Vélo – boulot : comment améliorer la pratique du vélotaf ?

Publié par
,
le 
Partager
Vélo – boulot : comment améliorer la pratique du vélotaf ?

L’expérimentation de l’indemnité kilométrique lancée en juin dernier et destinée aux cyclistes semble avoir été concluante. Mais d’après les données recueillies à ce jour, seuls 2% des Français se rendent au travail chaque jour, à vélo. C’est encore bien peu. On se demande alors comment booster efficacement et rapidement ce chiffre… Voici quelques propositions… 

Petit rappel

L’expérimentation de l’indemnité kilométrique lancée en juin dernier a permis de doubler le nombre d’employés utilisant le vélo pour se rendre au travail (du moins dans les entreprises cobayes). En versant 25 centimes par kilomètre parcouru à vélo à 8 000 salariés de 18 entreprises, l’expérience visait à fournir une motivation supplémentaire aux employés et à les inciter à la pratique du vélo, principalement pour les trajets travail-domicile.

En généralisant l’indemnité vélo, et en aménageant des infrastructures dédiées à ces derniers (douches et vestiaires, places de stationnement…) parviendrait-on à encourager la pratique du vélotaf ? Analysons les solutions proposées jusque-là.

Se concentrer sur les infrastructures

En mettant à disposition des cyclistes les infrastructures nécessaires, cela pourrait les inciter à se mettre au vélo. En effet, en leur permettant de mettre leur vélo à l’abris, et surtout en sécurité, les craintes liées aux vols ou aux intempéries seraient mises de côté. Un bon local à vélo, à proximité, sécurisé, abrité et surtout avec assez de place pourrait donc contribuer à la pratique du vélo-boulot.

Aider les employés à acheter un vélo

Pour les employés qui  voudraient se rendre au travail à vélo, leur offrir un vélo ou participer à l’achat d’un vélo personnel se présente donc comme une solution idéale.

Et une flotte de vélos ?

Et si offrir un vélo pour chaque employé n’est pas possible pour certaines entreprises, elles peuvent leur proposer une flotte de vélo. Certaines entreprises se sont d’ailleurs déjà lancées dans l’aventure. Le dispositif permettrait aux salariés d’aller et venir non seulement, entre les différents sites de l’entreprises mais aussi d’effectuer le trajet domicile-travail.

Des douches et des vestiaires ?

Pour certains cyclistes, arriver en sueur au travail après un trajet à vélo n’est pas vraiment très agréable. Leur mettre à disposition une petite cabine de douche et des vestiaires s’avèrent donc être une solution simple pour améliorer leur confort.

Organiser des parcours sécurisés

Pour rassurer certains cyclistes, on peut mettre en place des parcours sécurisés. Le principe est simple : « permettre aux cyclistes de rallier leur lieu de travail en empruntant les chemins les plus courts et les plus sûrs ». Ces derniers prendraient alors la route en formant un convoi de cyclistes guidé par un leader. Ils circuleraient sur un itinéraire comprenant des “stations” tout en respectant  des horaires de passage. Cette solution intéressante fait donc appel à la ponctualité de chacun.

Ces solutions pourraient-elle être efficaces ? Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, et de nombreuses autres propositions peuvent être discutables. Peut-être en avez-vous une ?  Si vous avez des idées, des remarques ou un avis concernant ces solutions, n’hésitez pas à déposer votre commentaire.

Source : Terraeco.net

Retrouvez nos conseils en équipements vélo pour les vélotafeurs en ville :

 

 

Partager

10 comments

  1. Je pousse peut-être à l’extrême … je suis auxiliaire de vie & réalise l’intégralité de mes trajets à vélo.

Laisser un commentaire

Catégories

Archives