Vallée du Loir à vélo, le paradis discret de la V47

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

Vallée du Loir à vélo, le paradis discret de la V47

Loin de l’agitation des villes, on vous propose aujourd’hui une balade sur la V47 dans la Vallée du Loir à vélo. Une belle alternative à la Loire à vélo, à l’écart des foules de touriste de sa grande sœur. Mais à qui elle n’a pourtant rien à envier. Art, histoire, culture, vignobles, vergers et charmants et étonnants villages composent ce paradis discret qui vaut largement le coup de pédale !

Le Loir, de sa source à sa confluence

Longue de 320 km, la V47 serpente le long du Loir, une rivière quasiment parallèle à la Loire dont elle est un affluent. Elle démarre de Durtal dans le Maine-et-Loire, aux portes de l’Anjou. Pour se terminer à la source du Loir, à Illiers-Combray en Eure-et-Loir.

Carte de l'itinéraire de la Vallée du Loir à vélo
Itinéraire de la Vallée du Loir à vélo © Jean-Baptiste Lasserre

Une véloroute pour cyclotouristes avertis

Vallonné tout au long de l’itinéraire, le parcours s’adresse surtout aux habitués, comme le passage dans les Coteaux du Loir ou pour atteindre certaines villes comme Château du Loir perché au sommet d’une côte. Quelques portions de la V47 dans les prairies et les forets sont toutefois accessibles à tous.

Des portions de la Vallée du Loir à vélo dans la forêt
© Vallée du Loir

Un itinéraire idéal pour l’été

Le climat de la Vallée du Loir permet une balade agréable de juin à septembre. Malgré un temps variable et quelques vagues de chaleurs de temps à autre, l’été est la saison la plus favorable. En moyenne, les températures atteignent rarement plus de 26°C. Le reste de l’année, bien que l’hiver soit doux et humide, il fait assez froid pour pédaler.

Tout l’été, le festival des Promenades Photographiques à Vendôme vous amène dans des lieux incontournables de la ville à la découverte d’une vingtaine d’expositions photo. Pour les amateurs de plantes, la Fête des Jardiniers rassemble tous les ans en juin des paysagistes et des exposants au Château du Lude. Si vous préférez les arts de rues, rendez-vous à La Flèche en juillet au festival Les Affranchis pour des spectacles étonnants !

Un itinéraire balisé sur des petites routes

90% du parcours de la Vallée du Loir à vélo est aménagé sur des voies partagées et des petites routes de campagnes à faible trafic. La totalité de l’itinéraire est balisée par des panneaux « Vallée du Loir à vélo ». Dans la seconde partie du parcours, la signalisation est renforcée par celle de la Saint-Jacques à vélo avec qui elle partage son itinéraire depuis Montoire-sur-le-Loir jusqu’à Illiers Combray. Cette dernière est également une étape de La Véloscénie Paris-Mont-Saint-Michel. De l’autre côté, à La Flèche, la véloroute croise la V44  permettant la liaison avec La Loire à Vélo.

L'itinéraire est jalloné sur toute sa longueur
© Joel Damase – Vallée du Loir

>> A LIRE AUSSI : découverte du Centre-Val de Loire et de la Saint-Jacques à vélo

Vallée du Loir à vélo, un patrimoine rural et insolite

La Vallée du Loir à Vélo dans la Sarthe

Durtal, village départ de la V47
© Skouame – Wikimedia Commons

La V47 démarre de Durtal, un petit village de 3000 âmes blotti au pied d’un château dominant la vallée du Loir, qui fut par ailleurs la résidence de plusieurs rois de France. Après quelques coups de pédales, vous atteindrez Les Rairies, un village réputé pour sa tradition de brique en terre cuite. La véloroute entre ensuite dans la Sarthe et traverse des prairies marécageuses entourées de nombreux étangs et roselières. La Flèche marque la première grosse étape du parcours, à l’intersection avec la V44 qui redescend vers La Loire à Vélo.

Vous emprunterez alors la voie verte de la Vallée du Loir long d’une ancienne voie ferrée jusqu’à la petite cité de caractère de Luché-Pringé et Le Lude. Le Château du Lude, avec ses jardins à la française, à visiter absolument, est le le « Château de la Loire » le plus au nord de la vallée. En serpentant le long du Loir, vous traverserez Aubigné-Racan et son site archéologique gallo-romain de Cherré construit entre 60 et 150 après JC. Vous croiserez ensuite le charmant moulin de Rotrou à Vaas, qui fonctionne grâce au Loir depuis le 13ème siècle mais qui est aujourd’hui un musée.

Le château de Le Lude sur la route de la V47
© Joel Damase – Vallée du Loir

S’en suivent plusieurs kilomètres dans une nature verdoyante de prairies humides, d’étangs et de bocages, jusqu’à la montée vers Château-du-Loir. En redescendant, vous pourrez en profiter pour piquer une tête au lac des Varennes à Marçon avant d’apercevoir les premiers vignobles de Jasnières et les Coteaux du Loir. Un passage par La-Chartre-sur-le-Loir dominée par la tour Jeanne D’Arc puis par Ruillé-sur-Loir et vous entrerez dans le Loir-et-Cher.

Dans les vignobles de la Vallée du Loir à vélo
© Joel Damase – Sarthe Développement

Les curiosités des petits villages du Loir-et-Cher

Poncé-sur-le-Loir et son château du XVIe siècle, classé Monument Historique, vous attendent. De l’autre côté de la rivière se trouve Couture-sur-Loir, le village natal de Ronsard. Vous rejoindrez ensuite l’étonnant village troglodytiques de Trôo avec ses maisons directement creusées dans la pierre de craie. Après Montoire-sur-le-Loir, une superbe ville médiévale où certaines maisons effleurent la rivière vous pourrez faire un détour par Lavardin, un des plus beaux villages de France dominé par les ruines de son château.

La cité médiévale de Montoire-sur-le-Loir sur la V47
© Gerd Eichmann – Wikimedia Commons

Vous serpenterez ensuite au gré des méandres du Loir jusqu’à atteindre la campagne vendômoise. Après la base nautique de Villiers-sur-Loir, vous arriverez enfin à Vendôme, une ville rythmée par le Loir au riche patrimoine historique et culturel.

Direction la source du Loir

Le château de Chateaudun dans la brume de la Vallée du Loir à véloEntre foret, champs et vignobles, vous pédalerez de nombreux kilomètres en pleine nature. Peu après votre entrée en Eure-et-Loir, vous traverserez le charmant village de Cloyes Les Trois Rivières et pourrez faire une petite pause au Château de Montigny-le-Gannelon. Quelques tours de roues supplémentaires vers le nord et vous ferez étape à Châteaudun, un des “plus beaux détours de France” juché sur un promontoire rocheux qui surplombe la rivière, puis dans la cité médiévale de Bonneval, la petite venise de Beauce. Les derniers kilomètres de la v47 alternent entre champs et prairies. Vous atteindrez enfin Illiers-Combray, source d’inspiration de l’écrivain Marcel Proust, et fin de la véloroute. Pour les plus courageux, il est possible de faire 6 km de plus jusqu’à la source du Loir à Saint-Éman.

Détails pratiques : accès et hébergements de la V47

La V47 est, de par sa position géographique bien desservie. Vendôme et Châteaudun notamment sont les villes du parcours les plus accessibles en train. La ligne TGV Paris – Tours s’arrête en effet à Vendôme. Tandis que la ligne Intercité Paris-Tours dessert nombreux arrêts entre Châteaudun et Vendôme. Illiers-Combray est également desservie par la ligne TER Paris-Chartres-Droué. Tout comme Château du Loir et Vaas qui sont des arrêts de la ligne TER Le Mans-Tours.

Pour accéder à la véloroute en train, vous pouvez aussi viser une plus grande ville. Angers, au début de l’itinéraire, est accessible par le TGV Paris-Le Mans-Nantes. Chartres à l’autre extrémité est reliée par les lignes Intercité et TER Paris-Chartres-Le Mans. Enfin, la ligne de bus SNCF Le Mans-Saumur permet de d’accéder à La Flèche.

>> A LIRE AUSSI : comment transporter son vélo en train

Une vingtaine d’hébergements « Accueil Vélo » vous permettront de passer une nuit agréable le long de la Vallée du Loir à vélo. Parmi lesquels des campings, chambres d’hôtes, gîtes et hôtels.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


banniere_Hovding_2019

Qualité de l'air