Le Parvis La Défense à vélo : des débuts prometteurs

Publié par 
Citycle ,
le 
Accueil, Actualité, En Île de France, Le vélo en pratique

Partager

Le Parvis La Défense à vélo : des débuts prometteurs

Depuis 1999, il était interdit de circuler à vélo sur le parvis de La Défense. Une nouvelle expérimentation a pourtant été mise en place depuis le 13 avril dernier. Elle durera jusqu’au 13 septembre 2015. Ainsi, pour une durée totale de 5 mois, la Place de la Défense est désormais accessible aux cyclistes. Il est alors temps de prouver à tout le monde que « piétons et deux-roues peuvent cohabiter ».

Un expérience pour autoriser les vélos à la Défense

Mis à part cette évaluation de 5 mois, les vélos sont interdits sur la place de la Défense. Pour le moment les piétons y sont donc encore rois. Ils sont des milliers (salariés mais aussi touristes) à aller et venir sur cet espace long de plus d’un kilomètre. La Place de la Défense s’étend entre la Grande Arche et la station de métro Esplanade. Depuis 13 avril cependant, les choses ont changé. En effet, c’est à partir de cette date que les cyclistes sont autorisés à rouler sur cette grande place, parmi les piétons.

Sur cette immense place, uniquement destinée à la marche, les distances à parcourir sont parfois un peu longues et donc assez fatigantes. L’idée de circuler à vélo sur le plus grand quartier d’affaires européen a donc surement déjà traversé l’esprit de ces nombreux piétons. Et apparemment, Defacto (l’Établissement public de gestion, de promotion et d’animation de La Défense) et la Communauté d’Agglomération Seine-Défense y ont, eux aussi, déjà songé.

Ces derniers ont donc finalement décidé de lancer l’expérience. Celle-ci consiste à autoriser la circulation des vélos sur la place et à tester la faisabilité de la chose sur le long terme.

>> A LIRE AUSSI : des pistes cyclables sur les Champs Élysées ?

Un test pour les cyclistes ?

Sur la place de la Défense et surtout aux heures de pointe, la circulation piétonne est extrêmement dense ! Y circuler à vélo ne sera donc pas forcément évident. Pour parer à toutes les éventualités, l’autorisation accordée aux vélos est donc accompagnée de la création d’un statut qui redéfinira ainsi la place comme aire piétonne. Le code de la route y sera donc appliqué. Et bien évidemment, les piétons restent prioritaires. Tout le monde devra donc se conformer aux règles. Notamment la priorité aux piétons, la vitesse limitée au pas, l’interdiction d’utiliser les escaliers mécaniques ou les ascenseurs, etc.

Cyclistes et piétons devraient donc pourvoir cohabiter. En tout cas, pour rendre la cohabitation possible, Defacto a lancé en avril une campagne de communication spécifique. Elle est destinée à sensibiliser à la fois les cyclistes et les piétons sur les nouveaux comportements à adopter sur cette nouvelle place « ouverte aux vélos ».

Des comédiens de rue se chargent de sensibiliser tout ce petit monde et de veiller à ce que tous soient informés des règles. Une fois l’expérimentation terminée, le bilan dressé déterminera si oui ou non, la décision d’autoriser la circulation des vélos à la Défense sera maintenue.

Bilan après un mois d’expérimentation

Des usagers heureux…

Le programme expérimental ayant été lancé le 13 avril, les cyclistes peuvent à nouveau se déplacer à vélo au sein du quartier de La défense depuis près d’un mois. Les premiers avis sont positifs. « C’est très bien qu’ils aient autorisé les vélos ! » lit-on dans un article paru sur Le Parisien. La réouverture du parvis a permis à de faciliter la vie à de nombreux travailleurs venus de loin ou résidents des alentours proches. Ils peuvent maintenant se rendre au travail à vélo et circuler avec plus d’aisance tout en gagnant de précieuses minutes.

H6RZBCL-860x450_c

Les habitants de La Défense, eux aussi profitent de la levée de l’interdiction. C’est avec plaisir qu’ils profitent de l’opportunité de redécouvrir l’endroit à vélo, en s’épargnant le risque d’être sanctionné.

qui attendent cependant des améliorations

Désormais pour Antoine, 36 ans, domicilié dans le XVe arrondissement, les 12 km séparant son domicile et son lieu de travail se trouvant au quartier de La Défense semblent plus courts. C’est dorénavant à vélo qu’il effectue le trajet et d’après lui, c’est beaucoup mieux ainsi. C’est avec plaisir et enthousiasme, que ce dernier envisage l’avenir en pensant à un parvis, définitivement ouvert aux 2 roues.

Bien que ravi, il explique cependant que des améliorations devraient être apportées au concept. Selon lui, des aménagements supplémentaires seraient les bienvenus afin de faciliter encore plus les déplacements et sécuriser au mieux la traversée du parvis, il souhaiterait notamment, pouvoir emprunter des pistes cyclables. Il n’y en a qu’une seule actuellement.

Plan de la défense

Pour Defacto, responsable de la gestion du site de La Défense, les débuts de l’expérience sont couronnés de succès. L’aménagement de pistes cyclables, probablement jugées beaucoup trop dangereuses ou trop couteuses ne figure certes pas encore au programme mais d’ici la fin de l’expérimentation, le 13 septembre prochain, la situation pourrait évoluée.

On reste donc positif tout en attendant la décision des mairies de Courbevoie et Puteaux quant au fait de confirmer ou non, l’accès des vélos au parvis.

 

Source :

Partager

comparateur Antivol velo
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air