La Véloscénie de Paris au Mont-Saint-Michel

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

La Véloscénie de Paris au Mont-Saint-Michel

Du parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris à la majestueuse baie du Mont-Saint-Michel, la Véloscénie traverse de nombreuses régions riches d’un patrimoine et d’une nature inégalés. En selle pour découvrir les parcs naturels et quelques uns des plus beaux monuments de France.

De la capitale à la Manche entre nature et culture

La Véloscénie « Paris-Le Mont-Saint-Michel » ou V40 vous mènera à travers 8 départements d’Île-de-France, de Centre-Val-de-Loire et de Normandie sur 450 km. Des paysages du Perche au Bocage normand, en passant par les jardins illustres des Hauts-de-Seine, les gourmandises des Yvelines, la vallée de l’Eure, les plaines de la Beauce, la flamboyante Cathédrale de Chartres en Eure-et-Loir, les vertes prairies de l’Orne et l’air marin de la Manche, elle relie Paris, la Ville Lumière à la célèbre baie du Mont-Saint-Michel.

Itinéraire de la Véloscénie V40

La véloroute ravira autant les amateurs de nature que de culture. En effet, elle traverse trois parcs naturel régionaux – Haute Vallée de Chevreuse, du Perche et Normandie Maine  – et cinq sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Les rives de la Seine et la cathédrale Notre-Dame de Paris, le Palais et parc de Versailles, la Cathédrale de Chartres, le savoir-faire de la Dentelle au point d’Alençon, et l’abbaye du Mont-Saint-Michel et sa baie.

Une véloroute familiale qui appelle à la flânerie

L’ensemble de l’itinéraire est globalement très accessible. Si certaines étapes, notamment dans les zones urbaines denses peuvent être déroutantes pour les débutants, le reste du parcours est idéal pour les sorties en familles ou les balades tranquilles. L’étape la plus sportive est sans doute entre Alençon et Carrouges où les 30 kilomètres reliant les deux villes sont quasiment en montée continue.

Une belle balade d’été de Paris au Mont-St-Michel à vélo

La meilleure saison pour parcourir la Véloscénie est sans aucun doute l’été. Même si les températures à Paris et en Île-de-France peuvent être assez chaudes à cette saison, le reste du parcours sera plus agréable. Du côté de la baie du Mont-Saint-Michel, le climat océanique est frais et humide et elles ne dépassent rarement les 22°C même en plein mois de juillet. Préférez également l’été et le printemps pour éviter la pluie.

« En fin d’après-midi, nous commençons à sentir l’air marin et à voir le but se rapprocher : nous entrons dans la baie. Le changement de paysage ne laisse pas de place au doute. Alors nous guettons, on loin, ce qui pourrait ressembler au Mont Saint-Michel. Le rythme s’accélère un peu. On a beau dire qu’on fait la Véloscénie pour le trajet et pas uniquement pour l’arrivée, il y a forcément un petit peu d’excitation à voir le Mont Saint-Michel pour la première fois, surtout en arrivant à vélo quasiment depuis la maison. Puis soudain, au détour d’un virage, le voilà, le Mont ! On le regarde, on sourit bêtement. Il est loin, mais on le distingue très bien. »
Aurélie, en famille avec une petite fille d’un an et demi – madame-oreille.com

Un des meilleurs itinéraires de 2019

La Véloscénie, correspondant à la véloroute nationale n°40 est balisée à 98% dans les deux sens du parcours. Seules les deux variantes, de Massy à Rambouillet en passant par Limours, et d’Alençon à Bagnoles-de-l’Orne en passant par Pré-en-Pail restent encore à aménager. 42% de l’itinéraire s’effectue sur des voies vertes et des pistes cyclables sécurisées en revêtement rugueux, en terre ou en sable compacté. Le reste de l’itinéraire serpente entre voies partagées et petites routes de campagne peu fréquentées.

Lancée officiellement en 2013, elle se classe en 2019 parmi les 5 meilleures véloroutes « Cycle Route of the Year ».

Signalisation de la Véloscénie
Panneau de signalisation © Véloscénie – Joel Damase

Tout au long de son parcours, l’itinéraire croise d’autres véloroutes françaises et européennes. Du côté de la capitale, vous apercevrez les sentiers de l’EuroVelo 3 ainsi que ceux de la Paris-Londres. Illiers-Combray est le point de départ de la Vallée du Loir à vélo ainsi que de la Saint-Jacques à vélo. À Alençon, la Sarthe à vélo vous ouvre ses portes, tandis que Domfront voit passer la Vélo-Francette. Enfin, la dernière partie entre Mortain et le Mont-Saint-Michel est partagée avec l’EuroVelo 4 et le Tour de Manche.

A LIRE : Idées d’itinéraires vélo en France

Une balade sur une véloroute marquée par le patrimoine et la nature

Sur la route des châteaux en Île-de-France

Domaine départemental de Sceaux sur la Véloscénie
Petit détour à Sceaux © Jean-Pierre Dalbéra – Flickr

Pour débuter cet itinéraire, quoi de plus logique que de démarrer du point zéro des routes de France, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Après quelques coups de pédales à travers les rues de la capitale, direction la coulée verte qui permet de sortir de la ville et de se diriger vers le sud en toute sécurité. Après Vanves, vous traverserez Malakoff et ses fresques urbaines street-art. Vous atteindrez ensuite le Domaine départemental de Sceaux où vous pourrez admirer la floraison des cerisiers début avril.

>> A LIRE : Des escapades vélo à la campagne au départ de Paris

À partir de Sceaux, deux possibilités s’offrent alors à vous. L’itinéraire principal vous mènera en direction de Versailles puis de Saint-Rémy-lès-Chevreuse et des châteaux de la Madeleine et de Breteuil. Une alternative suit la coulée verte jusqu’à Massy, puis sur l’ancien tracé de l’aérotrain, un étonnant projet de train abandonnée dans les années 1970 jusqu’à Limours puis Saint-Arnoult-en-Yvelines. Quoi qu’il en soit, vous arriverez dans les deux cas à Rambouillet où vous pourrez pédaler paisiblement dans sa forêt.

De la vallée royale de l’Eure au Perche vallonné

Maintenon dans la vallée royale de l'Eure
Aqueduc de Maintenon sur l’Eure © Thomon – Wikimedia Commons

Vous quitterez alors l’Île-de-France et basculerez en Eure-et-Loir dans la charmante ville d’Épernon, perchée au confluent de trois rivières. Vous prendrez ensuite la direction de Maintenon, où le château témoigne des amours secrètes du Roi Soleil. Depuis le majestueux et inachevé aqueduc de Maintenon, l’itinéraire prend ensuite la direction du sud dans la vallée de l’Eure, le long de la rivière du même nom.

Direction Chartres et son imposante cathédrale Notre-Dame de Chartres où a été sacré Henri IV et point incontournable de l’itinéraire. Arès avoir pris le temps de visiter cette ville chargée d’histoire, la véloroute se dirige vers Illiers-Combray, sur les traces de Marcel Proust dont vous pourrez visiter le musée à la Maison de Tante Léonie. Viennent ensuite les premières collines du Parc naturel régional du Perche et ses paysages verdoyant à perte de vue. Vous croiserez le château médiéval de Frazé. Puis, à Thiron-Gardais, les beaux jardins du Domaine de l’Abbaye ainsi que le Collège royal et militaire, propriété de Stéphane Bern. Avant d’atteindre Nogent-le-Rotrou et son Château des comtes du Perche et d’entrer en Normandie.

Chartres et sa cathédrale
Des cyclistes devant la cathédrale de Chartres © Véloscénie – David Darrault

Normandie nature entre eaux et forêts

La véloroute poursuit son chemin dans le Parc naturel dans l’Orne. À Condé-sur-Huisne, l’itinéraire emprunte une voie verte aménagée sur d’anciennes voies ferrées. Profitez-en pour faire un petit détour par Villeray, un très beau village typique du Perche. Vous rejoindrez ensuite Rémalard dans des paysages champêtres parsemés de manoirs et de moulins puis Mortagne-au-Perche. À peine sorti du Parc naturel régional, vous entrerez dans un nouveau, le Parc naturel régional Normandie-Maine peu avant le Mêle-sur-Sarthe dont le lac vous offrira une pause rafraichissante bien méritée.

Alençon, étape de la V40 Véloscénie
Alençon, ville de la dentelle © Véloscénie

Encore quelques coups de pédales sur la voie verte dans la forêt de Bourse au bord de la Vésone et vous atteindrez Alençon. Riche de son patrimoine architectural, elle est aussi réputée pour son savoir-faire de la dentelle au point. Pour les passionnés, les quelques kilomètres pour visiter le musée du vélo « La belle échappée » ne seront pas de trop pour découvrir l’histoire du vélo de 1868 à nos jours. Direction ensuite Carrouges sur des petites routes qui montent jusqu’au village et au Château de Carrouges, offrant au passage de superbes points de vues sur les paysages alentours. Vous pourrez ensuite vous lancer dans la descente en direction de la verdoyante station thermale de Bagnoles-de-l’Orne. Après cette pause ressourçante, vous pourrez continuer vers le village médiéval de Domfront sur des routes au milieu de la forêt laissant apparaître les premiers bocages et pommiers normands.

Des bocages normands à la baie du Mont-St-Michel

Moutons dans le bocage normand sur la Véloscénie
Paysage du bocage normand © Bocage Normand Tourisme – Flavie Lebon – Flickr

Une fois sortie de la cité médiévale, la véloroute arrive dans la Manche et offre ses plus beaux paysages de bocage. Vous pédalerez en pleine nature jusqu’à Mortain, à la croisée de la Véloscénie et de l’EuroVélo 4. Après une halte rafraichissante aux cascades des eaux de la Cance de Mortain, vous pourrez pour la première fois apercevoir le tant attendu Mont-Saint-Michel depuis la chapelle Saint-Michel. La suite du parcours qui mène à Saint-Hilaire-du-Harcouët et ses plans d’eau du Prieuré passe devant de nombreuses anciennes gares restaurés. Vous atteindrez ensuite Ducey-les-Chéris dont le jardin des Eschéris est une ode à l’élégance et au raffinement anglais. Puis le charmant village fleuri de Ducey, un ancien port dont le château des Montgommery et le vieux pont en pierre marquent les traces de son passé commerçant.

 

La Véloscénie serpente ensuite jusqu’à l’embouchure de la Sélune à Pontaubault. À quelques coups de pédales de là, la pointe de Roche Torin offre un point de vue inégalable sur la baie et le Mont-Saint-Michel qui règne en maître au loin. Vous passerez aussi non loin du cimetière militaire allemand du Mont d’Huisnes avant de gagner la baie. Dans les derniers kilomètres de la véloroute, le bocage cède peu à peu sa place à l’air marin et aux paysages de prés salés au fil des petits villages normands où l’on peut apercevoir l’imposant îlot rocheux au détour d’un virage. La Véloscénie termine au pied du Mont Saint-Michel au sommet duquel l’abbaye bénédictine continue de faire rayonner le patrimoine architectural de l’Hexagone.

V40 devant le Mont-Saint-Michel
La véloroute devant le Mont-Saint-Michel © Véloscénie – David Darrault

Détails pratiques : accès et hébergements

La Véloscénie est une véloroute très bien desservie en train. Globalement, il est possible de rejoindre l’itinéraire depuis des gares proches dans toutes les régions traversées. En Île-de-France, il est bien-sûr possible de rejoindre la V40 en train depuis les gares de Paris, Versailles, Massy et Rambouillet. En Centre-Val-de-Loire, les gares d’Epernon, Maintenon, Chartres, Illiers-Combray et Nogent-le-Rotrou permettent d’accéder au parcours. La région du Perche est accessible depuis les gares de Condé-sur-Huisne, Alençon, Flers et Surdon. Enfin, il est possible d’accéder à la baie du Mont-Saint-Michel via les gares de Pontorson, Pontaubault et Avranches. Si vous préférez la voiture, vous trouverez des parkings longues durée à Paris, Versailles, Massy et Chartres.

Pour passer la nuit, vous trouverez forcément l’hébergement qui correspond à vos envies. La Véloscénie est en effet une véloroute touristique et très fréquentée et ne compte pas moins de 80 hébergements « Accueil Vélo ». Campings, hôtels, gîtes, chambres d’hôtes… Vous aurez l’embarras du choix. Vous trouverez aussi quelques hébergements originaux comme une yourte sous les poiriers en Normandie ou une cabane dans les arbres dans la Manche.

Il existe plusieurs guides dont un topo-guide officiel présentant des étapes détaillées et des bonnes adresses sur la Véloscénie. Par ailleurs, des agences de voyages à vélo proposent également des séjours clés en main sur l’itinéraire – réservation des hébergements, location de vélos, organisation des étapes. Le site Web de la veloscénie contient également toutes les informations importantes. Pour les visites, pensez également à vous procurer le Pass Véloscénie, qui donne accès aux cinq monuments nationaux du parcours à tarif réduit.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air