Canal des 2 Mers à vélo : de l’Atlantique à la Méditerranée

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

Canal des 2 Mers à vélo : de l’Atlantique à la Méditerranée

De l’Atlantique à la Méditerranée, on se retrouve pour un itinéraire vélo aux accents du midi. Une balade rythmée par la culture, la gastronomie et la richesse de ses paysages. Partez à découverte du Sud de la France au fil de l’eau, le long du Canal de Garonne et du Canal du midi. Le Canal des Deux Mers à vélo, une destination idéale pour des vacances en itinérance paisibles et dépaysantes !

Un voyage à vélo dans un défilé de paysages

Créé à l’initiative de 7 départements, le Canal des Deux Mers à vélo est un itinéraire cyclable récent et incontournable. Anciennement V80, il permet de relier deux côtes sur 763 km d’itinéraire cyclable. Et réserve à tous les amoureux de cyclotourisme une multitude d’agréables surprises.

Carte de l'itinéraire du Canal des 2 Mers à vélo
© France Vélo Tourisme

Le Canal des Deux Mers, c’est, en effet, de nombreux sites riches en histoire, des ports, des capitaineries mais aussi un paysage naturel somptueux ne demandant qu’à être découvert. Du plus grand estuaire d’Europe, vous laisserez peu à peu les forêts de pin et les paysages littoraux de la côte atlantique pour traverser des vignobles. Puis ce sera au tour des écluses de vous charmer sur des chemins de halage à l’ombre des arbres le long des différents canaux. Avant de traverser les villages typiques du Midi toulousain. Et de vous retrouver enfin dans la garrigue, les champs d’oliviers et la pinède méditerranéenne.

Le Canal des 2 Mers à vélo, un itinéraire pour tous !

La grande majorité du parcours ne comporte aucune grosse difficulté. Accessible à tous, quelque soit son niveau ou son âge, le Canal des 2 Mers à vélo permet une belle et douce balade ! Adeptes du slow-tourisme, passionnés d’histoire, gourmets, amateurs de vin, familles ou sportifs, tous les profils trouveront leur bonheur sur cet itinéraire riche en découverte et en paysages.

« Le Canal des deux mers, c’était […] boire des litres d’eau, de vin, au milieu des vignobles et de charmants petits villages où l’on zigzague joyeusement en pédalant la nuit pour retrouver son gîte ; manger, souvent trop, toujours bien, canards et pruneaux et foie gras et fruits de mer et fromages en-veux-tu-en-voilà. De belles rencontres humaines, de très beaux paysages et des vieilles pierres à la pelle, en abbayes, cathédrales, châteaux, ponts ou bâtisses moyenâgeuses. Des histoires, beaucoup d’histoires, d’anciennes légendes qui se mélangent aux grappes de raisins. Et un long canal, au bord duquel nous pédalions, sous les 45 000 arbres plantés lors de sa construction et qui, aujourd’hui, rythment les balades à vélo, pédestres, ou fluviales – et protègent le promeneur en filtrant les rayons du soleil. »
Chris – blogduvoyage.fr

Une balade à vélo du printemps à l’automne

La meilleure saison pour parcourir cet itinéraire est sans aucun doute l’été. La pleine saison est en effet la plus animée le long des canaux et dans les stations balnéaires au début et à la fin du parcours. Le printemps et l’automne sont également des périodes agréables pour se balader à vélo sur le Canal des 2 mers. Vous profiterez de températures moins chaudes et d’une balade plus tranquille en dehors de la saison touristique.

Ne ratez pas le Festival Convivencia qui, tout au long du mois de juillet, promène sa scène navigante au fil du canal du Midi et propose des concerts de musique du monde. Au mois d’août, vous pourrez également profiter d’un des plus grands festivals de reggae du continent, le Reggae Sun Ska à Bordeaux. Pour les gastronomes, Agen fête le pruneau fin août lors de son festival Agen Grand Pruneau Show.

Un itinéraire vélo quasiment terminé

Péniches et vélo sur le Canal des 2 Mers à vélo
© J. Damase – Canal des 2 Mers à vélo

Lancés au début des années 2010, les travaux de liaison et d’uniformisation du Canal des 2 Mers à vélo ne sont pas encore terminés. Notamment la portion entre Castelnaudary et Béziers, encore en cours d’aménagement. Toutefois, 73% du parcours, soit quasiment les 3/4 sont aujourd’hui réalisés. Quelques portions de la véloroute touchées suite aux fortes intempéries d’octobre 2018 dans l’Aude sont également toujours en travaux.

L’aménagement est toutefois en bel état sur la plupart de l’itinéraire. Si 1/3 de l’itinéraire emprunte des petites routes à faible trafic, 64% de la véloroute est aménagés en site propre sur des voies cyclables réservées aux véhicules non-motorisés.

Le Canal des 2 Mers à vélo a aussi l’avantage de relier plusieurs véloroutes européennes. À Royan, vous croiserez La Vélodyssée®. L’itinéraire partage ensuite quelques kilomètres avec l’EuroVelo 3 entre Bordeaux et Buzet-sur-Baïse dans le Lot-et-Garonne. Ainsi qu’avec l’EuroVelo 8 dans la dernière partie entre Le Somail et Sète.

>> A LIRE AUSSI : EuroVelo, des itinéraires cyclables pour les voyages à vélo en Europe

Le Canal des 2 Mers à vélo, une histoire de canaux

Le Canal de Garonne, de l’estuaire de la Gironde à Toulouse

Au bord du Canal de Garonne à l'écluse de Lagruère
© J. Damase

L’itinéraire longe tour à tour le Canal de Garonne et le Canal du Midi. Ouvert en 1856, le Canal de Garonne offre 270 km de terrain de jeu pour les voyageurs à vélo entre Castets-en-Dorthe près de Bordeaux et Toulouse, en passant par des villes comme Moissac. Une cinquantaine d’écluses et plusieurs pont-canal sont à découvrir le long de l’itinéraire. Parmi lesquels l’incontournable pont-canal d’Agen, deuxième pont-canal le plus long de France.

>> A LIRE AUSSI : cyclotourisme : de nouvelles vélo-routes depuis Paris

Le Canal du Midi, un ouvrage unique classé à l’UNESCO

Itinéraire cyclable le long du Canal du Midi
© J. Damase

Conçu à l’origine pour le transport de marchandises au XVIIème siècle par Pierre-Paul Riquet, le Canal du Midi est inauguré en 1681. Pas moins de 45 000 arbres y sont alors plantés pour soutenir les berges. Sur près de 250 km, il relie par voie d’eau Toulouse à Sète et à la Méditerranée. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, cet ouvrage historique est aujourd’hui devenu un lieu touristique incontournable. S’il fait le bonheur des plaisanciers, il est également très prisé des randonneurs, mais aussi des cyclotouristes. Un Canal rempli de trésors, qui compte pas moins de 350 ouvrages d’art bâtis dont de nombreux ponts, aqueducs, et magnifiques écluses.

Du Sud-Ouest au Midi, un voyage aux accents du sud

Le long de l’estuaire de la Gironde

Le phare de Cordouan depuis Royan
© loulou de paris – Flickr

Pour cette balade à vélo, on se retrouve à Royan, station balnéaire située à l’embouchure du plus grand estuaire d’Europe. Ses larges plages de sable fin sont dominées par des villas du début du XXème siècle mêlées d’architecture d’après-guerre, comme l’étonnante église en béton Notre-Dame de Royan. Au large, à l’embouchure de l’estuaire, vous pourrez visiter le phare de Cordouan, plus ancien phare de France encore en activité. Le début du parcours longe l’estuaire de la Garonne vers le sud. Vous passerez notamment par la villa gallo-romaine de Plassac puis par Blaye et sa citadelle. Classée à l’UNESCO, le « verrou de Bordeaux » fut imaginé par Vauban pour se protéger contre les attaques maritimes venant de l’Atlantique. Après avoir traversé les premiers vignobles du bordelais, vous atteindrez Bordeaux, « la belle endormie » charmante et sereine.

Des vignobles aux pruneaux

Le pont canal d'Agen
© J. Damase – Canal des 2 Mers à vélo

Vous pédalerez ensuite au rythme des vignes en direction de Créon. Après un passage par la superbe abbaye du XIe siècle de la Sauve-Majeure vous atteindrez Sauveterre-de-Guyenne. Puis plongerez vers plein sud vers La Réole pour rejoindre le Canal de Garonne, que vous longerez jusqu’à Marmande. Au Mas-d’Agenais, ne ratez pas sa collégiale St Vincent du Mas qui abrite un tableau de Rembrandt. Vous traverserez ensuite Damazan, avec sa bastide du XIIIème siècle et ses maisons à cornières et colombages puis Buzet-sur-Baïse avant d’arriver dans la capitale du pruneau à Agen où vous traversez son pont-canal sur la Garonne. Quelques coups de pédales plus loin, vous découvrirez le site archéologique de Villascopia à Castelculier, un espace thermal privé du IVème siècle. Valence d’Agen marque la fin du pays du pruneau et le début de l’Occitanie.

>> A LIRE AUSSI : cyclotourisme dans la vallée du Lot

Pédaler le long du Canal du Midi

Canal du Midi à ToulousePremier contact occitan, Moissac et son abbaye romane, étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Vous longerez ensuite le canal latéral à la Garonne jusqu’à Castelsarrasin. Profitez-en pour faire un petit crochet par Montauban à la découverte de son patrimoine aux accent du midi. Vous atteindrez ensuite Toulouse, la capitale Occitane et son architecture en briques en terre cuite qui lui doit son surnom de « ville rose ». Vous rejoindrez alors le Canal du Midi, que vous longerez jusqu’à la Méditerranée.

Le Somail, entre péniches et canal
Wikimedia Commons

Un petit détour par la charmante commune de Revel, aux sources du Canal du Midi puis vous arriverez à Castelnaudary où vous pourrez goûter au classique plat typique de la région, le cassoulet. Vous atteindrez ensuite la cité médiévale de Carcassonne. Perché en haut d’une colline, la célèbre citadelle du Moyen-Âge a conservé ses murs d’enceintes et ses nombreuses tours de guet. Toujours le long du Canal du Midi, vous traverserez ensuite Lézignan-Corbières à travers les vignobles avant d’atteindre Le Somail, un charmant petit hameau qui offre une douce halte fluviale sur le Canal.

Direction la Méditerranée

Les 9 écluses de Fonseranes
© J. Damase – Canal des 2 Mers à vélo

Dans cette ultime partie, le chant des cigales remplace petit à petit l’accent du midi dans une région pleine de surprises et de richesses. À Capestang, vous pourrez d’abord admirer la Collégiale Saint-Etienne et le château des Archevêques de Narbonne. Faites ensuite une petite pause pour profiter du splendide panorama de l’Oppidum d’Ensérune sur l’étang asséché de Montady, témoignage de la présence gallo-romaine dans la région. Vous pourrez ensuite traverser en bateau le tunnel du Malpas, long de 173m, creusé pour faire passer le Canal du Midi sous la colline d’Ensérune. Quelques kilomètres plus loin, vous franchirez les Neuf Ecluses de Fonseranes, ouvrage le plus spectaculaire du Canal et site le plus visité de l’Hérault. Puis vous arriverez à Béziers, une des plus anciennes villes de France, entourée de vignobles, à la forte influence gallo-romaine.

Le phare de la pointe des Onglous sur l'étang de Thau
© J. Damase – Canal des 2 Mers à vélo

Toujours le long du Canal, vous passez ensuite sur les étonnants ouvrages du Libron, un petit fleuve côtier connu pour ses crues qui a été surélevé au-dessus du canal. À Agde, vous franchirez son écluse Ronde, carrefour fluvial entre le canal du Midi, le port fluvial ou le le bassin de Thau. Direction l‘étang de Thau avec ses parcs à huitres, ses coquillages, ses activités nautiques et même ses espèces protégées d’hippocampes. Vous passerez alors la Pointe des Onglous puis longerez l’étang sur l’isthme étroit vers Sète, point d’arrivée de ce Canal des 2 Mers à vélo.

Après le Le Somail, vous pourrez aussi opter pour l’alternative EuroVelo 8 jusqu’à Port-la-Nouvelle en passant par Narbonne.

>> A LIRE AUSSI : découvrir de nombreux circuits vélo en France

Détails pratiques : accès et hébergements

Pour accéder à cet itinéraire, plusieurs entrées sont possibles. Côté Atlantique, Bordeaux est accessible par sa gare et son aéroport depuis de nombreuses villes françaises et européennes. Si vous préférez débuter dans le Midi, rendez-vous à Toulouse, elle aussi assez bien desservie en train comme en avion. Pour commencer du côté de la Méditerranée, vous pourrez accéder à Montpelier en train, à seulement quelques kilomètres de l’itinéraire.

>> A LIRE AUSSI : prendre le train ou l’avion avec son vélo

À noter également que plusieurs lignes de train longent le parcours. Comme la ligne Intercités Bordeaux-Toulouse-Marseille ou les lignes TER Bordeaux-Marmande-Agen et Bordeaux-Agen-Toulouse.

Si vous préférez la voiture, l’ensemble du parcours est très bien desservi et toujours proche d’une autoroute. Vous trouverez des parkings longue durée pour stationner tout au long de votre voyage à vélo à Bordeaux, Agen, Toulouse, Carcassonne, Narbonne, Béziers et Sète.

>> A LIRE AUSSI : transporter son vélo en voiture

Pour passer la nuit, vous trouverez facilement un toit à mettre sous votre tête. Plus de 120 hébergements sont labellisés « Accueil Vélo » tout au long de cet itinéraire fréquenté par les cyclotouristes depuis maintenant plusieurs années.

>> A LIRE AUSSI : près de 3000 établissements bénéficient du label Accueil Vélo

Vous trouverez également toutes les étapes détaillées ainsi que des conseils pratiques et des adresses utiles pour les hébergements, la restauration ou la location de vélo dans les guides dédiés à l’itinéraire. Disponibles chez Ouest France, de Royan à Toulouse et de Toulouse à l’étang de Thau, chez Chamina ou Le Routard.

[ Article publié le 5 mai 2017 et remis à jour le 19 juillet 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air