Quelle tenue technique et tendance choisir pour le gravel ?

Publié par 
Sara Galvez,
le 
Accessoires / Vêtements cyclisme, Actualité, Matériel vélo, Société

Partager

Quelle tenue technique et tendance choisir pour le gravel ?

La pratique du gravel réunit aujourd’hui une grande communauté de cyclistes. A mi-chemin entre le côté sportif et nature du VTT, l’aspect performance et aérodynamique du vélo de route, le gravel a son propre style. Il est autant apprécié par les cyclistes de route qui souhaitent sortir des sentiers battus que par les bikepackers les plus aventuriers. On retrouve alors dans les vêtements gravel un genre décontracté, moderne et aussi très technique. Voyons ensemble ce qui définit vraiment le style gravel.

Le gravel : nouvel état d’esprit, nouveau style vestimentaire

Avec l’arrivée de la pratique du gravel, un nouvel état d’esprit émerge dans l’univers du vélo. Entre liberté et modernité, les vêtements gravel s’inscrivent dans la tendance du jour.

L’état d’esprit gravel : entre liberté, aventure et performance

Avec le gravel, un nouvel horizon s’ouvre pour les cyclistes. Cette nouvelle discipline venant des Etats-Unis, se caractérise par la grande liberté qu’elle offre à ses pratiquants. Pour les cyclistes de route, elle permet de sortir des routes asphaltées toutes faites pour aller vers des terrains plus sauvages avec de la terre ou des graviers. Pour les vététistes, elle permet de mélanger les sentiers rocailleux avec des routes plus plates en béton. On voit alors arriver en même temps que cette pratique innovante, un état d’esprit moderne, libre et décontracté, s’inspirant à la fois de la pratique VTT et du vélo de route.

A quoi ressemble le vêtement gravel ? Profil technique et design

Pour répondre aux besoins des amateurs de gravel, les fabricants proposent de nouvelles gammes de vêtements spécialement faits pour le gravel. Ils mélangent les caractéristiques techniques des habits VTT et de vélo de route. On retrouve des matières hydrophobes, thermiques, respirantes ou encore anti-odeurs. Au niveau de la coupe, elle est près du corps mais pas trop. Entre le cuissard ultra moulant du cycliste de route et le baggy décontracté du vététiste. Les couleurs sont moins flashy que sur les tenues de route et sont au contraire subtiles et esthétiques. On peut trouver des maillots avec des motifs originaux, comme des fleurs, des carreaux ou d’autres symboles design.

Tenue gravel
Tenue gravel homme ©mustachescactus_Unsplash

Le style gravel se veut donc polyvalent, décontracté et technique. Les vêtements gravel sont aussi modernes et bénéficient des meilleures caractéristiques techniques du moment. Cette tenue est globalement passe-partout et peut se porter pour d’autres sports en nature. Certains pantalons et maillots peuvent même se porter dans la vie de tous les jours.


>> A LIRE AUSSI : Tous nos conseils et astuces pour faire du bikepacking

Comment s’habiller en cycliste à la mode gravel ?

Dans les vêtements gravel, on retrouve des maillots, des shorts, des vestes de pluie ou encore des sous-vêtements anti-bactériens. Leurs caractéristiques techniques leur permettent de s’adapter à la pratique polyvalente du gravel et conviennent pour toutes les saisons de l’année. Voyons en détail toutes les catégories de vêtements gravel.

Les maillots gravel avec tissu technique et look soigné

Les maillots gravel s’utilisent tout au long de l’année. En été, on le porte seul. En hiver, on le met en première couche sous des vêtements plus chauds. Il existe des modèles à manches courtes ou des modèles de maillot à manches longues.

Les atouts techniques et design des maillots pour le gravel

Les maillots gravel se portent globalement près du corps mais légèrement moins que les vêtements de vélo de route. Ils sont souvent équipés de plusieurs poches à l’arrière et d’une seule au niveau de la poitrine. La matière des habits (polyester ou laine de mérinos par exemple) a des propriétés thermiques. Elle permet l’évacuation de la transpiration du cycliste et régule ainsi sa température pendant ses parcours gravel. Des éléments réfléchissants équipent également les maillots gravel et contribuent à la sécurité des pratiquants. Au niveau de la fabrication des tissus, de plus en plus de marques adoptent des alternatives économiques comme les matières recyclés.

Le look élégant et décontracté des maillots gravel

La particularité du maillot gravel est son look soigné avec les cols boutonnés et les poches, notamment la poche sur la poitrine. En effet, la mode gravel s’inspire du look de la chemisette urbaine pour donner un aspect polyvalent et élégant au maillot gravel. Au niveau des motifs, on remarque la présence récurrente de carreaux ou de bande de couleurs horizontales. Au niveau des fermetures, les boutons sont à pression pour permettent au cycliste d’ouvrir facilement son t-shirt avec une seule main lorsqu’il a trop chaud. De nombreux modèles sont aussi disponibles avec des fermetures éclair ou aimantées pour une ouverture et fermeture encore plus rapide.

Maillot gravel femme
Maillot gravel femme Icon © Altura

Pour un look plus décontracté et nature type « offroad », les maillots gravel peuvent aussi être décorés de fleurs, de motifs style camouflage et d’autres symboles originaux. On peut trouver toutes sortes de coloris sur les maillots gravel, depuis les plus sobres jusqu’au violet ou orange fluo. On préfère tout de même des couleurs passe-partout comme le gris, le noir, le vert foncé ou le bordeaux, très tendances en gravel.

>> A LIRE AUSSI : La Race Across Paris, l’événement d’ultra en Île-de-France

Quel short pour faire du gravel avec beau temps ?

Lorsque le temps est clément, les adeptes du gravel enfilent leur short gravel. Décontracté, léger et résistant, le short gravel répond aux caractéristiques polyvalentes de la pratique. Des revêtements hydrophobes permettent de protéger les jambes du cycliste en cas de petites pluies pendant son parcours. Au niveau du look, le short gravel est sobre, souvent noir, plutôt ample mais pas autant que les shorts de VTT. Le style sobre et élégant permet de l’utiliser également dans la vie quotidienne.

Short gravel noir Vaude
Short gravel noir © Vaude

Quel cuissard et collants utiliser pour la pratique gravel ?

Le cuissard et les collants conviennent également très bien pour la pratique du gravel. On les utilise surtout sur des parcours gravel avec une majorité de routes asphaltées. Suivant la température extérieure, on préfère le cuissard court ou bien les collants qui couvrent la jambe entière.

cuissard homme pour le gravel
Cuissard noir pour le gravel ©Altura

Cuissard et collants gravel anatomiques pour le confort du cycliste

Le cuissard ou le collant gravel est conçu pour s’adapter dans les moindres détails à l’anatomie du cycliste. La matière élastique épouse précisément les formes du corps et est également durable dans le temps. La coupe élaborée du vêtement et la grande variété des tissus permet au cycliste d’avoir un maximum de liberté de mouvement. Les coutures plates contribuent également au confort en limitant les frottements.

Les matières diverses qui composent le cuissard et les collants

Au niveau des matières utilisées pour la confection du cuissard, c’est le lycra qui est le plus populaire chez les marques fabricantes. Plusieurs autres matières composent le cuissard comme le softshell qui protège des gouttes d’eau ou bien l’insert en gel pour le confort de l’entrejambe. On retrouve aussi le mesh qui constitue les bretelles du cuissard ou du collant gravel. Le mesh est un tissu en forme de filet qui permet d’évacuer facilement la transpiration. Pour améliorer la sécurité du cyclistes, des éléments réfléchissants sont présents à des endroits stratégiques sur le tissu. Ils permettent au cycliste d’être mieux vu des autres usagers de la route sur les portions asphaltées du parcours.

Quel look pour les cuissards et collants gravel ?

Pour respecter le look gravel, on opte en général pour des modèles au ton sobre. La plupart du temps les cuissards et collants gravel sont de couleur noire. Seuls certains motifs discrets peuvent parfois les décorer et ajouter une petite touche d’originalité. On observe aussi une tendance chez les marques à ajouter une poche latérale sur les cuissards gravel.

Choisir sa veste gravel isolante du froid et de la pluie

En gravel on utilise des vestes au look décontracté avec des propriétés techniques. Pour protéger efficacement le haut du corps, plusieurs matières isolantes existent. Elles protègent du froid, de la pluie et du vent. Chacune a ses particularités et ne protège pas de la même manière. En effet, toutes les matières n’ont pas le même niveau de protection contre le froid, la pluie et le vent. Le choix de la veste gravel se fait alors selon les conditions climatiques et également suivant le budget de chacun. Pour ceux qui souhaitent investir dans de la technologie haut-de-gamme, les vestes GORE-TEX sont excellentes pour une pratique gravel ou n’importe quel sport pratiqué en extérieur. Pour un vêtement 2 en 1, la veste avec manches amovibles Vaude pour femme ou homme est aussi un très bon choix.

veste manche amovible pour gravel
veste manche amovible pour gravel © Vaude

>> A LIRE AUSSI : Comment s’habiller pour ne pas avoir froid à vélo ?

Les autres accessoires pour parfaire son équipement gravel

Pour compléter sa tenue gravel, il existe également des gants, des chaussettes et des casquettes dessinés spécialement pour cette pratique. Ces équipements peuvent bien-sûr également s’utiliser dans d’autres pratiques sportives.

Les chaussettes et les gants en laine de merinos

La laine de merinos est très appréciée par les fabricants de sous-vêtements techniques car elle présente de nombreux avantages. C’est un isolant efficace contre le froid et elle permet d‘évacuer l’humidité. Elle est aussi anti-odeur et agréable à porter car très douce au toucher. Les chaussettes en polyamide procurent également un bon confort en gravel. Pour le look, les chaussettes en laine de mérinos ou polyamide se portent hautes et possèdent souvent des petits motifs avec des coloris simples comme le bleu, le blanc ou le vert.

Chaussettes en laine de merinos
chaussettes en laine de merinos © Altura

Au niveau des gants, on recommande d’adapter le modèle suivant la pratique. Pour des parcours accidentés avec beaucoup de secousses, les gants type VTT avec des inserts en gel sont les plus confortables. Pour une pratique sur la route, on a plutôt tendance à privilégier la sécurité. On choisit alors plutôt des modèles avec des éléments réfléchissants et des couleurs fluorescentes.

La casquette/gapette pour un look total gravel

Pour perfectionner son look gravel, on porte la fameuse casquette du cycliste : la gapette. En plus de donner un style unique au cycliste, la casquette typique permet de se protéger des rayons du soleil. La visière de la casquette peut également protéger le visage des petites pluies fines. Pour la porter, il suffit de la glisser sous le casque. Durant les pauses de notre parcours, on peut même la garder en tant que casquette classique. Et si besoin, la visière peut se rabattre vers le haut.

Gapette vintage
Gapette vintage © Vintage cycling

>> A LIRE AUSSI : La liste de tous les événements gravel en France

Quelle différence entre la tenue gravel et les vêtements bikepacking ?

Le gravel et le bikepacking sont deux pratiques distinctes mais qui peuvent cependant se croiser. On peut par exemple partir en bikepacking avec un gravel Bike. On va ici les différencier en prenant en compte la durée du trajet. Les longues distances pour le bikepacking et les parcours d’une demi journée pour le gravel.

Les vêtements pour les longs parcours en bikepacking

En bikepacking, les enjeux sont différents car il s’agit de longues distances de plusieurs jours pendant les lesquelles on doit porter son matériel. Pour bien choisir son matériel bikepacking, l’économie de poids est donc primordiale. On va alors privilégier des vêtements légers et compacts qui se transportent facilement dans les sacoches de bikepacking. D’autre part, puisque les parcours bikepacking s’étendent sur plusieurs jours, on ne peut pas anticiper précisément la météo. Il faut donc toujours prévoir des vêtements qui s’adaptent à toutes les conditions météorologies possibles. La veste étanche est, par exemple une pièce primordiale de l’équipement bikepacking. Il faut également prévoir des vêtements qui sèchent rapidement car les habits de rechange en bikepacking se comptent sur les doigts de la main. Il est aussi préférable de choisir des vêtements anti-odeur, surtout si vous partagez votre tente.

Davantage de choix pour les vêtements de gravel

En gravel, on est plus libre de choisir les vêtements que l’on porte car on n’est pas contraint par l’espace réduit des sacoches. On peut également prévoir le temps qu’il fera et adapter au jour le jour la tenue qui convient. Puisqu’on a davantage de choix, on peut se permette de privilégier le look. On opte alors par exemple pour les shorts amples et la casquette typique du tour de France.

parcours gravel
parcours gravel © DavidMarcu_Unsplash

>> A LIRE AUSSI : Les circuits gravel notés par la FFCT selon leur difficulté

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

📬 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité
 

Catégories

Qualité de l'air