Entre bastides et rivières : vallée et gorges de l’Aveyron à vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

Entre bastides et rivières : vallée et gorges de l’Aveyron à vélo

Retour de notre dossier sur les circuits vélo en France, avec un itinéraire aux notes de Sud-Ouest à travers la vallée et les gorges de l’Aveyron. Entre le Quercy et le Languedoc, le Tarn offre des paysages verdoyants et rafraîchissants ainsi que de nombreux témoignages médiévaux. Découvrez sans plus attendre l’Aveyron à vélo, une destination idéale pour un court cyclovoyage ou une balade de quelques heures.

Vallée et gorges de l’Aveyron à vélo : un circuit court mais dépaysant

Le circuit de la vallée et des gorges de l’Aveyron à vélo propose 85 km d’itinéraire entre Montauban et Laguépie, située au cœur des Gorges de l’Aveyron. Sur des routes aux larges courbes, à l’ombre d’une forêt verdoyante vous suivrez la rivière Aveyron et ses falaises calcaires sous l’œil de châteaux perchés dominant les vallées. De charmantes villes en villages médiévaux, vous serez également conquis par la culture et la gastronomie du Sud-Ouest.

Itinéraire de l'Aveyron à vélo
© Jean-Baptiste Lasserre

Un parcours aux difficultés diverses

La première partie du tracé jusqu’à Montricoux est relativement plate. Vient ensuite un passage plus vallonné dans les gorges, avec notamment quelques côtes assez raides à franchir entre Bruniquel et Saint-Antonin-Noble-Val. Si les cyclistes expérimentés ou les vététistes franchiront ces portions sans trop de difficultés, choisir un vélo à assistance électrique pourrait être un choix judicieux pour les débutants ou les cyclistes du dimanche.

Un voyage optimal du printemps à l’automne

Mai à octobre sont sans aucun doute les mois les plus doux pour parcourir cet itinéraire. À l’automne notamment, la végétation offre un beau spectacle de couleurs rouges orangées et de matins brumeux sur la rivière. Attention toutefois si vous décidez de partir en plein été, les journées peuvent parfois être très chaudes et la région est plus fréquentée. La balade est en revanche à éviter entre novembre et avril où les journées sont froides et souvent pluvieuses.

Côté événement, il y en aura surtout pour les amateurs de gastronomie. Vous êtes bien dans le Sud-Ouest, et les festivités autour des spécialités locales n’aura de cesse de vous le rappeler. Entre les nombreux marchés de produits du terroir qui se tiennent tout au long de l’année, vous pourrez également profiter de la Foire à la châtaigne de Laguépie qui se tient le dernier dimanche d’octobre.

Un itinéraire partagé avec les voiture

L'itinéraire Aveyron à vélo suit la route de la corniche de longs kilomètres
© kitmasterbloke – Flickr – Route de la Corniche vers Saint Antonin Noble Val

Bien que l’itinéraire soit totalement balisé dans les deux sens, il est tracé en très grande majorité sur des petites routes qui longent la rivière. Généralement peu fréquentées, vous pourrez toutefois croiser un peu de circulation en plein cœur de saison touristique. Vous trouverez néanmoins quelques kilomètres de voie verte à l’écart de la circulation à la sortie de Montauban. L’itinéraire devrait à terme être prolongé vers Najac, Villefranche-de-Rouergue et Rodez. Et si vous n’êtes pas rassasiés, vous pourrez également prolonger votre voyage sur le Canal des 2 mers par une liaison fléchée dont la jonction se situe à Montech, à 12 kilomètres à l’est de Montauban.

>> A LIRE : Canal des 2 Mers à vélo : de l’Atlantique à la Méditerranée

L’Aveyron à vélo, une bouffée d’air pur qui mêle histoire et nature

Balade entre les rivières, du Tarn à l’Aveyron

La ville rose de Montauban, départ de l'Aveyron à vélo
© Wingsofsun – Wikimedia Commons – Le Pont Vieux de Montauban

Pour le départ de cette balade à vélo, rendez-vous à Montauban, au bord du Tarn. La « ville rose » qui tient son surnom de ses nombreux bâtiments aux briques roses respire la culture et la gastronomie du Sud-Ouest. Depuis le Port Canal, vous remonterez le long du Tarn jusqu’au Pont Vieux, qui donne sur le musée dédié au peintre Ingres, natif de la ville. Après avoir traversé le centre-ville, vous vous extirperez petit à petit de l’environnement urbain en contournant l’aérodrome puis en traversant l’autoroute A20. Le bitume laisse petit à petit place à des paysages plus sauvages.

Après quelques kilomètres, vous atteindrez la petite commune de Saint-Etienne-de-Tulmont qui domine la vallée de l’Aveyron. Puis pédalerez dans les plaines luxuriantes du Bas-Quercy jusqu’à Nègrepelisse dont les ruines de l’ancien château ont été transformée en centre d’art. Vous apercevrez alors l’Aveyron pour la première fois, et ne le quitterez plus jusqu’à la fin du parcours. Vous traverserez d’ailleurs la rivière juste avant Bioule dont le château en briques rouges de de la fin du XIIIe siècle est classé monument historique.

Bastide en briques rouges à Bioule
© Sourdin joel – Wikimedia Commons – Château de Bioule

Entre témoignages médiévaux au cœur des Gorges de l’Aveyron

Château perché de Bruniquel
© kitmasterbloke – Flickr – Le village fortifié de Bruniquel

Vous longerez ensuite la rive nord de l’Aveyron au fil des pigeonniers qui bordent la rivière jusqu’au charmant village médiéval de Montricoux, porte d’entrée des Gorges de l’Aveyron. Dans les forêts ombragées le long de la rivière, vous commencerez à vous enfoncer petit à petit dans les gorges. Au détour d’un virage, vous apercevrez les châteaux de Bruniquel qui surplombent majestueusement la rivière à flanc de falaise. Pour monter jusqu’au village, un des plus beaux de France, il faudra abandonner provisoirement l’itinéraire et gravir une petite côte. Un effort qui en vaut la chandelle !

En reprenant la route, vous passerez dans le département du Tarn et rejoindrez Penne, une autre cité médiévale aux charmantes ruelles pavées et étroites. Vous continuerez ensuite à longer l’Aveyron au rythme des petites montées et descentes des collines verdoyantes et des plages naturelles de la rivière. Vous apercevrez quelques moulins du côté de Cazals avant d’arriver sur la route de la corniche sillonnant entre les falaises sculptées par la rivière. Au sommet, le point de vue offre un délicieux panorama. En vous laissant glisser sur la douce descente, vous atteindrez l’apaisant village médiéval de Saint-Antonin-Noble-Val. À découvrir, au prix d’un petit détour de 4km en montée, la mystérieuse Grotte du Bosc creusée par la rivière.

Pongée dans les forêts sauvages de la vallée de l’Aveyron

Vue de l'Aveyron depuis St Antonin Noble Val
© kitmasterbloke – Flickr – Vue de l’Aveyron

Vous quitterez ensuite les paysages rocheux pour vous enfoncer dans la luxuriante forêt de la vallée et ses villages nichés au bord de la rivière. D’abord Féneyrols, puis Montrosier avant d’atteindre Lexos et sa superbe gare qui semble avoir traversé les époques. Profitez-en pour faire un crochet par le village tout en pierre de Milhars à quelques centaines de mètres de l’itinéraire. La suite du parcours vous mènera vers Le Riols, où un nouveau détour par le village médiéval de Varen, à 2,5 kilomètres de là, saura encore vous surprendre. Encore quelques efforts, et vous rejoindrez Laguépie, situé dans un cadre exceptionnel et fin du parcours.

Détails pratiques : accès et hébergements sur l’Aveyron à vélo

Il est possible rejoindre facilement l’itinéraire de l’Aveyron à vélo en train à Montauban. De nombreux trains Intercité en provenance de Paris, Toulouse, Agen ou Bordeaux y font halte. La ligne de TER Toulouse – Brive-la-Gaillarde s’arrête également en gare de Montauban. Du côté de Laguépie, vous pourrez aussi emprunter la ligne de TER Toulouse – Aurillac. En voiture, Montauban est accessible depuis l’A62 depuis Toulouse, Agen ou Bordeaux ou depuis l’A20 qui remonte jusqu’à Vierzon.

L’itinéraire compte 6 hébergements labellisés « Accueil Vélo » parmi lesquels campings, hôtels, gîtes, et chambres d’hôtes. Vous trouverez aussi quelques hôtels, notamment du côté de Montauban. Pour encore plus de précisions, l’office de tourisme de Tarn-et-Garonne met également à disposition des voyageurs un guide général des Gorges de l’Aveyron.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air