Rando vélo dans la vallée du Lot

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

Rando vélo dans la vallée du Lot

Coincée entre la Dordogne et la Garonne, la vallée du Lot est une région encore peu connue. Avec ses vergers luxuriants et ses vignobles, elle est pourtant une destination idéale pour une rando vélo. La véloroute qui la traverse ondule au gré des courbes dessinées par la rivière Lot. Le long de cet itinéraire qui serpente dans la vallée, vous y découvrirez de superbes bastides médiévales et villages perchés ainsi que les produits de terroir qui constitue la riche gastronomie lotoise. Alors, faisons un tour de La vallée du Lot à vélo.

La vallée du Lot à vélo, une douce rando vélo dans un cadre apaisant

La véloroute de la vallée du Lot débute à Cahors, aux portes du Quercy et de l’Occitanie. La V86 longe ensuite le Lot sur 163 kilomètres jusqu’à Clairac au bord de la Garonne, à mi-chemin entre Bordeaux et Agen. À quelques coups de pédales se croisent deux autres véloroutes : la Scandibérique et le Canal des deux mers.

Carte de l'itinéraire de la véloroute de la vallée du Lot

Un itinéraire facile et agréable

Malgré quelques côtes sur le début du parcours, la véloroute reste accessible aux cyclovoyageurs les moins expérimentés et aux familles. La majeure partie du parcours se situe, en effet, sur le plat des bordures de la rivière. L’accès à certains villages en hauteur nécessite toutefois de franchir quelques dénivelés. En prenant le temps, les 160 km que constituent la vallée du Lot sont réalisables en 2 ou 3 jours.

Chemin de halage le long du Lot près de St-Cirq-Lapopie
© Pline – Wikimedia Commons

Printemps et automne, les meilleures saisons pour parcourir la vallée du Lot

Les régions traversées par la vallée du Lot à vélo connaissent des conditions climatiques assez similaires de celles d’un climat océanique. L’hiver est assez doux mais offre beaucoup de précipitions tandis que l’été peut être très chaud. Ainsi, il est préférable d’attendre les mois d’avril à juin et de septembre à octobre pour profiter au maximum de cette véloroute.

Vue panoramique de Cahors dans la vallée du Lot
© isa lema – Flickr

« Peu avant Fumel, nous quittons le département du Lot pour celui du Lot et Garonne. Les vignobles sont peu à peu remplacés par les plantations de pommiers et pruniers, le fameux pruneau d’Agen. Nous suivons la véloroute du Lot pratiquement toute la journée au travers des vignobles, champs, bord de la rivière et hameaux tous aussi sympathiques les uns que les autres. Il y a peu de circulation, le flot des touristes étant reparti depuis quelques semaines. Septembre est de ce fait une période idéale. »
Lydie & Pierrette – 3 jours – 260 km – en-vadrouille-ailleurs.over-blog.com

Une véloroute parfaitement balisée

L’ensemble du parcours est doté d’une signalétique estampillée « La Vallée du Lot » accompagnée d’un fléchage. La grande majorité de l’itinéraire se trouve sur des voies partagées avec les voitures. Il emprunte toutefois des routes peu fréquentées et le trafic assez faible rend tout de même la véloroute agréable.

Une immersion entre rivière, nature et cités médiévales

Les boucles du Lot, du Quercy au Lot-et-Garonne

Le village perché de St-Cirq-Lapopie
© Adam Baker – Wikimedia Commons

Pour prendre le départ de cette véloroute La vallée du Lot à vélo, rendez-vous à Cahors, à l’entrée du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy. Ville d’art et d’histoire sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, la capitale du Quercy est aussi connue pour son vin rouge. Non loin de là, vous pourrez commencer le parcours par un détour à Saint-Cirq-Lapopie récemment désigné comme un des « Plus Beaux Villages de France ». Vous vous élancerez ensuite le long des méandres du Lot. Elles vous mèneront jusqu’à l’élégant Château de Mercuès aujourd’hui reconvertit en hôtel puis dans le petit village médiéval de Castelfranc. Profitez-en pour visiter Les Arques. Ce village perché une quinzaine de km plus au nord est entouré de forêts de chênes et marqué par les nombreuses sculptures du russe Ossip Zadkine. Adossée à un promontoire rocheux dominant la rivière, c’est ensuite la cité médiévale de Puy-l’Évêque qui vous attend.

Rando vélo dans les vignobles de Cahors
© Lapastoure Didier – Flickr

Au cœur du Vignoble de Cahors, les plus gourmands pourront accompagner les vins du pays à la gastronomie locale faite de truffes et de foie gras. Après cette pause gourmande, direction Saint-Martin-Le-Redon, autrefois réputé pour vertus curatives de l’eau de la source de Saint-Martial. Le petit village niché dans la Vallée de la Thèze est aujourd’hui un havre de paix où prospèrent de belles demeures richement restaurées. Non loin de là, aux confins du Quercy et du Périgord Noir domine le Château de Bonaguil sur un rocher en pleine forêt. À Fumel vous changez de département. Vous entrez dans le Lot-et-Garonne. Rare commune encore industrielle de la région avec ses forges et ses fonderies, elle n’en reste pas moins charmante.

Ambiance médiévale du pays agenais à la Garonne

La bastide royale quadrillée de Villeneuve sur Lot
© lifacolor – Flickr

Si vous avez le temps, un détour par Tournon d’Agenais vous offrira un petit voyage dans le temps. Avec ses maisons médiévales et ses remparts, cette bastide royale du XIIème siècle dominant la paisible campagne agenaise depuis son rocher offre également une vue imprenable sur la vallée. La suite du parcours vous mènera dans les ruelles escarpées de Penne d’Agenais, dominées par une immense basilique surplombant la vallée. Puis par Villeneuve sur Lot, capitale régionale et principale bastide royale de la région, construite sur un plan en damier. Prenez le temps d’arpenter ses rues et ruelles parfaitement alignées et entrecoupées de nombreuses petites places conviviales. À une vingtaine de kilomètres plus au nord, ne manquez pas la bastide médiévale de Monflanquin, qui fait elle aussi partie des plus beaux villages de France.

Cette partie de la vallée du Lot à vélo est en effet particulièrement marquée par le Moyen-Âge. Vous traverserez ainsi plusieurs villages médiévaux. Comme Pujols ou Casseneuil jusqu’à Sainte-Livrade-sur-Lot, berceau du pruneau d’Agen. Les amateurs de panoramas trouveront quant à eux leur compte à Laparade dont la table d’orientation offre un superbe point de vue sur la vallée. La reposante et inspirante Clairac, dans laquelle Montesquieu a écrit ses « Lettres persanes » signe la fin de l’itinéraire. Outre les vestiges d’une abbaye bénédictine de 782 s’y trouve une plage au bord du Lot. Elle vous permettra de profiter d’une petite baignade pour conclure votre rando sur la vallée du Lot à vélo.

Le pont médiéval de Cahors sur le Lot
© Philip Sheldrake – Flickr

De là, deux options s’offrent ensuite à vous. Soit vous pendrez vers le nord direction Villeton et ses nombreuses écluses où vous pourrez rattraper l’EV 3. Soit vous vous dirigerez vers Aiguillon, au confluent du Lot et de la Garonne, que Stendhal a même comparé à la Toscane dans son célèbre roman « Le Rouge et le Noir ».

Détails pratiques : accès et hébergements

La vallée du Lot est relativement bien desservie de part et d’autre de son itinéraire.

Du côté de Cahors, la ville est un point d’arrêt pour de nombreux bus, pour les TER en provenance de Toulouse ou pour les trains Intercités qui arrivent de Paris-Austerlitz. L’autoroute A20 qui relie Montauban à Vierzon passe également à proximité de la ville.

Juste après Fumel, il est également possible d’accéder à la V86 en train depuis la gare de Monsempron-Libos, desservie par la ligne TER Périgueux-Agen et par des cars à destination de Cahors.
Du côté d’Aiguillon, vous pourrez emprunter la ligne TER Bordeaux-Agen mais aussi accéder à l’A62 direction Bordeaux ou Toulouse. Attention toutefois, les lignes de TER de la région sont très fréquentées. Et le transport des vélos est souvent compliqué en heure de pointe.

>> A LIRE AUSSI : les consignes pour transporter son vélo dans le train

Rando vélo dans les vignobles de Cahors
© Lapastoure Didier – Flickr

Tout au long de la vallée du Lot à vélo, pas moins de 30 hébergements, campings, hôtels, gîtes et chambres d’hôtes son labellisés Accueil vélo. Pensez tout de même à réserver si vous compter faire le parcours en haute saison. Car la région attire de plus en plus de touristes ! Pour les cyclotouristes voyageant en famille avec des enfants en bas âge, la remorque pour enfant redoutablement pratique et sécuritaire peut être un équipement intéressant.

Partager

comparateur Antivol velo
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air