Le Vélib’, un concept français devenu mondial

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Vélo en libre service, Vélos de ville

Partager

Le Vélib’, un concept français devenu mondial

8 ans déjà qu’il fait le bonheur des Parisiens ! Dès son arrivée, le Vélib’ a chamboulé les habitudes des habitants de la capitale. Puis ce système de location de vélos en libre-service est rapidement devenu une source d’inspiration ailleurs. Londres, Chicago, New Delhi ou encore Buenos Aires… de nombreuses villes du monde ont suivi l’exemple français.

L’histoire ne date pas d’hier…

Si Paris brille depuis 2007 grâce à ses Vélib’, il faut savoir que la capitale française n’a pas été la première à offrir ce système à ses habitants. Dès les années 90, Rennes ou Vienne proposent déjà des services similaires. En 2005,  c’est Lyon qui met en place ses Vélo’v. Cependant, c’est incontestablement grâce aux vélos parisiens que la tendance prend son envol pour ensuite se répandre aux quatre coins du monde.

« Une révolution urbaine »

Jean-Charles Decaux a toujours cru au Vélib’. En 2007, le co-directeur général de JC Decaux et opérateur du service Vélib’, voyait déjà en ce service de libre-service dans la ville « une des révolutions urbaines de ce début de siècle ». Il a ainsi œuvré à le faire briller le service et aujourd’hui, sa déclaration est devenu un fait.

8 ans après son lancement, le Vélib’ s’est indéniablement imposé dans les habitudes des Parisiens avec succès. Ces vélos de ville avec leur panier et leur selle confortable se sont révélés très pratiques dans le quotidien des habitants de la capitale. Les chiffres sont clairs : 21 000 vélos en service,  près de 290.000 abonnés, une location par seconde. Mission accomplie pour Jean-Charles Decaux et ses collaborateurs.

véli b paris

Un concept qui s’étend au monde entier

Fort de ce succès, Paris attire l’attention sur elle. Lors d’une visite à Paris en 2007, le maire de Chicago, Richard Daley, s’éprend des Vélib’ français. Quelques années après, la troisième ville des Etats-Unis lance alors son propre service de vélos libre-service appelé Divvy. Petit à petit, la tendance se propage au monde pour le plus grand plaisir des amoureux du vélo. Par exemple suivent San Diego (aux Etats-Unis), Milan (en Italie) et Cologne (en Allemagne).

Selon des études menées par Russel Meddin (consultant américain et fondateur de Bike Share Philadelphia), ce sont pas moins de 873 villes qui auraient aujourd’hui succombé au charme des vélos en libre-service. Plus d’un million de cycles circuleraient dans le monde. La Chine en compterait le plus grand nombre avec 750 000 vélos utilisés. Rien qu’à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, 68 000 bicyclettes seraient en circulation…

Et en cette période de rentrée, si vous avez envie de vous mettre au vélo, vous pouvez souscrire à un abonnement Vélib.

Sources :

Partager

comparateur Antivol velo

16 comments

  1. Pingback:Des sanctions prises contre les dégradations de Vélib' - Citycle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo