

Yoann Hervouet
Invité

Et oui, c’est politique.
Sans politique il n’y a que le fric et le productivisme qui compte.
Sans politique c’est le statuquo et c’est la mort.

Elessar
Invité

Un problème avec les voies sur berge piétonnes, comme elles le sont déjà sur la rive gauche, c’est que c’est très piéton, donc très peu cyclable. C’est à dire que, pour peu qu’il fasse assez beau, c’est plein de piétons, et qu’il est impossible d’y rouler autrement qu’au pas…

BT220
Invité
Merci à la ville de Paris et aux communes environnantes de faire un VRAI effort d’entretien des pistes cyclables existantes: 1° Revêtement bitume bien souvent discontinu (pavés intercalés entre le bitume,rapiéçage, plaques diverses (égouts ou autres…), chantiers etc.ou revêtement trop souvent à l’état de souvenir 2° Trop souvent les pistes sont encombrées par des véhicules qui stationnent…mettre des protections infranchissables aux voitures ou camions. 3° Assurer une plus grande protection dans les endroits dangereux: bien souvent la piste s’arrête aux endroits qui sont les plus dangereux.(carrefours par ex.) 4° Prendre exemple sur ce qui se fait aux Pays Bas, en… Read more »

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air