Des escapades vélo à la campagne au départ de Paris

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, En Île de France, Randonnées vélo

Partager

Des escapades vélo à la campagne au départ de Paris

Vous en avez marre de l’agitation parisienne mais n’avez pas suffisamment de temps pour partir en vacances ? Et bien sachez qu’à vélo, il est facilement possible de sortir quelques instants de la capitale pour s’offrir un grand bol d’air frais ! Découvrez quelques idées d’escapade vélo dans Paris pour faire une petite virée à la campagne, loin du métro et de la pollution.

La Coulée verte, havre de paix verdoyant dans le sud parisien – 14 km

Ancienne voie ferrée laissée à l’abandon par l’arrivée du métro, la Coulée verte est aujourd’hui dédiée à la mobilité douce. La végétation a eu, pendant de nombreuses années, le temps de reprendre ses droits. Désormais, ce ruban de verdure aménagé en piste cyclable offre une agréable promenade dans un Paris alternatif et jovial. Entre nature, fresques d’artistes de rue et jardins partagés au bord des voies désaffectées.

Escapade vélo, la Coulée verte
© Céline Harrand – Flickr

Reliant Paris Montparnasse à Massy, cette escapade vélo est idéale pour ceux qui ont envie de s’échapper de l’agitation parisienne sans aller trop loin. Elle compose d’ailleurs les premiers kilomètres de la Véloscénie, la véloroute de Paris au Mont-Saint-Michel. Sur le chemin, vous croiserez quelques vieilles propriétés bourgeoises du côté de Fontenay-aux-Roses. Avant de passer par le château de Seaux et son sublime parc. Une nouvelle portion de 6,5 km est d’ailleurs en cours de développement. Elle permettra de relier le sud de Paris au bois de Vincennes et à la Coulée verte Renée-Dumont. Une autre balade à vélo à Paris qui vaut le coup de pédale !

>> A LIRE : Mairie : vers plus d’aménagements en faveur du vélo à Paris

Escapades vélo au départ de Paris, coulée verte
© Guilhem Vellut – Flickr

Au départ de Paris, une escapade vélo le long des canaux historiques

Il est possible d’aller encore plus loin en empruntant des itinéraires parfaitement aménagés et sécurisés depuis le centre de Paris. En pédalant le long des canaux parisiens notamment, vous pourrez serpenter à travers la capitale et bien au-delà !

Du canal Saint-Martin au canal de de l’Ourcq – 20 km

Canal Saint Martin
© Guilhem Vellut – Flickr

Vous pouvez commencer cette escapade vélo au Port de l’Arsenal. Cet ancien port de marchandises, transformé en port de plaisance urbain relie la Seine au canal Saint-Martin. Rejoignez ensuite la place de la Bastille et sa Colonne de Juillet, en haut du port. Vous laisserez le grand bâtiment de verre de l’Opéra Bastille derrière vous pour prendre le boulevard Richard-Lenoir. Au bout sur votre gauche : la place de la République dominée par l’immense monument à la République. C’est également à cet endroit que surgit le canal Saint-Martin, enjambé par plusieurs passerelles. Dans ce décor d’Amélie Poulain, suivez le canal le long du quai de Jemmapes. Au niveau de la rue de la Grange aux Belles, vous aurez peut-être la chance de voir le pont tournant en action au passage d’une péniche.

Au bout du canal, vous arriverez place de la Bataille-de-Stalingrad où se dresse une imposante rotonde. Une double écluse sépare ici le canal du bassin de la Villette, plus grand plan d’eau artificiel de Paris. Continuez votre route quai de la Loire, qui se transforme l’été en Paris Plages, jusqu’au parc de la Villette. Ce parc de 55 hectares est le plus grand espace vert de la capitale. Prenez le temps de contempler les nombreuses œuvres d’art et édifices contemporains qui ont remplacé les abattoirs de l’époque.

Villette, vélo à Paris
© Chris Winters – Flickr

Après le parc, la piste cyclable passe sous le périphérique et rejoint l’itinéraire de l’EuroVelo 3 au bord du canal de l’Ourcq à Pantin. La campagne peut sembler encore bien loin. L’arrivée en Seine-Saint-Denis en effet est plutôt marquée par un fort paysage urbain et industriel. Petit à petit, la nature reprend ses droits et remplace anciennes usines, écluses, autoroutes et chemins de fer. Un chemin de halage mènera jusqu’à Livry-Gargan.

Option aqueduc et balade en forêt… – 13 km

À ce stade de l’escapade vélo, deux possibilités s’offrent à vous. La première vous mènera plein sud le long de la ligne de tramway T4. Cette option est la plus courte, mais aussi la plus urbaine. Après plusieurs revirements entre pistes cyclables et voies partagées, une montée assez raide mène jusqu’à la commune du Raincy. Vous n’aurez pas fait chauffer vos mollets pour rien puisque vous pourrez y apercevoir le tracé de l’aqueduc de la Dhuis, qui alimente la capitale en eau potable. Les alentours sont aménagés en promenade piétonne et cycliste, vierge de toute construction.

En revenant vers le nord en direction de Clichy-sous-Bois, vous atteindrez la forêt de Bondy. Vous pourrez y pédaler dans la végétation entre les nombreux étangs, mares et espace de loisirs aménagés. Encore un petit coup de pédale vers le nord et vous voilà de nouveau au bord du canal de l’Ourcq, sur l’itinéraire de la Scandibérique, au parc de la Poudrerie de Sevran. Dans cette ancienne fabrique de poudre créée par Napoléon III, vous vous baladerez entre les anciens édifices qui formaient autrefois la poudrerie impériale. Pour le retour, optez pour le RER B qui passe en gare de Sevran Livry non loin du parc. Les vélos y sont autorisés en dehors des heures de pointes.

…ou direction la campagne ! – 16 km

Canal Ourcq, vélo avec sacoches voyage
© BingoBangoGringo – Flickr

Seconde possibilité : continuer la route de l’EV 3. Depuis la sortie de Paris, cet itinéraire ne quitte pas une seule fois les bords de l’Ourcq. Vous longerez le parc de la Poudrerie de Sevran et les berges ombragées du canal avant d’arriver à Claye-Souilly, où le changement de paysage est radical. Après un dernier enchevêtrement de voies de chemin de fer, la campagne vous ouvre ses portes. Des

champs à perte de vue, des villages au loin, et même des chevaux. La vue sur la vallée de la Marne est exquise. Le chemin vers Meaux serpente entre les écluses, au gré des changements de direction du canal de plus en plus sauvage. Depuis la gare de Meaux, vous aurez la possibilité de rentrer en Transilien. Et de vous replonger dans la frénésie parisienne…

 

Escapade vélo à Paris, Avenue Verte Paris-Londres – 60 km

De la banlieue industrielle…

Pour cette escapade vélo, changement de direction et cap cette fois vers le nord. Depuis le parc de la Villette dans le XIXe arrondissement, vous ne prendrez pas le canal de l’Ourcq, mais l’embranchement qui file vers Aubervilliers. Le long du canal Saint-Denis, vous traverserez la banlieue industrielle où se mêlent péniches, graffitis et coureurs intrépides.

Canal de Saint Denis, Paris
© Guilhem Vellut – Flickr

Un passage devant le Stade de France, et la route bifurque vers l’ouest, le long du tramway. Vous traverserez alors les barres d’immeubles de Villeneuve-la-Garenne avant d’arriver au port de Gennevilliers. Dans cette véritable carte postale industrielle, la circulation peut vite devenir dense entre les hordes de camions qui vont et viennent du port. Vous retrouverez alors les bords de Seine, où l’atmosphère devient plus champêtre et agréable. Puis vous apercevrez au loin le quartier d’affaire de la Défense à la hauteur de Nanterre et de Rueil-Malmaison.

>> A LIRE : Une nouvelle véloroute pour rejoindre Le Havre depuis Paris

Piste cyclable depuis Paris
© Patrick Nouhailler – Flickr

…aux paysages de campagne

Le tracé accompagne ensuite la boucle de la Seine, offrant un beau panorama sur les berges. Puis remonte vers le nord sur un chemin de halage jusqu’au sublime château de Maisons-Laffitte, visible depuis le pont traversant la Seine. Vous vous dirigerez alors vers la forêt de Saint-Germain-en-Laye, qui vous permettra de souffler un peu. Vous enjamberez ensuite de nouveau la Seine pour vous retrouver à Conflans-Sainte-Honorine, la célèbre ville des bateliers où l’Oise se jette dans la Seine. Le paysage reste champêtre, bien que la région soit urbanisée.

Maison Laffitte
© Spencer Wright – Flickr

Enfin, en suivant l’Oise, le chemin continue sa route jusqu’à l’Île de loisirs de Cergy-Pontoise. Un immense parc transformé en base de loisirs, où vous pourrez piquer une tête pour conclure la balade. À cet endroit, l’Avenue Verte qui relie Paris à Londres bifurque et propose deux itinéraires. L’un partant vers l’ouest et la côte normande, l’autre vers le nord de la France. Le retour est possible depuis la gare RER de Cergy ou en Transilien depuis la gare de Eragny-Neuville.

Partager

comparateur Antivol velo

1 comment

  1. Bonjour, pour avoir fait plusieurs fois la balade entre pantin (canal de l’Ourcq) jusqu’à Meaux je confirme que le paysage est magnifique !! Il faudrait juste sécurisé quelques pistes sous les ponts entre pantin et Bobigny parfois dangereuses car aucune visibilité sinon parfait pour découvrir la banlieue autrement !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air