Aller au travail à vélo, les vélotafeurs bientôt récompensés

Publié par 
,
le 
Accueil, Cyclisme urbain, Vélotaf

Partager

Aller au travail à vélo, les vélotafeurs bientôt récompensés

Le vélo est le moyen de transport le plus économique. Il est également le plus respectueux de l’environnement et le plus bénéfique pour la santé. Les Français restent toutefois des passionnés modérés. En effet, ils ne pratiquent en moyenne que 87 km/an contre plus de 300 km dans certains pays du nord de l’Europe, par exemple. Pour les encourager, un « plan vélo » a été mis en place. Il consiste à soutenir l’utilisation du deux- roues pour se rendre au travail. Vélotafeur, vous serez bientôt récompensé pour vos efforts. 

Les bénéfices de la pratique du vélo

Les bénéfices de la pratique du vélo pour se rendre au travail sont très importants au niveau de la santé . Et, ils sont surtout bien connus. Nous parlons de la diminution des risques cardiovasculaires et du stress. Mais aussi, de la lutte contre l’obésité et bien d’autres encore. Une étude entre 2005 et 2008 menée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) démontre qu’une personne pratiquant 3H de vélo par semaine voit son risque de mortalité baisser d’un tiers par rapport à une personne n’optant pas pour ce mode de vie. Alors histoire d’allier l’utile à l’agréable, certains n’ont pas hésité : ils ont choisi de devenir vélotafeur. Sortir le vélo pour les trajets quotidiens travail-domicile. Ainsi, le sport minimum recommandé par les docteurs est pratiqué. Et cela, sans demander de temps additionnel à y consacrer.

Des encouragements motivants pour le vélotafeur

« Alors que plus de la moitié des déplacements quotidiens en France font moins de 3 km, seuls 3% sont effectués à vélo »
(le Ministère de l’Écologie sur son site internet)

De ce fait, pour encourager les cyclistes, le ministère de l’Écologie a étudié une idée qui figure actuellement dans le rapport Toussaint. Ce rapport a été adressé à la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot en 2009. Il qui consiste à proposer en contrepartie une mesure de défiscalisation à hauteur de 200 euros par an à celles et ceux qui choisiraient de se rendre au travail  à bicyclette.

La désormais ex-ministre de l’Écologie, Delphine Batho, quant à elle, propose que les entreprises attribuent une prime de 25 centimes d’euro par kilomètre aux cyclistes qui justifieraient d’un parcours domicile- travail, d’au moins 1500 mètres.

Des mesures qui sont attendues par la communauté de vélotafeur. Et qui, on l’espère, ne tarderont pas à être mises en place.

A LIRE AUSSI : L’indemnité kilométrique vélo pour les vélotafeurs

Source :

Partager

comparateur Antivol velo

23 comments

  1. Gloups…
    Croiser tout les matins la jolie dame de la photo de l’article serait déjà en soi une belle récompense…

  2. Il n’y a pas que la France

  3. Jean Louis Ordioni future affiche ? 😉

  4. En France, 80 % de la population s’en fout de l’environnement, ils préfère leur auto. Faire du vélo en ville devient de plus en plus insupportable, le cycliste subit, la pollution, le bruit, et le risque de se faire renverser. L’incivilité des automobilistes sur les pistes cyclabes il y a beaucoup à dire. Bref, il vaut vivre en Suède ou au Danemark où le vélo est roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air