Assurer la sécurité de votre vélo en ville ou en voyage

Publié par
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Conseils, Conseils pratiques
Partager
Assurer la sécurité de votre vélo en ville ou en voyage

Les vélos sont des produits appréciés des voleurs car non traçables, peu sécurisés et très demandés. Les Vélib’, vélos parisiens en libre-service, en font les frais puisque 70 % du parc Velib’ serait renouvelé chaque année suite à des vols et des dégradations. Les particuliers sont également touchés par ce fléau : on recense officiellement 400 000 vols de vélos en France par an. Les municipalités se voient ainsi contraintes de revoir les infrastructures permettant le stationnement de vélo sécurisé. Poitiers a ainsi investi dans des consignes à vélo. Il reste cependant important d’apprendre à assurer la sécurité de son vélo. Retour sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous, comme l’assurance vélo.

Apprendre à cadenasser son vélo

Le cadenas est le b.a.-ba d’un vélo bien sécurisé et pourtant bon nombre de cyclistes semblent faire l’impasse dessus par souci d’économie. Certes, un bon antivol coûte cher mais il peut vous faire économiser du temps, du stress et de l’argent. Préférez un cadenas en forme U, rigide ou pliant, plus résistant et plus difficile à rompre. Si vous vous décidez pour un antivol en U, choisissez une anse de plus de 13 mm de diamètre afin d’assurer une sécurité maximum. Si la flexibilité de la chaîne ou du câble vous séduit, laissez-vous tenter par un antivol pliant, bien plus solide et léger.

Antivol U qui sécurise un vélo

 

Afin de sécuriser au mieux votre vélo, nous vous conseillons :

  • d’attacher la roue avant et le cadre du vélo à un point fixe
  • si vous en avez la possibilité, d’attacher également la roue arrière et le cadre à l’aide d’un deuxième cadenas
  • d’éviter les lieux déserts
  • et, bien évidemment, de toujours attacher votre vélo, même pour une course de 5 minutes

A LIRE AUSSI : Comment attacher son vélo efficacement

 

Choisir la bonne assurance vélo

Vous venez d’investir dans votre premier vélo et souhaitez le faire assurer ? Il existe plusieurs options ouvertes à tous les budgets. La bonne nouvelle est que les contrats d’assurance multirisques habitation couvrent les vols dans l’enceinte de votre logement – coffre de voiture et cave inclus. Pour être remboursé, il suffira de faire une déclaration de vol à la police et de l’envoyer à votre assureur.

Cependant, si vous êtes en déplacement, ou même à l’étranger, il vous faudra prendre une assurance spéciale contre le vol, en option dans votre assurance habitation. De plus en plus d’assureurs, conscients de la progression des vols de vélo, proposent également des contrats  d’assurance vélo à l’exemple de Protègeclic qui incluent le vélo électrique et qui s’étendent à toutes les villes d’Europe. Elles ont l’avantage de prendre en compte les vélos neufs mais aussi d’occasion, et de vous protéger en cas d’accidents, de chutes ou d’usure.

Les nouvelles technologies au secours des cyclistes

Il est désormais possible de « marquer » votre vélo grâce au Bicycode. Il suffit de faire graver sur votre vélo un numéro unique pour être référencé sur un fichier national. Lors du vol de votre vélo, il vous sera possible d’alerter les autorités qui pourront vous contacter s’ils le retrouvent. Si vous rachetez un vélo à un particulier, Bicycode vous donne les moyens de vérifier sur internet qu’il n’a pas été volé. Dans le cas contraire, les autorités en seront informées et restitueront le vélo à son propriétaire légitime. Cette initiative ne coûte que le prix de la gravure : de 5 à 15 euros. Ce système, populaire en Europe du Nord, ne bénéficie pas encore d’une interopérabilité des bases de données européennes. Mais le projet est en cours de développement.

Partager

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter


Qualité de l'air