La pratique du vélo doit être encouragée !

Publié par 
,
le 
Accueil, Actualité, Société

Partager

La pratique du vélo doit être encouragée !

L’utilisation du vélo commence seulement à se répandre au sein de ville ; elle reste malheureusement marginale. La pratique du cycle ne constitue que 3% des déplacements d’après l’enquête « transports » de l’Insee publiée en 2009. Ce pourcentage n’a connu guère d’évolution depuis déjà 1994 et le succès des vélos en libre service est un encouragement seulement au sein des villes.

L’usage du vélo augmente dans les villes et décline en zones périurbaines et rurales indique le chercheur Francis Papon. Le vélo a sa place au sein du paysage de la mobilité français et sa marge de progression est importante.

Des actions qui ont fait leur preuve

Certains pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou encore le Danemark, sont en avance par rapport à nous sur la pratique du vélo ;  d’après un rapport du Centre d’Analyse Stratégique, publié en décembre 2010, la part des déplacements urbains effectués à vélo dans ces pays peut dépasser le quart, voire le tiers, des déplacements quotidiens des ménages.

Selon Francis Papon, l’utilisation est très corrélée aux mesures qui peuvent être prises pour la favoriser, pour cela il faut, néanmoins, une politique active en terme d’éco-mobilité.

A Paris et à Lyon, l’utilisation du vélo (délaissé par les ouvriers et les jeunes) a beaucoup évolué grâce à Vélib’ et à Vélov’ ; on dénombre deux fois plus de cyclistes dans ces deux villes désormais. Une multitude de mesures ont été prise localement ces dernières années comme la mise à disposition de vélos, la création de pistes cyclables ou l’aménagement de places de stationnement.

Le « plan national vélo » a été voté  en 2012 pour favoriser l’essor du vélo de manière nationale et non plus locale. Ce plan est censé favoriser la création de parking sécurisé et l’amélioration de la sureté des déplacements grâce à la mise en place de zone à 30km/h dans les centres villes.

Le future du vélo : le vélo électrique

Jean-Marie Darmian souligne que l’avenir de la bicyclette se trouve dans les zones périurbaines et dans le développement du vélo électrique, qui est plus adapté aux trajets courts et moyens.

Plusieurs collectivités ont déjà fait le choix de subventionner l’ achat de vélos électriques. Bon pour la santé, pour l’environnement et pour l’économie, le vélo à tout pour plaire aux villes, de plus qu’il facilite les trajets domicile-travail, ce qui est pratique pour désengorger les routes.

Le vélo est un véhicule qui doit être pris au sérieux par les politiques urbaines. Avec l’augmentation du prix du pétrole, son essor devrait être de plus en plus fort pour faire partie intégrante du future de la mobilité.

Source :

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo