Comment bien gonfler son pneu vélo ?

Publié par 
Fannie ,
le 
Accueil, Conseils techniques, Conseils vélo, Pneu

Partager

Comment bien gonfler son pneu vélo ?

Bien entretenir son vélo est important, on vous le dit régulièrement. Aujourd’hui on va s’intéresser à un des basiques de l’entretien : le gonflage des pneus de vélo. Une pression adéquate permet un meilleur confort de conduite et diminue les risques de crevaison. Ce serait dommage de ne pas en profiter ! Alors répondons à la question, comment gonfler un pneu vélo ?

Vérifier régulièrement la pression des pneus

Après avoir laissé votre vélo au garage un certain temps, vous décidez de le ressortir. Vous vérifiez que tout va bien. Seulement, au niveau des pneus, vous remarquez une légère perte de pression. Vous vous demandez alors si cela est normal ?… Sachez que la réponse est oui !

La perte de pression est inévitable. Vous l’avez déjà constaté si vous êtes resté assez longtemps sans utiliser votre vélo ou que si vos pneus n’ont pas été régulièrement regonflés. Si vous vous demandez pourquoi votre pneu tend à se dégonfler, voici des éléments de réponses pour mieux vous aider à comprendre. La réponse est simple.  Tout n’est qu’une question de physique. La pression d’un pneu vélo diminue à cause de la composition de l’air qui contient de l’azote et de l’oxygène. Des molécules d’oxygène qui peuvent s’échapper de votre pneu. Sachez donc qu’un pneu à plat n’est pas toujours synonyme de crevaison. Si vous ne l’avez pas regonflé depuis longtemps, votre pneu aura cette tendance à toujours se dégonfler. Cela se produit tout simplement parce que les molécules d’oxygène se seront progressivement échappées de celui-ci.

banniere_cycletyres_201902

Ce phénomène est d’ailleurs plus fort pendant l’été à cause la chaleur. L’air présent dans les chambres à air se dilate et accentue d’autant plus les pertes de pression. Et cela est valable pour tout type de pneu. Pour l’heure, il n’existe aucun moyen d’empêcher cette fuite d’oxygène si votre pneu reste stocké un certain temps.

Il est donc primordial de vérifier, et si nécessaire, d’ajuster la pression de ses pneus au moins une fois par mois.

Il est tout de même recommandé d’effectuer cette vérification avant chaque sortie à vélo. En général, une perte de pression d’un bar par mois peut survenir, et  plus la pression de vos pneus est élevée, plus la perte de pression peut être importante. Dans tous les cas, pour éviter tous risques, mieux vaut donc toujours contrôler la pression des pneus, avant chaque sortie et surtout à l’aide d’outils appropriés.

>> A LIRE AUSSI : tout savoir sur les dimensions de pneu vélo

Mesurer la pression d’un pneu de vélo

manometre-analogique-valve-schrader-et-presta_full

Contrôler la pression en appuyant sur le pneu avec votre pouce est à éviter car cela peut vous induire en erreur. En effet, tous les pneus peuvent sembler assez rigides dès lors que la pression est à peu près équivalente à 2 bars. En particulier sur les vélos électriques dont les pneus sont plus épais et sur les vélos munis de pneus dit “anticrevaison”, la pression ne peut être évaluée à la main à cause de la rigidité du pneumatique.

Utiliser un manomètre

Pour vérifier la pression de vos pneus de manière précise, mieux vaut faire usage d’un manomètre. Le manomètre peut être un outil indépendant. Il en existe des versions électroniques sophistiquées à excellente précision, ou intégré à votre pompe habituelle. Sur manomètre mécanique, il y a souvent un curseur qu’on peut laisser à la pression désirée pour éviter de devoir lire le flanc du pneu à chaque fois que l’on regonfle. Attention toutefois si plusieurs personnes utilisent la même pompe ou si vous l’utilisez pour plusieurs vélos différents. Les manomètres digitaux ont une fonction pratique de mémorisation qui vous indique la dernière pression utilisée.

Le manomètre, tout comme la pompe, doit correspondre au type de valve dont est équipé votre vélo.

Comment reconnaître une valve Schrader ou Presta?

Il existe divers valves pour les chambres à air. Mais la plupart du temps vous serez confrontés soit à une Presta, soit à une Schrader. La valve Schrader est identique à une valve de voiture. La valve Presta est plus fine et plus fréquente sur les vélos de route.

Il faut bien sûr connaître son type de valve pour ne pas se retrouver avec un pneu à plat avec, pour simple outil, une pompe incompatible. Consultez cet article pour apprendre à reconnaître facilement le type de valve de votre vélo.

Comment déterminer la pression idéale d’un pneu de vélo?

Il faut aussi savoir qu’à chaque pneu correspond une plage de gonflage. Celle-ci est liée à différents éléments comme la section du pneu, le type de cramponnage et la construction de la carcasse. De ce fait, il n’y a pas de pression type pour tel vélo ou tel pneu. Trouver une pression correcte va entièrement dépendre de la charge supportée par le pneu en comptant à la fois le poids du cycliste et de ses éventuels bagages.

Se référer aux indications en Bar / PSI sur les flancs du pneu

Pour gonfler un pneu vélo correctement, référez-vous d’abord aux informations données par le manufacturier. Celles-ci sont indiquées sur les flancs du pneu. Et sont repérées en BAR (mesure métrique : unité de pression au centimètre carré) ou en PSI (unité de mesure anglo-saxonne : unité de pression au pouce carré). Il arrive rarement que seule une des deux unités soit indiquée. Vous pouvez aisément convertir avec cette règle facile à mémoriser : 1 bar = 15 PSI (environ).

Lors du gonflage, respectez les préconisations du manufacturier. En aucun cas, vous ne devriez gonfler vos pneus au-delà des limites mini ou maxi indiquées. Notez que plus la pression est haute, plus la résistance au roulement, l’usure et les risques de crevaison baissent. Au contraire si la pression est faible, le confort de suspension et l’adhérence sont alors optimisés.

gonfler pneus vélos

Voici les principaux critères dont vous devez tenir compte pour pour choisir la pression idéale de son pneu, à l’intérieur de l’intervalle de pression indiqué sur le flanc :

  1. Le poids du cycliste : plus le cycliste est lourd, plus la doit pression rester dans le haut de la fourchette
  2. Le chargement du vélo : avec plus de bagages, augmentez la pression
  3. Le type de terrain : sur route, restez dans le haut de l’intervalle, cela vous assurera un meilleur roulement. Hors route, sur chemin ou sur neige, restez plutôt dans le bas de l’intervalle pour une meilleure adhérence.

>> A LIRE AUSSI : guide complet sur comment trouver la pression idéale

Ces critères doivent être combinés pour gonfler un pneu vélo. Par exemple, il se pourrait que vous rouliez l’hiver sur neige (gonfler peu) avec un chargement assez lourd (gonfler beaucoup) : puisque ces informations donnent des résultats contradictoires, il est recommandé de gonfler votre pneu à la pression au centre de l’intervalle indiqué.

Quelle est la pression à laquelle s’attendre ?

  • Sur des vélos de route et de course à pneus fins, la pression maximale suggérée dépasse souvent 8 bars (120psi) pour atteindre parfois 10 bars (150psi).
  • Sur des vélos de ville et vélos électriques, la pression recommandée varie souvent entre 3,5 et 5,5 bars (50 à 80 psi). Attention aux pneus renforcés qui sont rigides. On ne peut deviner leur pression en appuyant dessus avec le pouce, comme on le fait parfois sur un vélo à pneus fins. Ces niveaux de pression se retrouvent aussi sur plusieurs vélo enfants.
  • Sur les VTT et fatbike, la pression recommandée chute parfois à 1,5 ou 2 bars (25 ou 30 psi). Ce sont des pressions semblables à celles des voitures.

A l’inverse, les vélos pliants ou couchés à petites roues ont souvent des pressions recommandées élevées, entre 5,5 et 7 bars (80 et 100 psi). Mais ces indications générales peuvent ne pas correspondre aux pneus de votre vélo, c’est pourquoi vous devez vous fier d’abord aux recommandations qui y sont notées.

Comment se préparer au gonflage du pneu

Gonfler pneu vélo avec pompe à mainAvant de gonfler un pneu vélo, vérifiez le positionnement de celui-ci sur la jante. Il est essentiel de vérifier le bon alignement du pneu et de la jante des deux côtés avant de gonfler ainsi que de vérifier que la chambre à air n’est pas coincée sous la tringle du pneu si vous venez de l’installer. Dans le cas contraire, gonfler risquerait de causer une crevaison par pincement.

La valve doit aussi être bien perpendiculaire à la jante, sans quoi il y a un risque que les vibrations et le frottement sur le trou de la jante n’abîment la jonction entre la valve et la chambre à air, causant à la longue une crevaison. Une valve bien droite est aussi beaucoup plus facile à gonfler. Ensuite, débloquez la valve de votre chambre à air avant le gonflage. Il s’agit d’une étape à ne pas sauter pour un bon gonflage de vos pneumatiques. Cela rend plus aisée l’utilisation de la pompe.

  • Pour une chambre à air munie d’une valve Presta, débloquez cette valve en dévissant en grande partie la petite partie supérieure de la valve – sans la retirer entièrement. Appuyez ensuite légèrement sur cette petite partie de la valve pour chasser un peu d’air de la chambre avant de la regonfler.
  • Pour une valve Schrader, enfoncez la petite pointe située au centre de la valve avec votre doigt ou un petit objet. Laissez également un peu d’air s’échapper avant de procéder au gonflage.
  • S’il s’agit d’une valve Dunlop, dévissez très légèrement l’écrou du haut de la valve pour laisser un peu d’air s’échapper. Revisser-le fermement avant de gonfler, sans quoi l’air continuerait de sortir.

Votre chambre à air est maintenant prête à être gonflée : elle est bien installée, elle est débloquée et vous avez repéré la pression à laquelle vous souhaitez gonfler le pneu.

>> A LIRE AUSSI : les types de pompes pour gonfler un pneu de vélo

Gonfler un pneu sans pompe ? oui, c’est possible.

Si vous ne souhaitez pas transporter de pompe avec vous lors d’une balade ou encore si vous faites de la compétition à vélo, il existe aussi des solutions pour re gonfler un pneu vélo rapidement sans pompe. Des aérosols contenant une mousse peuvent être utilisés pour regonfler une chambre à air trouée. Cette solution de dépannage vient colmater la brèche et permet de rentrer à la maison (ou de terminer sa course) sans avoir à changer la chambre à air. Notez que celle-ci ne sera pas réparable et devra être jetée à la poubelle.

Des cartouches de CO2 sont aussi disponibles pour gonfler très rapidement une chambre à air. Il vous faudra toutefois avoir réparé la crevaison ou installé une chambre à air neuve avant de gonfler au CO2. La cartouche de CO2 est en acier. Elle est recyclable une fois vide. De même, la chambre à air trouée pourra probablement être ré-utilisée après avoir posé une rustine.

Quelques trucs et astuces en terminant :

  • Le poids du cycliste est généralement plus important sur la roue arrière. Veillez à ce que le pneu arrière soit bien gonflé et même gonflé un petit peu plus que le pneu avant.
  • Il est plus facile de gonfler le pneu arrière du côté opposé à la chaîne et au dérailleur. Cela évite surtout de se heurter la main sur les pignons en retirant l’embout de la pompe.
  • Ayez un linge avec vous pour vous essuyer les mains après avoir gonflé vos pneus. La jante, le bouchon et le pneu sont le plus souvent souvent sales !

>> A LIRE AUSSI : bien se nettoyer les mains après une réparation vélo

Il ne vous reste plus qu’à prendre l’habitude de vérifier régulièrement la pression de vos pneus avec un manomètre avant d’utiliser votre vélo. Cela est d’autant plus important si vous n’avez pas roulé depuis quelques semaines ou en début de saison. Un pneu bien gonflé rend la balade à vélo plus agréable, plus confortable et évite des crevaisons déplaisantes.

[article publié le 20 juin 2016 et mis à jour le 28 octobre 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

7 comments

  1. J’ai un VAE monté sur pneu SCHWALBE MarrthonPLUS (700 – 28 ) et je ne trouve pas la pression préconisée sur le flan du pneu.
    Sachant que je pèse 78 kgs quelle doit être la pression préconisée.
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,

      Schwalbe préconise entre 5.50 et 7.50 Bar (80 et 110 psi).

  2. Un pneu de vélo de course n’explose pas à 7.5 bars, il peut aller jusqu’à 8 ou 8.5 bars, mais pas plus !

  3. 75 kg par 10% = 7,5 bar de pression le pneu explose.
    Imaginons quelqu’un de 100 kg ou plus cela ne fera que 10 bar minimum !!!
    OUVATON ?

  4. Bonjour, sur les brompton la pression est de 100 psi.
    Incroyable non ?
    Pour un dépannage de pression, chez decatlon ils ont hésités à mêtre une telle pression.

  5. J’ai un beach cruiser fat bike = pneu 26 x 3.5 et sur les flancs il n,y a qu’une seule pression de gonflage = 2 kg
    je ne sais si c’est la pression à ne pas dépasser où la seule pression de service

    1. Bonjour,
      Pouvez-vous nous indiquer quelle est la pression indiquée ?
      Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Cadeau vélo Noël

Qualité de l'air