Comment recharger son smartphone à vélo ?

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Confort, Conseils pratiques, Conseils vélo, Matériel pour le confort, Matériel vélo

Partager

Comment recharger son smartphone à vélo ?

Le smartphone est un outil indispensable du quotidien de nombreuses personnes. C’est également le cas pour les cyclistes. Toutefois, un téléphone mobile se décharge rapidement au fil de la journée. Il est ainsi fréquent que le smartphone d’un cycliste affiche une batterie faible pendant sa promenade. Fort heureusement, recharger son smartphone à vélo est tout à fait possible grâce à la dynamo.

Les connecteurs régulateurs

Il existe deux solutions permettant de recharger son smartphone à vélo : les connecteurs régulateurs et les feux avant avec prise USB intégrée.

Concernant les connecteurs régulateurs, la qualité du courant et de la tension délivrée est généralement supérieure à celle des sorties USB sur les phares avant des vélos. Le smartphone commence à se recharger lorsque le cycliste pédale. Ces régulateurs externes n’empêchent pas de rouler avec les feux allumés, à condition bien évidemment de pédaler à vitesse raisonnable.

banniere_cycletyres_201902

Ses inconvénients majeurs sont la présence de fils électriques qui peuvent être endommagés avec le temps et qui doivent être bien rangés pour ne pas être trop visibles, ainsi que la mobilité du régulateur qui est un périphérique externe. Si son utilisateur oublie de l’enlever de sa bicyclette, il peut être volé. Il est donc fortement conseillé de le retirer après chaque utilisation.

Les chargeurs Lightcharge

Chargeur lightcharge alimenté par dynamo moyeu Kit lightcharge pour recharger son smartphone à vélo

Le Lightcharge City permet de recharger son smartphone à vélo en transformant l’énergie issue de la dynamo bouteille grâce à un câble de 125 cm. Lorsque le mobile est branché, son chargement s’active quand le vélo atteint 13 km/h. Une tension de 5V ayant une intensité de 250mA est envoyée. Ce chargeur, protégé contre les surtensions, dispose de plusieurs fiches, ce qui permet de brancher simultanément l’éclairage du vélo et le chargeur. Un interrupteur, présent sur le chargeur, permet de définir quel composant charger.

Connecteur pour alimenter son téléphone en charge à vélo

Ce chargeur est similaire au Lightcharge City. La seule différence réside dans son mode d’alimentation. Le Touring fonctionne avec des dynamos moyeu. Étant donné que l’énergie déployée par la dynamo dans le moyeu est généralement plus élevée que celle sur dynamo bouteille, elle possède une protection supplémentaire. Cette protection OPS renforce la protection contre la surtension.

Les chargeurs E-Werk

Chargeur sur dynamo pour smartphone et GPS E-Werk

L’E-Werk permet de charger son téléphone, via dynamo moyeu comme dynamo classique. Et ce, avec les feux éclairés à condition que la tension n’excède pas 6,3 V. Mais la puissance d’éclairage peut être réduite jusqu’à 50%. Le voltage et l’intensité peuvent être ajustés grâce à deux boutons de réglage. La puissance maximum fournie est de 16 W. Lorsque le vélo atteint une vitesse de 15 km/h, ce chargeur universel s’adaptant à tous les cadres charge aussi rapidement qu’un chargeur standard.

Il est fortement recommandé d’ajouter une batterie tampon aux chargeurs qui n’en sont pas équipés. En effet, la plupart des téléphones sont extrêmement sensibles au courant de charge, ainsi, il n’est pas rare que ces derniers se connectent puis se déconnectent selon la vitesse du cycle. Cela peut perturber le cycliste, notamment si un message s’affiche régulièrement sur son smartphone pour l’en avertir. Les batteries tampons permettent de remédier à ce problème en alimentant le port USB en continu.

Chargeur USB-Werk sur dynamo avec batterie tampon intégrée

L’USB-Werk est beaucoup plus compact que l’E-Werk, il dispose également d’une batterie tampon. Le smartphone se recharge donc même lorsque le vélo est à l’arrêt, ce qui est extrêmement pratique. Ce chargeur transforme l’énergie des dynamos moyeu comme des dynamos à friction sur le flanc du pneu. Sa puissance de sortie est donc de 2,5 W en continu. Sa tension est de 5 V en continu pour une intensité de 0,5 A, elle aussi en continu.

>> A LIRE AUSSI : emmenez votre téléphone portable partout à vélo grâce à Zéfal

Feux avants avec prise USB intégrée

Certains feux possèdent un port USB intégré, ce qui permet de recharger facilement son mobile. Il n’y a aucun accessoire à ajouter. Aucun fil ne vient entacher l’esthétique du vélo, si ce n’est le chargeur du téléphone. Cette solution présente toutefois des points faibles. Elle n’est pas étanche et peut être à l’origine de faux contacts ou d’infiltrations d’eau.

La qualité du courant n’est pas optimale, tant au niveau de sa régularité que de son intensité. Pour que le téléphone commence à charger, il faudra généralement atteindre un seuil minimal de vitesse plus élevé que pour les connecteurs régulateurs. Cependant, de nombreux progrès sont effectués régulièrement pour rendre ces produits les plus performants possibles.

Feu avant Luxos sur dynamo avec prise USB

Équipé de la technologie IQ2, ce phare de vélo avant Luxos U assure un fort éclairage de la route grâce à la dynamo du vélo. Deux modes sont disponibles : 70 et 90 lux à adapter selon les besoins. Le réglage se fait depuis un boîtier intermédiaire à installer sur le cintre du deux-roues. Ce boîtier de commande est par ailleurs muni d’une fiche USB qui permet de recharger une batterie cache pour approvisionner un smartphone, un MP3 ou encore un GPS. Extrêmement pratique !

L’éclairage Knog est un phare puissant 2 en 1. Il permet d’éclairer la chaussée avec une luminosité élevée de 450 lumens tout en offrant au cycliste une batterie externe pour équipements électroniques. Un port de charge micro-USB sous le capuchon transforme le feu en batterie de secours, délivrant une énergie de 2 200 mAH. Elle permet ainsi de charger un smartphone, GPS ou tablette tout en pédalant.

Vous savez maintenant comment recharger son smartphone à vélo. Voici une petite présentation des supports sur guidon pour garder votre téléphone sous les yeux.

Fixer son smartphone à son vélo

De plus en plus de cyclistes installent leur smartphone sur le guidon de leur vélo. Les sportifs se servent régulièrement de leurs applications servant à mesurer leurs performances. Les cyclotouristes eux les utilisent fréquemment comme GPS. De nombreuses solutions tout aussi originales les unes que les autres existent pour fixer son mobile à son vélo.

Support smartphone pour vélo

Le Z-Console en silicone étanche convient aux iPhone 4, 4S, 5, 5S et 5C. Ce support pivotant sur 360°est équipé d’une membrane optique afin de faciliter l’utilisation du smartphone. Ainsi, toutes ses fonctionnalités restent prêtes à l’emploi, une ouverture permet d’utiliser l’appareil photo, les boutons d’accueil, de veille, la prise casque et la prise d’alimentation restent également accessibles. Il s’adapte à tous les guidons de vélo.

>> A LIRE AUSSI : en savoir plus sur le Z console de Zefal

Fixation pour smartphone à vélo

Le Z- Lite présente les mêmes caractéristiques que le Z-Console. En revanche, il est compatible avec l’iPhone 6 et 6+. Il se fixe lui sur sur les cintres ou potences de vélo de 20 à 45 mm de diamètre.

  • Support universel pour smartphone Cyclyk

Support universel pour smartphone à vélo

Le Cyclyk est un support original en silicone convenant à tout type de guidon. Il est extrêmement flexible, il fixe la majorité des smartphones par leurs 4 coins. Il s’installe et se désinstalle en seulement quelques secondes.

Sacoche vélo sur cadre avec pochette pour smartphone

Cette sacoche dispose d’un emplacement pour téléphone mobile protégé par un film transparent étanche. L’écran du smartphone reste donc tactile. L’étui est compatible avec la plupart des smartphones n’excédant pas 14 cm sur 7 cm.

Source :Mapage.noos

>> A LIRE AUSSI : le CESAcruise, un kit main libre pour vélo

[Article publié le 18 juillet 2015 et remis à jour le 18 juin 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

6 comments

  1. Pour des randonnées de plusieurs jours ce qui va être mon cas. (voyage en préparation)
    je recherche la solution la plus intéressante? Cout ,fiabilité, effort supplémentaire a fournir pour le bon fonctionnement l’ensemble, logiciel de navigation très precis.)etc….
    d’autres questions
    Choix du vélo
    matériel a emmener.
    ect

  2. https://makezine.com/projects/pedal-power-phone-charger/
    J’ai trouvé ce site pour fabriquer soit même un équivalent à « lightcharge 2 touring », je ne sais pas trop ce que cela vaut, mais il me semble que cela revient moins cher. Par contre, je ne suis pas sur d’avoir autant de garantie sur le courant/tension de sortie

  3. Comme pour la voiture : je comprend que l’on utilise son téléphone comme GPS et/ou enregistreur de trajet, mais quid de la distraction ?
    Ne vaut-il mieux pas avoir un vrai compteur et laisse son portable dans une poche, là il distraira moins ?
    Perso, je me passe bien du téléphone à vélo (comme en voiture), c’est une distrction de moins et surtout une source d’accident de moins. Mais j’ai malheureusement l’impression que la grande majorité des gens ne se rende pas du tout compte du danger que represent le portbale au guidon (volant).

  4. Parfait pour coursier ubereats 🙂

  5. Moi je viens d inventer un truc « comment se passer de smartphone a velo»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Cadeau vélo Noël

Qualité de l'air