Tourisme vélo en Bretagne sur La littorale, de Roscoff à St-Nazaire

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Cyclotourisme, Randonnées vélo

Partager

Tourisme vélo en Bretagne sur La littorale, de Roscoff à St-Nazaire

La pointe bretonne est une région aussi fascinante que dépaysante. Ses côtes escarpées, ses falaises de schiste vert et son climat capricieux ont inspiré de nombreuses générations de peintres et d’écrivains. La littorale de Roscoff à Saint-Nazaire vous propose un beau moment de Tourisme vélo en Bretagne le long de la côte armoricaine. Entre grèves, baies, criques intimes et immenses étendues de sable, préparez-vous à prendre une grande bouffée d’air marin.

À la découverte des côtes et du littoral breton

La Littorale démarre à Roscoff, au nord de la pointe bretonne, qui est également un des points d’entrée de La Vélodyssée®. Sur près de 415 kilomètres, elle suit la EV5 le long du littoral armoricain jusqu’à Saint-Nazaire, aux portes de l’estuaire de la Loire. À cet endroit, elle rejoint de nouveau l’EV 1 sur laquelle vous pourrez prolonger votre voyage vers le sud le long de la côte Atlantique. Ainsi que l’EV 6 en direction de l’est.

>> A LIRE AUSSI : Découvrir les itinéraires eurovélo

Itinéraire de la V5 bretonne La Littorale

 

« Nous connaissions relativement mal la Bretagne, en particulier le Finistère. Nous avons été surpris de découvrir une région si riche en traditions et qui cultive autant ses différences. Les panneaux sont doublés en langue bretonne, les maisons sont coiffées de leurs petites ardoises bien alignées, les hortensias sont bichonnés, les drapeaux noirs et blancs sont omniprésents, les armoires débordent de costumes traditionnels… »
390km – 12 jours – mifuguemiraison.com

Le littoral breton : du relief et du vent

Pour les adeptes de tourisme vélo en Bretagne, les parcours le long des littoraux sont généralement assez faciles. Cependant, la véloroute V5 le long des côtes bretonnes fait un peu exception à cette règle puisqu’elle comporte de nombreuses buttes et collines. Un relief assez vallonné, notamment autour de Concarneau et Quimper, mais qui reste toutefois à la portée des cyclistes ayant un minimum de condition. Sur certaines portions, le vent qui souffle de l’océan peut également ajouter une difficulté supplémentaire.

Un port finistérien
© Pierre Guezingar – Flickr

Du printemps à l’automne, un voyage à vélo aux notes marines

La Littorale est une véloroute agréable à parcourir à partir du mois de mai jusqu’à fin septembre. En effet, les températures océaniques restent relativement douces toute l’année, même en plein cœur de l’été. La pointe finistérienne n’échappe toutefois pas à la tenace réputation pluvieuse de la Bretagne. Dans la région de Brest, il ne pleut pas moins de 160 jours par ans d’après Météo-France !

La Littorale encore en construction

La Littorale – ou V5 bretonne – est actuellement toujours en cours d’aménagement. À l’heure actuelle, seules certaines portions sont terminées et balisées. Elles alternent entre voies sécurisées à l’écart des voitures et voies partagées sur des petites routes.

Le Finistère regorge de dolmens
© Pierre Guezingar – Flickr

À terme, l’itinéraire permettra de longer la côte de la pointe bretonne sur toute sa longueur en évitant les routes les plus fréquentées et en offrant les plus belles vues de la région. Inauguration prévue en 2021-2022.

Du tourisme vélo en Bretagne sportif avec l’océan en toile de fond

Le Nord Finistère, entre plages et falaises

Le village de Ménéham sur la Côte des Légendes
© Pierre Guezingar – Flickr

La véloroute démarre à Roscoff, petite ville portuaire au nord du Finistère. L’itinéraire longe ensuite le littoral vers l’est et vous mènera à travers les criques, les anses et les côtes accidentées qui font le charme de cette région. Après une petite pause dans l’apaisante anse de Kernic, la route continue dans une Bretagne authentique et ses villages de pierre comme celui de Plouescat. À Goulven, dont la baie peut laisser rêveur, vous entrerez sur la côte des Légendes. Sur cette côte rocheuse impressionnante, la nature est préservée et les étonnants paysages changent selon les marées. Vous traverserez ensuite le village de Ménéham, un hameau de chaumières au charme mystérieux niché derrière des blocs de pierre aux formes particulières.

Vous atteindrez alors Plouguerneau et longerez la sauvage côte des Abers. À Landéda, vous croiserez l’Aber Wrac’h, un phare de presque 83 m, le plus haut d’Europe. L’itinéraire vélo serpente ensuite entre champs et rives boisées jusqu’au « Havre bénit » de l’Aber Benoît, réputé pour ses huîtres. Et file ensuite jusqu’à Ploudalmézeau, fin de votre première étape.

Quelques kilomètres plus au sud, la V5 redémarre à Lampaul-Plouarzel. Elle vous mènera le long de la côte de la mer d’Iroise sur des petites routes de campagne. Après un passage par Le Conquet et la pointe Saint-Mathieu et son phare du même nom, vous rejoindrez Brest et sa rade. Capitale du Finistère, vous y découvrirez son riche passé maritime. Vous pourrez également embarquer pour l’île d’Ouessant et profitez de ses paysages impressionnants et de ses spectaculaires tempêtes hivernales.

Après avoir traversé le Parc Naturel régional d’Armorique et Douarnenez, vous prendrez la direction de la pointe Sud.

Du Pays Bigouden au Morbihan : le sud de la Bretagne

Tourisme vélo en Bretagne : la Pointe du Raz
© Campus France – Flickr

À la pointe du Raz, un promontoire rocheux de 72 m de haut sculpté par l’océan et le vent débute la Baie d’Audierne. Le parcours vélo traverse ensuite les ports de pêches et les phares du Pays Bigouden tels que Audierne, Saint-Guénolé et Penmarc’h jusqu’à sa capitale, Pont-l’Abbé. La station balnéaire de Bénodet puis Concarneau signent votre arrivée imminente dans le Morbihan.

On retrouve ensuite La Littorale à Erdeven, où des petits chemins de campagne tranquilles vous mèneront en direction de la presqu’île de Quiberon. La véloroute traverse les dunes de la Côte Sauvage, en passant notamment par le village de Sainte Barbe, les dunes du Bégo et le fort de Penthièvre jusqu’à Quiberon. Pour le retour, essayez le train local « Tire-bouchon » qui remonte jusqu’à Auray.

Le port de Vannes s'illumine à la nuit tombée
© Jean-Baptiste Lasserre

Vient ensuite le Golfe du Morbihan. Depuis Vannes, une ville fortifiée aux étroites rues pavés et aux charmantes maisons à colombages, vous prendrez la direction de la sublime presqu’île de Rhuys. Sur la route qui mène à Port Navalo à l’extrémité du Golfe, profitez du spectacle des îles et des criques qui apparaissent et disparaissent au gré des marées dans un délicieux décor de carte postale.

Pour la dernière étape de votre tourisme vélo en Bretagne, direction Férel à l’entrée du Parc Naturel Régional de Brière. Sur des petites routes et des chemins légèrement vallonnés votre itinéraire alternera entre campagne, rives de la Vilaine et littoral Atlantique. Pour varier les plaisirs, vous pourrez tester la planche à voile dans la baie de Pont-Mahé avant de vous détendre à La Baule sur la Côte d’Amour. Encore quelques kilomètres et vous atteindrez Saint-Nazaire, qui marque la fin de La Littorale.

Détails pratiques : accès et hébergements

L’accès à la V5 est assez facile, d’autant plus qu’elle partage ses points d’entrée avec des étapes de La Vélodyssée®.

Le Phare de Penmar'ch
© Pierre Guezingar – Flickr

En train, les gares les plus proches pour se rendre sur l’itinéraire sont celles de Vannes, Brest, Roscoff, Lorient et Nantes. Les différentes étapes du parcours sont toutefois peu desservies en train. Des bus sont disponibles pour transporter les cyclovoyageurs et leurs vélos selon les portions. Vous trouverez en effet des lignes de bus+vélo depuis Brest ou Quimper pour rejoindre Landéda, Douarnenez ou Saint-Guénolé. Autre possibilité : vous rendre sur La littorale en voiture, depuis une des nombreuses autoroutes rejoignant Nantes ou Rennes. Puis sur les routes nationales gratuites en terre bretonne.

>> A LIRE AUSSI : comment transporter un vélo en voiture

Pour ce qui est des hébergements, vous n’aurez pas de difficultés à trouver un des 30 campings, hôtels, gîtes et chambres d’hôtes labellisés Accueil Vélo. Situés à moins de 5 kilomètres de l’itinéraire, ils sont équipés pour recevoir et accueillir des voyageurs à vélo. N’oubliez pas également de prévoir des vêtements cyclisme contre la pluie, le climat océanique de la pointe bretonne est souvent en proie aux averses !

>> A LIRE AUSSI : découvrir d’autres itinéraires vélo en France

Partager

comparateur Antivol velo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air