Vélhop, le service de location de vélos de Strasbourg

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Vélo en libre service, Vélos de ville

Partager

Vélhop, le service de location de vélos de Strasbourg

En ce qui concerne le vélo, Strasbourg ne fait jamais vraiment les choses comme les autres. Alors que les grandes métropoles françaises lancent leur service de vélos en libre service les unes après les autres, la métropole européenne se démarque par son service de location courte et longue durée, Vélhop. Lancé en 2010, le petit vélo vert strasbourgeois a rapidement conquis le cœur des habitants de la capitale française du vélo. Présentation et mode d’emploi de ce service pas comme les autres.

Vélhop, le succès de ce service de VLS singulier

Un moyen de favoriser la pratique du vélo en ville

Si Strasbourg est aujourd’hui la « capitale française de la bicyclette » avec une part modale du vélo atteignant les 16%, la démarche pour favoriser l’utilisation du vélo en ville au détriment de l’automobile n’est pas nouvelle. Le service Vélhop, inauguré en septembre 2010, s’inscrit justement dans la politique de la ville visant à favoriser les modes de déplacements alternatifs à la voiture. Grâce, entre autres, à ce service, l’Eurométropole de Strasbourg souhaite même doubler la place du vélo dans l’agglomération d’ici 2025.

Vélhop, le petit vélo vert strasbourgeois
© Ralf Roletschek – Wikimedia Commons

Strasbourg, la particularité du VLS français

Contrairement aux autres services de vélo en libre service de la plupart des grandes villes françaises comme le Vélib’ ou le Vélo’v, Strasbourg a choisi une autre manière d’inciter ses habitants à se mettre au vélo. Non pas en proposant un service permettant de réaliser des courts trajets d’une borne à une autre, aussi appelé le « one way ». Mais en poussant la démarche un peu plus loin, permettant de donner le goût au vélo à ceux qui n’osent pas se lancer. Et ainsi leur donner envie à terme d’acheter leur propre monture personnelle.

« La location doit permettre de le tester avant l’achat personnel, ce qui est impossible dans les magasins. »
– Roland Ries, Maire de Strasbourg.

Le système Vélhop n’est donc pas à proprement parler un service de vélos en libre-service. Mais plutôt un service de location. Vélhop propose de la location courte durée – qui implique de ramener le vélo à sa station d’origine – ainsi que de la location longue durée.

De plus, contrairement à ses homologues parisiens ou lyonnais, le service n’est pas couplé avec le marché publicitaire.

>> A LIRE  : Nantes vs Strasbourg, une rivalité cyclable ?

Des problèmes de sur-fréquentation, le Vélhop victime de son succès

Après une première année timide, l’offre de tarifs est revue à la baisse, notamment pour les étudiants qui bénéficient de prix plus avantageux. Le bouche-à-oreilles se met alors en marche. La qualité, l’efficacité et les tarifs intéressants du service amènent alors en 4 ans une attente inespérée. En 2014, il faut compter un à trois mois d’attente pour pouvoir louer un Vélhop longue durée. Pour pallier ce problème, Vélhop augmente les prix de ces abonnements, et la situation s’améliore et retrouve sa stabilité.

Des Vélhop de tout genre dans les rues strasbourgeoises
© Vélhop Strasbourg

Un parc régulièrement enrichi

Exploité par Strasbourg Mobilités, une filiale de la compagnie qui gère le réseau de transports en communs de l’agglomération, Vélhop ne lésine pas sur la qualité et cherche à offrir toujours plus de solutions à ces habitants. En 2014, 15 vélos à assistance électrique, 10 vélos tandems et un vélo-cargo T-Box à assistance électrique ont intégré le parc de Vélhop. 200 VAE et neuf vélos cargos à assistance électrique supplémentaires s’ajoutent à la flotte Vélhop en 2018.

>> A LIRE AUSSI : les 10 accessoires pour les cyclistes en VLS

Aujourd’hui, 6000 vélos sont disponibles à la location. Des vélo classiques adulte et enfant, des VAE, vélo tandem et vélo cargo à assistance électrique – biporteurs, triporteurs – pour la location longue durée. Et 20 stations réparties dans le centre-ville et la périphérie pour la location courte durée.

Vélhop permet la location de vélos cargos
© Vélhop Strasbourg

La problématique du recyclage prise très au sérieux

Strasbourg ne laisse pas non plus de côté la question de la fin de vie des vélos. Chaque année, une partie de la flotte est renouvelée, et entre 800 et 1000 vélos sont remplacés. La plupart évitent la casse, et de nombreux vélos sont donnés à des associations.

« Lors du lancement il y a 5 ans, il n’était pas défini où iraient les vélos usagés. Pour favoriser l’économie circulaire, nous avons choisi de les donner à des associations qui réutilisent le matériel, car individuellement les pièces sont utilisables. »
– Jean-Baptiste Gernet, Adjoint au maire de Strasbourg en charge des mobilités alternatives

En 2018, des Vélhop ont été aperçus à Casablanca, au Maroc. Rien d’étonnant, puisqu’ils faisaient partie des 781 Vélhop donnés à l’Association Développement Solidarité Handicap Grand Est.

Vélhop pratique : guide d’utilisation

Tarifs et formules

Pour la location courte durée

Louer un Vélhop en boutique, c'est possible
© Pierre Rudloff – Wikimedia Commons

Si vous optez pour une location courte durée, plusieurs offrent sont disponibles en fonction de vos besoins. La grille de tarifs est toutefois assez complexe. Il vous en coûtera 1€ de l’heure pour une utilisation de 1 à 5 heures. Entre 5 et 12 heures d’utilisation, un forfait de 5€ vous sera débité. Le prix passe à 10€ pour 24h, 20€ pour 48h et 30€ pour 72h. Avec un abonnement – coûtant 36 euros – les tarifs passent à 20 centimes de l’heure pour 1 à 5 heures d’utilisation, 1€ pour 5 à 12 heures, 2€ pour 24h, 4€ pour 48h, 6€ les 72h, 18€ la semaine et 23€ le mois. Des options comme la location d’un siège bébé sont disponibles, moyennant 2 euros de plus la journée. À noter que l’utilisation d’un Vélhop est soumise à un dépôt de garantie de 150€ par vélo.

Pour la location longue durée

Une boutique Vélhop pour la louer un vélo
© Vélhop Strasbourg

La location longue durée donne la possibilité, moyennant un abonnement, de louer un vélo en station ainsi qu’un large choix de vélos directement en boutique à des prix plus avantageux. Comptez 33€ pour 3 mois de location, tandis qu’un abonnement annuel vous coûtera 84 euros. Depuis juillet 2016, un système de tarification progressif a été mis en place pou les abonnements annuels afin d’encourager les utilisateurs à acheter leurs propres vélos. Ainsi, un abonnement annuel renouvelé pour une seconde année vous coûtera 95€ puis 110€ la troisième année. Pour la location de VAE, il faudra débourser 42€ par semaine ou 102 euros pour un mois. Les prix des vélos cargo varient quant à eux entre 4,50€ pour 2h (plus 1,50€ par heure supplémentaire) à 12,50€ la journée, avec un dépôt de garantie de 800 euros.

Une offre de location est également proposée aux entreprises, qui peuvent s’équiper d’une flotte de Vélhop personnelles ou proposer à leur salariés un abonnement permettant de récupérer un vélo en station ou en boutique.

Mode d’emploi

Une borne de station Vélhop
© Kevin.B – Wikimedia Commons

Pour utiliser un vélo depuis une station Vélhop pour une location courte durée, rien de plus simple. Il faut d’abord obtenir un code Vélhop. Soit directement depuis une station équipée d’un lecteur CB ou en appelant le 09 69 39 36 67. Un code valable 7 jours permettant de louer et rendre un vélo vous sera alors communiqué par téléphone et par SMS. Pour débloquer le vélo, il suffit ensuite de saisir le code sur la borne de la station, et vous pourrez récupérer votre vélo. À la fin de l’utilisation, pensez à ramener votre vélo dans sa station d’origine. Vous pouvez également vous rendre en boutique où les agents vous accompagneront dans la location de votre Vélhop.

Si vous souhaitez souscrire à un abonnement longue durée, rendez-vous en boutique avec les justificatifs nécessaires. À savoir : pièce d’identité, justificatif de domicile et dépôt de garantie.

Vous avez également la possibilité de louer un Vélhop – hors station – directement depuis le site Internet du service.

Les autres moyens de déplacement strasbourgeois en libre service

La capitale du vélo fait encore de la résistance face au déploiement massif des trottinettes et autres engins électriques en libre service qui envahissent les grandes villes françaises.

« Nous, on encourage les mobilités actives. La trottinette électrique n’en fait pas partie même si c’est une alternative à la voiture. On veut mettre un cadre précis pour éviter des désagréments aux piétons et aux cyclistes. »
– Jean-Baptiste Gernet, Adjoint au maire de Strasbourg en charge des mobilités alternatives

Strasbourg se positionne clairement contre ces nouveaux modes de déplacement et veut éviter un déploiement sauvage. Et defend son rang de première ville cyclable de l’Hexagone.

[Article publié le 11 janvier 2014 et remis à jour le 2 août 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

5 comments

  1. Pingback:Le Vélhop plait un peu trop, la CUS dépassée et à court d’idée | Actualités de Strasbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Cadeau vélo Noël

Qualité de l'air