Lutter contre le froid à vélo quand on est cycliste

Publié par 
Othello Desurmont,
le 
Accueil, Confort, Conseils pratiques, Conseils vélo, Matériel pour le confort, Matériel vélo

Partager

Lutter contre le froid à vélo quand on est cycliste

Tous ceux qui utilisent leur vélo pour se déplacer au quotidien vous le diront : faire face au froid à vélo peut provoquer quelques désagréments. Les mains et les pieds sont vite gelés. Les voies respiratoires deviennent douloureuses à cause de la température de l’air. La mâchoire se serre et finit par faire mal. Comment se protéger efficacement contre les attaques de ces températures hivernales ?

Protéger son visage du froid à vélo

Avant toutes choses, il faut savoir que pour que le corps conserve sa chaleur. Il faut que le buste et la tête soient couverts. Pour la tête, un bonnet ou un passe-montagne éviteront les déperditions de chaleur par la tête. Il faut penser à prendre un bonnet avec lequel on peut mettre son casque bien évidement. Une capuche de veste peut compléter l’équipement pour les jours de grand froid. Pour les moins frileux, il existe des sous casques coupe vent. Des sur-casques évitent les infiltrations par les trous du casque lorsqu’il pleut ou neige.

Pour le haut du corps, une écharpe ou un tour de cou protégeront la gorge. Un tour de cou est plutôt conseillé car une écharpe trop longue peut se prendre dans les roues du vélo. Avec le tour de cou, aucune chance que cela n’arrive.

Des vêtements coupe-vent pour cyclistes

Tee shirt chaud pour froid à véloPour le corps un bon pull polaire et une bonne veste coupe vent doublée ou fourrée peuvent faire l’affaire. Il existe des vêtements de sport qui présentant une bonne résistance au froid et qui permettent de garder une liberté de mouvement. Liberté que l’on peut perdre avec des pulls trop gros ou trop épais, par exemple. De plus, il faut penser que le gilet jaune doit pouvoir être mis par dessus tout cet équipement lorsque la visibilité baisse. Pour les bras, des manches anti froid amovibles se mettent sur ou sous les vêtements. Elles conservent la chaleur mais laissent respirer la peau.

Pour les jambes, il est possible de porter des collants sous ses pantalons. Les collants pour le footing sont très bien pour ce type d’usage. Un pantalon coupe-vent pourra protéger les jambes des attaques du vent, et un pantalon imperméable protégera de la pluie et de la neige. Il existe aussi des jambières anti froid qui s’enfilent sous le pantalon et conserveront ainsi la chaleur corporelle tout en laissant les jambes respirer.

>> A LIRE AUSSI : Les vêtements pour cyclistes Chill Out d’Oxford

Les protections mains et pieds pour pédaler au chaud

Manchons pour guidon de vélo noirsPour protéger les pieds, une bonne paire de chaussettes en vraie laine protégera beaucoup mieux que des chaussettes en coton. De plus, s’il fait vraiment très froid il existe des sous-chaussettes en soie qui viendront compléter la protection des pieds. Attention à ne pas trop serrer les chaussures de façon à ce qu’une couche d’air puisse faire isolant à l’intérieur. Vous pouvez vous équiper de sur-chaussures, certaines sont en néoprène, elles protègent surtout par temps de pluie, mais elles ont aussi un effet coupe-vent très efficace. Certaines sont étanches et doublées avec de l’aluminium. Il est possible de s’équiper de chaufferettes pour pieds qui se placent sous la chaussette au niveau des orteils. Ces chaufferettes procurent une température constante entre 37°C et 40°C qui dure environ 6 heures.

Pour ce qui est des mains, une bonne paire de gants peut faire l’affaire. Toutefois, veillez à ce que les gants soient coupe-vent. Pour les jours de grand froid à vélo, les gants de ski seront peut être plus efficaces, mais peuvent faire perdre la sensation du touché et gêner le mouvement des mains ou des doigts. Pour plus de contrôle, il existe des sous-gants en soie qui, comme leur nom l’indique, se mettent sous les gants. Comme pour les chaussures, il vaut mieux éviter que les gants et les sous-gants soient trop serrés, ils ne présenteraient plus la même protection. Là aussi, des chaufferettes pour mains existent et peuvent être glissés dans les gants pour réchauffer les mains. Ces chaufferettes pour mains durent plus longtemps que les chaufferettes pour pieds, elles procurent de la chaleur pendant 12h.

N’oubliez pas vos voies respiratoires

Tour de cou pour cycliste HADPour protéger les voies respiratoires, un cache nez est idéal. Mais le tour de cou cité précédemment pourra très bien faire l’affaire. Pour ceux qui craignent le moins le froid à vélo au niveau des voies respiratoires, un masque de cycliste peut faire office de protection contre le froid. En plus de protéger légèrement des températures, ces masques protègent aussi contre les fines poussières ou les hydrocarbures de la circulation.

Équipé de cette façon, vous ne craindrez plus le froid. Vous serez en mesure d’affronter toutes les températures, et surtout les plus basses. Vous aurez peut être l’air d’un ninja ou d’un esquimau, mais au moins, arrivé à destination vous ne serez pas gelés jusqu’aux os. Si vous avez peur d’être « moche » habillé ainsi, et que les autres se moquent de vous, dites vous que le ridicule ne tue pas, mais que le froid oui.

Partager

comparateur Antivol velo

6 comments

  1. Tous ces articles sont effectivement très efficace. Mais il faut également s’habiller efficacement. Le système « multi couches » (qui vient de la rando il me semble) est super intéressant puisqu’il combine « respirabilité », couche  » chauffante  » et couche imperméable « 

  2. J’ai testé le poncho et la cape : je prefère le poncho parce qu’il y a des manches et moins de prise au vent.

  3. Petite question: quelle solution recommandez-vous pour protéger les chaussures/bas de pantalon contre la pluie?
    merci!

    1. Vous pouvez utiliser des protections spécialement conçues pour protéger le cycliste de la pluie, par exemple:
      -des sur-chaussures pour cycliste
      -des guêtres protection pluie
      -un pantalon avec guêtres intégrées

      Cordialement,

      Citycle

  4. Pingback:10 conseils pour faire du vélo en hiver | L'interconnexion n'est plus assurée

  5. Pingback:Je caille, tu cailles, ils ou elles caillent… « velomaxou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo