Mobilité urbaine : Quelle place pour le vélo à Strasbourg, Bordeaux et Lyon ?

Publié par
Dera Victory,
le 
Accueil, Actualités, Société
Partager
Mobilité urbaine : Quelle place pour le vélo à Strasbourg, Bordeaux et Lyon ?

Ces dernières années en matière de mobilité urbaine, Strasbourg, Bordeaux et Lyon ont su se démarquer. Mais des 3, qui a le plus accordé de place au vélo en ville ? Pour répondre à cette question, les trois sites d’informations locales Rue89 Bordeaux, Rue89 Lyon et Rue89 Strasbourg ont comparé leurs chiffres.

Une mobilité urbaine concentrée sur le vélo

On le sait, développer la pratique du vélo en ville permet de réduire la pollution. Cela permet aussi de limiter les bouchons. De plus, pédaler est le gage d’une meilleure santé pour les habitants. D’ailleurs, lorsque le vélo est préféré aux transports en commun ou à la voiture individuelle, les municipalités ont moins d’infrastructures et de services à financer. En termes de mobilité urbaine, le vélo revêt donc une importance capitale !

De nombreuses villes l’ont compris. Ainsi, dans plusieurs agglomérations, la petite reine tend à être privilégiée. Un peu partout, des efforts sont fournis afin de promouvoir autant que possible cette pratique du vélo en ville. Investissements pour le vélo, pour les infrastructures cyclables, mise à disposition de VLS (vélos en libre service) pour les usagers… On tente de mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour inciter le plus grand nombre à pédaler. Toutefois, les efforts déployés ne sont pas les mêmes.

Dans ce domaine, il faut admettre que certaines villes s’en sortent mieux que d’autres. C’est le cas par exemple de Strasbourg, Bordeaux ou Lyon. Mais parmi ces villes, laquelle est celle qui a le plus donné pour le développement du vélo en ville ? C’est ce qu’ont voulu savoir les trois sites d’informations Rue89 Bordeaux, Rue89 Lyon et Rue89 Strasbourg. Pour ce faire, ces derniers ont décidé de comparer leur chiffres… La comparaison a alors permis de mettre en avant les faits suivants :

Strasbourg : la meilleure en matière de vélotaf et ville la plus cyclable

Strasbourg l'emporte sur la pratique du vélotaf

Pour ce qui est d’aller au travail à vélo, la comparaison a révélé que Strasbourg restait la championne avec une mobilité urbaine très axée sur le vélo. En effet en 2015, 16% des actifs en emploi de la ville avaient déclaré utiliser régulièrement leur vélo pour aller travailler. A Bordeaux, ce pourcentage n’était que de 11.8% la même année. En matière d’usage du vélo en ville, il semblerait ainsi que Lyon soit la ville devant encore fournir plus d’efforts. Pour cette dernière, seuls 5,9% des actifs en emploi avaient déclaré utiliser le vélo pour leurs déplacements domicile-travail en 2015.

>> A LIRE AUSSI : Vélotaf, des progrès à faire pour aller au travail à vélo

Strasbourg reste la ville la plus cyclable des 3

Par ailleurs, selon les chiffres, Strasbourg demeure aussi la ville la plus cyclable. Bien que le nombre de pistes cyclables n’y soit que de 560 km, la ville est en effet celle avec le plus grand nombre de double sens cyclables. L’agglomération en compte aujourd’hui 88 km. A Bordeaux, seuls 32 km sont disponibles contre 35 à Lyon. En outre, Strasbourg l’emporte également pour ce qui est du pourcentage de voiries aménagées. Cette part a été de 55% pour l’agglomération contre 25 et 30%, respectivement pour Lyon et Bordeaux.

En termes d’investissements, Lyon l’emporte

Lyon est la ville qui investit le plus pour le développement du vélo en ville

Toutefois, s’agissant des investissements destinés au développement du vélo en ville, c’est Lyon qui s’impose. Ici, le comparatif montre que le budget consacré par la ville aux modes doux dont le vélo, a été le plus élevé. Avec 158 millions d’euros, Lyon se place devant Bordeaux (70 millions). A Strasbourg, les investissements n’ont été que de 30 millions. De plus, sur le plan de mandat métropolitain 2014-2020, il s’est avéré que le budget vélo par habitant de Lyon a lui aussi été le plus conséquent. Selon la comparaison, celui-ci à atteint les 117 euros contre 61.25 à Strasbourg. Pour sa part, avec son budget vélo par habitant de 93.4 euros, Bordeaux se retrouve à la seconde place dans ce domaine.

Ici, on voit clairement que Lyon tente de rattraper son retard. Il s’agit là d’un bel exemple à suivre pour le développement du vélo.

Pour la location de VLS : Strasbourg toujours imbattable

Le vélo occupe une place prépondérante dans la mobilité urbaine à Strasbourg grâce à ses VLS

Concernant les vélos en libre-service, là aussi Strasbourg reste la mieux dotée. Même avec ses 343 stations, Lyon n’est pas parvenu à la surpasser. Effectivement, avec seulement 20 stations VLS, Strasbourg met à la disposition des usagers 4.400 vélos. Lyon pour sa part n’en propose que 4000. Avec ses 172 stations et 2.500 VLS, Bordeaux se retrouve ici en 3ème place. A noter que si Strasbourg compte autant de VLS en service, c’est surtout grâce à ses nombreuses boutiques de location longue durée. Chacune dispose de plus d’une centaine de vélos. De quoi largement faire le bonheur des cyclistes.

En matière de sécurité des vélos, Lyon s’impose

Lyon a le plus grand nombre de places sécurisées pour le vélo en ville

Par contre, pour ce qui est de la ville où les vélos sont le plus sécurisés, c’est Lyon qui l’emporte. Effectivement, la ville propose 2.250 places sécurisées pour ses cyclistes. On y compte également le plus grand nombre d’arceaux vélo (26.000). A Strasbourg, le nombre de places sécurisées n’est que de 1. 788. On y compte 19.000 arceaux. Et pour la ville de Bordeaux,  1270 places sécurisées sont proposées pour 9.000 arceaux.

>> A LIRE AUSSI : Politiques cyclables et services vélo en 2016 : peut-on dire qu’il y a du mieux ?

Et pour ce qui est de l’usage de la voiture vs le vélo en ville ?

Mobilité urbaine : L'usage du vélo en ville surpassé de très loin par celui de la voiture

Enfin, pour ce qui est de délaisser la voiture, il a été noté que dans tous les cas, des efforts restaient à faire en terme de mobilité urbaine. En effet, la comparaison a révélé que près de 80% des néo-aquitains préféraient toujours se rendre au travail via ce mode de transport. En Nouvelle Aquitaine par exemple, 81.5% des actifs en emploi de 15 à 74 ans ont déclaré utiliser leur voiture pour leurs déplacements domicile-travail. Ce pourcentage est de 77.10 dans la région du Grand Est contre 74.5 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour une moyenne nationale de 70.60%.

En conclusion, dans ce comparatif, c’est donc Strasbourg qui s’impose. Bordeaux est quant à elle classée seconde. Pour sa part, Lyon reste à la 3ème place. Cependant la ville compte bien poursuivre ses efforts afin de devenir encore plus cyclable dans le futur.

Source :

rue89strasbourg

Partager

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Mobilité urbaine : Quelle place pour le vélo à Strasbourg, Bordeaux et Lyon ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Narvin
Invité

Bonjour
Pour ma part, je préfère utiliser les vélos car c’est plus économiques et moins polluant que les voitures. Je peux facilement éviter les embouteillage et adieu les problèmes de parking. J’ai mon 26pm2 depuis quelques mois, j’ai pu l’utiliser en trajet travail-domicile sans souci, rando de 10 jours très chargé avec 5 sacoches et remorque (avec mes 2 filles de 3 ans, les tentes, les matelas, les gamelles, gaz, trousse de réparation). La stabilité des roues sont inoui. Les vitesses passent très bien ce qui rend vraiment la conduite facile.

wpDiscuz

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air