Le Doubs à vélo entre Baume-les-Dames et Montbéliard sur l’EuroVelo 6

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Itinéraires cyclables EuroVelo

Partager

Le Doubs à vélo entre Baume-les-Dames et Montbéliard sur l’EuroVelo 6

Passage obligé de l’EuroVelo 6, le Doubs permet une belle balade à vélo bucolique entre ville et nature. Au fil des lacets du Doubs, rivière, canal et forêts se rencontrent pour offrir au cycliste de passage de beaux panoramas. Et une escapade rafraîchissante sur une des portions françaises les plus belles et les plus soignées de la véloroute des fleuves.

Entre fleuve et canal dans la verdoyante vallée du Doubs

L’EuroVelo 6 traverse l’Europe d’est en ouest en longeant quelques uns des plus beaux fleuves d’Europe. Son passage dans la vallée du Doubs ne fait pas exception à la règle puisque la véloroute longe successivement le Doubs, le canal du Rhône au Rhin et l’Allans. De Baume-les-Dames et Montbéliard, découvrez les richesses de cette région verdoyante et de son terroir unique. Dans le département du Doubs, 80% des 185 km d’itinéraire de l’EuroVelo 6 sont en site propre.

Itinéraire de l'étape du Doubs à vélo Baume-les-Dames à Montbéliard
© France Vélo Tourisme

Une véloroute plutôt facile

L'EuroVelo 6 à Baume-les-Dames et les falaises en arrière plan
© Elodie Faivre – Doubs Tourisme

Cette portion de l’EuroVelo 6 est dans l’ensemble très facile. Elle offre une belle balade, à faire seul, entre amis ou en même famille. Parcourir cette portion avec des enfants ne posera pas de problèmes. La seule difficulté est toutefois située à Étouvans, une dizaine de kilomètres avant Montbéliard où une côte assez raide est à franchir. Si vous êtes chargés, préparez-vous à passer un moment peu agréable, d’autant que cette partie est en voie partagée avec les voitures sur une route départementale assez fréquentée.

« Nous quittons Montbéliard ce matin sous un ciel bien menaçant, par chance il ne pleuvra quasiment pas mais le vent lui se déchaîne après quelques km. La piste suit toujours le canal du Rhône au Rhin puis le Doubs. On ne saura jamais pourquoi les concepteurs de l’EuroVelo 6 nous font grimper dans ce bled qui s’appelle Étouvans (il vaudrait mieux l’appeler A tous vents). On ne profite même pas du coup d’œil mais au moins, malgré le froid, nous sommes en sueur.[…] Le Doubs s’encadre de falaises, c’est une vallée très verte, 3 chevreuils peu farouches nous regardent passer. Le ciel est toujours menaçant mais très photogénique. Les clochers sont résolument franc-comtois. »
Yvan et Françoise – 2096 km – 41 jours – my atlas

Une balade à faire à la mi-saison

L’automne est la saison idéale pour flâner à vélo sur cette portion de l’EV 6. L’été indien se prolonge souvent jusqu’en septembre et en octobre, et les couleurs automnales offrent aux cyclistes un tableau exquis. La météo est plus aléatoire au printemps, dont les pluies assez irrégulières peuvent assez vite gâcher la balade. À cause du climat continental de la région, il peut faire très chaud en été et assez froid en hiver.

L’hiver est pourtant la période de l’événement incontournable de la région, Les Lumières de Noël, le splendide marché de Noël de Montbéliard. En août, la Cité des Princes fête également les 130 ans de la vache montbéliarde, la race laitière utilisée pour faire le Comté. À quelques kilomètres de là, Besançon accueille également de nombreux festivals, comme les 24 du Temps ou le Festival Grande Heure nature qui fait la part belle aux sports et loisirs outdoor en juin. En septembre, le Festival internationale de musique de Besançon Franche-Comté met aussi à l’honneur la musique de chambre avec notamment le Concours international de Jeunes chefs d’orchestre.

>> A LIRE AUSSI : découvrir Besançon sur l’EuroVelo 6

Le Doubs à vélo, un bel aménagement en plein cœur de la nature

Signalisation sur l'EuroVelo 6
© Jean-Baptiste Lasserre

Cette étape est longue de 58 km, dont plus de 45 sur une voie verte séparée de la circulation. Toute la partie en voie verte est parfaitement aménagée. Tant au niveau de la signalisation, estampillée EuroVelo, que du revêtement, du bitume parfaitement entretenu. Pendant de longs kilomètres, vous profiterez d’une balade agréable sans la moindre trace de voiture ni bruit de la route. Les 13 km restants sont en voie partagée, fractionnés sur trois secteurs. Dont une partie de 4 km entre Colombier-Fontaine et Dampierre-sur-le-Doubs sur une départementale où se situe la côte d’Étouvans. Des tronçons de la véloroute sont régulièrement rénovés, et les dernières portions en voie partagée sont, petit à petit, de mieux en mieux aménagées.

Des collines comtoises au berceau de l’automobile française

Le long des boucles de la vallée du Doubs

Le port fluvial de Baume-les-Dames sur l'EuroVelo 6
© Elodie Faivre – Doubs Tourisme

Pour cette balade du Doubs à vélo, départ de Baume-les-Dames et ses splendides falaises. Blottie entre 7 collines rocheuses, c’est une ville verte de charme et de caractère. On commence au port fluvial, au bord du canal du Rhône au Rhin. Ce dernier se mêle parfois au Doubs et coupe régulièrement les boucles de la rivière franc-comtoise. Les premiers coups de pédales en direction l’Isle-sur-le-Doubs se font au rythme des péniches et des écluses. Les 12 premiers kilomètres sous les arbres, le long de la rivière, sont très agréables. Une tranquille balade ombragée et au calme entre forêts et prairies au gré des boucles du Doubs. On passe à proximité de Hyvère-Paroisse, où on peut apercevoir sur l’autre rive le clocher comtois de son église qui domine le village. Un clocher à bulbe très spécifique de la région avec des tuiles vernissées de couleur.

Péniche le long du canal sur leDoubs à vélo
© Jean-Baptiste Lasserre

Juste avant Roche-les-Clerval, l’EuroVelo passe en voie partagée sur près de 6km. On longe des champs dans lesquels on peut apercevoir des hérons cendrés, avec des éoliennes en arrière-plan. À Clerval on traverse le Doubs pour reprendre une voie verte sur 11,6 km et on laisse désormais la rivière sur notre droite.  Jusqu’à Appenans, où on est de nouveau sur une route commune avec les voitures sur presque 3 km jusqu’à l’Isle-sur-le-Doubs.

Doubs, canal du Rhône au Rhin et Allans, la douceur de la rivière

Cycliste à l'Isle-sur-le-Doubs au bord du canal du Rhône au Rhin
© Jean-Baptiste Lasserre

À l’Isle-sur-le-Doubs, on franchit de nouveau la rivière. Retour sur une voie verte pour 12 kilomètres des plus agréables. On se retrouve très vite à pédaler entre le fleuve et le Canal, sur un enrobé en très bel état. Dans un paysage bucolique, loin de la circulation, les écluses s’enchainent. Quelques tables de pique-nique sont installées ça et là. La véloroute continue entre canal et chemin de fer. Un peu avant Saint-Maurice-Colombier, on roule désormais le long de la voie ferrée. Puis retour sur une voie partagée sur 4 km à partir de Colombier Fontaine, avec une grosse montée avant d’entrer dans Étouvans.

Panorama du Fort Bart
© Jean-Baptiste Lasserre

On récupère finalement la voie verte à Dampierre-sur-le-Doubs pour les 8 derniers kilomètres vers Montbéliard. L’itinéraire longe tranquillement le canal jusqu’à la confluence du Doubs et de l’Allan à Voujeaucourt. On remonte alors vers le nord en suivant cette fois l’Allans jusqu’à Bart. Son château offre d’ailleurs une superbe vue sur la vallée, même si la montée de 2km pour y accéder est un peu rude. On retraverse une dernière fois l’Allans à Courcelles-lès-Montbéliard pour parcourir les dernières kilomètres le long du canal jusqu’à la Cité des Princes.

Montbéliard, entre influence alémanique et industrie automobile

Le Château des ducs de Wurtenberg
© DBretey – OTPays de Montbéliard

On accède enfin à Montbéliard par le parc de l’Île en mouvement. Puis on arrive à la Capitainerie où sont stationnées de nombreuses péniches. On continue notre chemin jusqu’au parc du Près-la-Rose. Au centre trône le Pavillon des Sciences, un musée de vulgarisation scientifique qui fera le bonheur de toute la famille. On peut ensuite accéder au centre-ville de Montbéliard, la deuxième ville du Doubs. Enclave luthérienne en terre catholique, cette ancienne principauté a hérité de son passé wurtenbourgeois et protestant. L’imposant château des ducs de Wurtenberg domine notamment la ville du haut de ses 1000 ans d’histoire. Le temple Saint-Martin est, par ailleurs, un des plus vieux de France. Les architectures se mélangent, entre style allemand – maison à yorbe, cette tour typique de la région qui abrite un escalier -, et maisons colorées.

Le Musée de l'Aventure Peugeot à SochauxLa véloroute longe ensuite les usines Peugeot de Sochaux, qui ont fait la renommée de la ville. Le détour par le musée de l’Aventure Peugeot vaut d’ailleurs le coup d’œil. Il renferme une grande collection des productions de l’entreprise familiale depuis sa création, du moulin à café aux outils en passant par l’électroménager, le mobilier, les automobiles et les indémodables vélos Peugeot bien-sûr, mais aussi plus surprenant, des radios ou des fusils. C’est d’ailleurs ici que s’achève notre balade à bicyclette.

Par où commencer le Doubs à vélo ?

La principale gare d’entrée pour cette portion de l’EuroVelo 6 est la gare de Belfort-Montbéliard TGV. Elle accueille des trains en provenance de Paris, Marseille, Montpellier, Strasbourg, Nancy Metz, Bâle ou Zurich. L’ensemble de la portion est, quant à elle, desservie par les lignes TER Lyon-Belfort et Besançon-Belfort. Elles s’arrêtent notamment à Baume-les-Dames, Clerval, l’Isle-sur-le-Doubs et Montbéliard Ville.

>> A LIRE AUSSI : consignes pour prendre le train avec un vélo

En voiture, l’autoroute A36 entre Besançon et Montbéliard longe l’itinéraire de part en part. Si vous optez pour l’avion, il faudra vous dirigez vers les aéroports les plus proches de Mulhouse, Genève ou Lyon.

Où se loger ?

Parc du Près-la-Rose à Montbéliard
© Jean-Baptiste Lasserre

Sur cette portion, la véloroute existe maintenant depuis plusieurs années, et l’offre d’hébergement est assez riche. Du côté de Baume-les-Dames, le camping Le Domaine d’Aucroix est situé juste au bord de l’EV 6 et du canal. Vous pourrez aussi opter pour la très belle maison d’hôtes de Béred Vuillemin et son petit déjeuner royal. Ou pour l’hôtel Le Château d’As, où le restaurant des Frères Cachot propose une très belle carte gourmet et locale. Pour reprendre des forces après une longue journée de vélo, La Capitainerie accueille également les voyageurs à vélo en plein port fluvial de Baume-les-Dames. Sur la route, vous trouverez gîte et couvert à l’Hôtel Restaurant La Bonne Auberge à Clerval, pour entamer les prochains kilomètres après une bonne nuit et le ventre plein.

À Montbéliard, il y en aura aussi pour tous les budgets. De la chambre d’hôtes La Rêverie à Montbéliard à l’Hôtel Bristol en passant par l’hôtel La Balance dans lequel vous pourrez vous offrir une nuit dans la chambre de Lattre de Tassigny. Pour se restaurer, le Resto du port est une belle halte pour cyclovoyageurs. Un peu plus en retrait de la ville enfin, à Valentigney, La Maison de Juliette est une maison d’hôte pleine de charme. Et bien-sûr, ne partez pas sans avoir goûté aux spécialités de la région : comté, saucisse de Morteau, Mont d’Or, Absinthe et encore Pontarlier.

Pour plus d’information, vous pouvez vous diriger vers le Comité Départemental du Tourisme du Doubs, qui nous a permis de découvrir et de parcourir la véloroute.

Comment s’équiper ?

Pour parcourir cette portion du Doubs à vélo, des sacoches arrière seront utiles pour transporter aisément vos affaires, surtout si vous partez en balade pour plusieurs jours. Pensez également à être visible lorsque vous circuler en voie partagée ou en ville grâce à des équipements de signalisation adaptés. Pour ceux qui viennent sans bicyclette, pas de panique. Le Bureau Info Tourisme de l’Isle-sur-le-Doubs propose des locations de vélos électriques. Un peu plus loin à Saint-Maurice-Colombier, L’Étape de Max Vichot – le papa du coureur cycliste professionnel – certifié Accueil Vélo propose aussi de la location et de la vente dans son magasin-café. Un bon allier en cas de petit pépin mécanique.

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air