Pourquoi le vélotaf est la bonne résolution de 2017

Publié par Virginie, le  2 janvier 2017
Pourquoi le vélotaf est la bonne résolution de 2017

Une nouvelle année commence ! Et qui dit nouvelle année, dit nouvelles résolutions ! Et justement, voici une résolution que vous pouvez envisager. Rassurez-vous, elle n’a rien de compliqué. Elle se résume en quelques mots : se rendre au travail à vélo…

Devenir vélotafeur, la résolution pour 2017

Pour bien débuter la nouvelle année, nous vous donnons un précieux conseil. Mettez-vous à la bicyclette ! Pas de panique, il ne s’agit pas de devenir cycliste professionnel. Il s’agit plutôt de démarrer en douceur et prendre une bonne résolution, facile à tenir. Vous pouvez parfaitement songer à vous mettre à une pratique plus régulière dès ce mois de janvier. Et pour y parvenir, rien de tel que d’enfourcher sa monture pour se rendre au travail à vélo. Vous allez voir que vous aurez tout à gagner à adopter ce mode de déplacement aux multiples avantages. Pour vous motiver, voici quelques informations à retenir. N’hésitez pas à les partager autour de vous. Vous pourrez certainement encourager la famille, les amis et les collègues qui pourront peut-être devenir vos futurs compagnons de route.

Vous agissez pour le climat

Si vous souhaitez faire un geste pour le climat, rejoindre les rangs des vélotafeurs est l’un meilleurs moyens. Effectivement, si tous les Européens prenaient exemple sur les Danois et enfourchaient leur monture, nous remplirions plus vite et plus facilement ¼ de nos objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. C’est aussi simple que ça. En faisant 10 km de vélo par jour, soit 5 km aller/retour, vous allez pouvoir contribuer à économiser 700 kgs de CO2 en un an.

Vous réalisez des économies

En plus de préserver la planète, vous économisez également votre argent. L’ADEME a mis en place un comparateur de déplacements selon différents modes de transports pour permettre de bien évaluer les impacts. Par exemple, pour un trajet aller-retour domicile/bureau à moins de 3 km et en voiture, la consommation d’énergie serait de 0.44 kg en essence pour 1.39 kg de CO². Des chiffres à multiplier par le nombre de jours de travail. A bicyclette, pas de parking, pas d’essence, moins d’entretien. Vous polluez beaucoup moins puisque c’est 0 émission de gaz. Et c’est sans compter le gain de temps que peut vous procurer votre monture…

Aller au travail en vélo, de nombreux avantages

Vous gagnez de précieuses minutes

En ville, un vélotafeur est bien plus rapide qu’un automobiliste. L’ADEME elle-même le confirme. En pédalant, vous roulez en moyenne à 15km/h contre 14 pour la voiture mais vous évitez en plus les embouteillages des grandes agglomérations et le stress qu’ils engendrent. Et sur des distances de 1 à 5 km, la différence avec les voitures ou transports en commun se ressent. Ces trajets peuvent se faire en à peine un quart d’heure à bicyclette. Vous arrivez plus vite au travail tout en étant plus frais.

Vous êtes plus productif

Cela a été prouvé. Une personne qui se rend au travail à vélo est bien plus productive. Elle est moins soumise au stress et à l’énervement et donc plus apte à travailler de manière efficace. En plus d’arriver au bureau plus rapidement, elle s’épargne le temps perdu et les désagréments causés par la cherche d’une place de stationnement. Un vélo se gare forcément plus vite et plus facilement. De quoi préserver sa bonne humeur pour bien débuter sa journée.

Vous restez en forme

Les avantages d'aller au travail à vélo

Se rendre au travail à vélo, c’est une résolution qui permet de plus de se maintenir en forme. Les minutes que vous passez à pédaler chaque jour ont un impact positif sur votre santé. C’est tout simplement une activité physique régulière que votre corps apprécie. Bien plus que les 3h de sport que vous pensiez faire chaque mois. Faire du vélo de cette manière est aussi un excellent moyen de perdre du poids doucement. Une pratique régulière vous préserve qui plus est des maladies vasculaires et cérébrales. Pédaler réduirait les risques de cancer de 15 à 40%. Et plus surprenant encore, c’est à vélo qu’on est le moins exposé aux polluants.

Vous pouvez être récompensé

Enfin, il ne faut pas oublier qu’en se rendant au travail à vélo, on peut maintenant jouir de l’indemnité kilométrique vélo (IKV). Grâce à l’IKV qui s’inscrit dans la loi relative de transition énergétique, une compensation peut être perçue par les vélotafeurs. Son montant varie en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Mais il s’agit d’un petit plus qu’on ne peut qu’apprécier. Elle permet d’ailleurs aux entreprises qui l’appliquent de bénéficier d’une réduction d’impôts.

Il ne vous reste donc plus qu’à choisir votre monture pour vous assurer un maximum de confort : vélo classique, vélo à assistance électrique, fixie… pour se rendre au travail en pédalant, les possibilités sont nombreuses, tout comme les avantages.

Sources :

1 comment

  1. Denis Pinard

    C’est une bonne idée de démarrer maintenant : les jours rallongent !
    #vélotafeur

Laisser un commentaire

Catégories

Archives