Des douches au travail, un moyen de favoriser le vélotaf

Publié par 
Bertrand Deguerne,
le 
Actualité, Cyclisme urbain, Société, Vélotaf

Partager

Des douches au travail, un moyen de favoriser le vélotaf

Ces dernières années, la pratique du vélo en ville a fortement augmenté, notamment pour les trajets quotidiens. Les mairies se sont adaptées à cette recrudescence de cyclistes, et adaptent leurs infrastructures dédiées au vélo. Mais pour les personnes pratiquant le vélotaf, un problème majeur se pose : les douches et vestiaires au travail. Si certaines entreprises possèdent ces équipements, ce n’est pas encore le cas de toutes les sociétés. 

Les douches et vestiaires au travail

Nous l’avons vu ci-dessus, le frein principal des employés à enfourcher leur vélo pour venir au travail est l’absence de douche dans les locaux. Les sociétés qui nécessitent un travail manuel s’équipent généralement de douches et de vestiaires pour leurs employés. Cette tendance se développe de plus en plus dans certaines sociétés (souvent jeunes) qui valorisent les pratiques écoresponsables. Les employés qui bénéficient de douches au travail prennent généralement leur tenue de travail dans un sac et font la route avec une tenue de cyclisme. Une fois arrivés, ils peuvent se laver et enfiler leurs habits du quotidien. 

>>> À LIRE AUSSI : Feux, catadioptres : l’équipement obligatoire à vélo

Douches au travail : les obligations pour l’employeur

Pour certains corps de métier, la présence d’une douche est obligatoire. Cette obligation est régie par l’arrêté du 23 juillet 1947, qui concerne les entreprises où sont réalisés des travaux salissants et insalubres. Pour ces sociétés, un temps compris dans les horaires de travail doit être mis en place. La durée minimale doit être de 15 minutes et peut aller jusqu’à 1 heure, et comprend le déshabillage, la douche et l’habillage. Concernant les infrastructures, l’entreprise doit proposer une douche pour 8 employés, mais l’arrêté ne prévoit rien concernant la mixité des douches.

Source : Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

les avantages d'une douche au travail pour le vélotaf

L’installation de douche : une opportunité pour les entreprises

L’obligation d’avoir des douches au travail ne s’applique donc qu’à un certain type d’entreprise, et la plupart des sociétés ne sont pas concernées par l’arrêté du 23 juillet 1947. Pour les dirigeants de société, l’installation de douches représente un investissement certain. Beaucoup préfèrent donc passer à côté, pour garder leur trésorerie intacte. Pourtant, la mise en place d’un coin douche a un véritable impact sur la vie d’une entreprise. Avec 1 vélotaffeur sur 5 en ville, cela devient presque nécessaire de s’équiper d’une douche. De plus en plus, cela devient un véritable critère pour un postulant, pour qui la qualité de vie au travail est primordiale. Par ailleurs, selon une étude du MEDEF de 2016, la pratique du sport en entreprise augmente la productivité des salariés de 6% à 9%. La pratique du vélotaf est excellente pour la santé !

>>> À LIRE AUSSI : Pourquoi choisir le vélotaf en 2021 ?

Vélotaf sans douche au travail : nos conseils

Parfois, l’entreprise n’a tout simplement pas la place ou les moyens d’intégrer des douches dans ses locaux. Si vous n’avez pas la possibilité de profiter d’une douche sur votre lieu de travail, voici nos recommandations pour ne pas arriver tout transpirant. Veillez à privilégier des vêtements de sport respirants pour votre trajet, et de les changer une fois arrivé au travail. Pendant votre trajet, pas besoin de se presser ! En roulant à une allure douce, vous ne serez pas tout dégoulinant en arrivant. Prenez un peu d’avance, votre trajet sera plus agréable ! Évitez aussi de rouler avec un sac à dos, qui empêche la chaleur de votre dos de s’évacuer. Il est conseillé de le mettre sur votre porte-bagage ou votre panier avant. Vous avez aussi la possibilité d’investir dans une sacoche de voyage. Pour éviter de passer par les endroits les plus fatigants, pensez à adapter votre trajet. En choisissant un itinéraire sans montée par exemple, vous évitez un effort trop intense et donc de transpirer. Mises bout à bout, ces astuces peuvent pallier le manque d’une douche sur votre lieu de travail . L’autre solution consiste à investir dans un vélo à assistance électrique. Pour éviter de trop transpirer en pédalant, le VAE est un excellent moyen d’arriver en travail frais comme un gardon. Ce type d’équipement a bien sûr un coût, mais quelques primes peuvent vous aider à réduire le prix.

>>> À LIRE AUSSI : Vélotaf : comment limiter l’usure de ses vêtements ?

Développement du vélotaf en France : quels sont les avantages ?

Le vélotaf est en pleine expansion en France, et notamment depuis la crise sanitaire de 2020. Déjà en 2019, une étude relevait que 9% des Français actifs se rendaient au travail en vélo. Pour les citadins actifs, ce chiffre était de 20%, soit 1 sur 5 ! Quand on sait que la durée moyenne des trajets est entre 10 et 20 minutes à vélo, on comprend pourquoi de plus en plus de travailleurs optent pour ce mode de transport. Sur les trajets de moins de 5km, on estime que le vélo est aussi rapide que les autres moyens de transport. Pourtant, de nombreux progrès pour le développement du vélotaf restent à faire, comme l’installation de douche au travail.

>>> À LIRE AUSSI : Les bonnes résolutions à adopter par les cyclistes urbains

Les primes et indemnités proposées

Se rendre à vélo au travail n’est pas seulement un geste éco-responsable, cela peut aussi avoir un intérêt pécunier. Votre employeur a la possibilité de vous verser une aide pouvant aller jusqu’à 500€ par an. C’est ce que l’on appelle le Forfait Mobilité Durable (anciennement l’indemnité kilométrique). L’État propose de son côté une aide de 200€ pour l’achat d’un vélo électrique, de même qu’une prime reconversion pour passer d’une vieille voiture à un VAE.

inconvénients vélotaf météo

>>> À LIRE AUSSI : Les bonnes pratiques à adopter par les vélotafeurs

Quels sont les inconvénients du vélotaf ?

Vous l’aurez compris, la pratique du vélotaf possède de nombreux avantages et est en plein boom. Pourtant, les infrastructures nécessaires, comme des douches au travail, manquent encore dans certaines entreprises. L’un des principaux problèmes que rencontrent les cyclistes est l’hygiène. Le vélo est une pratique sportive qui nécessite un minimum d’effort et entraîne logiquement la production de sueur. Et ce frein est conséquent pour les personnes qui ne souhaitent pas se sentir sales toute la journée. Le vélotaf sous la chaleur de l’été est particulièrement soumis aux aléas de température, qui retiennent les cyclistes d’aller au travail à vélo.

Pour d’autres, le frein va être la peur de rouler sous la pluie. Tout comme arriver en nage au travail, arriver trempé après une averse n’est pas très agréable. Pourtant le vélotaf sous la pluie n’est pas si fréquent : selon une étude Météo France, on compte seulement entre 10 et 74 jours de pluie par an (en fonction de la région). Pour les jours où la pluie tombe à verse, investissez dans un bon imperméable (respirant si possible).

>>> A LIRE AUSSI : Vélotaf : comment arriver au frais au bureau ?

[Article publié le 7 février 2015 et mis à jour le 21 septembre 2021]

Partager

2 comments

  1. L’idee de la douche est discutable. Avec l’entretient et le cote social particulier de l’entreprise je doute que que l’idee soit judicieuse pour le tertiaire.
    L’idee, par contre, de la participation financiere de l’entreprise pour l’achat d’un vélo et plus interessznte et realisable facilement a moinsre cout. A l’image des aides z 50% sur les transport en commun maison taf qui durent tout le trmos du contrat de travail, la participation de l’entreprise a l’achat d’un velo pour l’employé permet de debourser moins en un temps record pour un bien acquis. Les bienfaits sont saisissants: plus dr rerards dus au transports, frais domininues pour l’entreprise, et meilleur sante pour le salariat pour sa journee, donc moins d’absences.
    Il est verifié dans les ebtreprise que le personnel en velo est plus rapidement pret a travailler qu’un perdonnel rn auto ou teansport qui sont des moyens de transport passifs.
    Pour de plus en plus d’entrepreneurs le choix est deja fait. Les anglo saxons tiennent encore le haut du pave dans ce domaine aussi.
    Redte donc a vous bouger le cul!

  2. Je pousse peut-être à l’extrême … je suis auxiliaire de vie & réalise l’intégralité de mes trajets à vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air