Faire du vélo sous la neige, quelques conseils

Publié par 
Capucine Gallioz,
le 
Accueil, Confort, Conseils pratiques, Conseils vélo

Partager

Faire du vélo sous la neige, quelques conseils

L’hiver arrive et vous voyez vos collègues troquer leur vélo contre des tickets de métro ? Alors l’hiver est-il synonyme de ranger son vélo au garage ? Pas nécessairement ! En dépit de la neige et du froid, il reste possible de continuer à faire du vélo en prenant certaines bonnes habitudes. Voici quelques conseils et astuces, validés par les pratiquants du vélo quand il neige.

Le défi du vélo sur neige, dans le froid et sur la glace

Protéger le cycliste du froid et des chutes sur neige

Prendre la décision de continuer à rouler à vélo malgré la neige peut avoir des airs de défi. Le premier frein reste le froid. Il faut, en effet, s’équiper des bons équipements contre le froid à vélo pour se protéger et maximiser son confort et sa sécurité. On pense à ajouter dans son choix de vêtements de vélo des accessoires approuvés pour l’hiver :

Gants hiver vélo Gripgrab
Gants hiver 3 doigts Gripgrab

>>> A LIRE AUSSI : Bien s’habiller contre le froid à vélo, nos conseils

banniere_cycletyres_201902

La règle des trois couches, bien connue des alpinistes, s’applique aussi dans la pratique du vélo quand il neige. Cette superposition simple permet de garder le corps au chaud et au sec durant une pratique physique en conditions hivernales. Il s’agit de cumuler :

  • Une base respirante contre la peau qui ne garde pas l’humidité produite par l’effort, comme le nylon par exemple. Le coton est quant à lui à bannir, car il retient la transpiration.
  • Une couche chaude comme une laine polaire ou du duvet qui va conserver la température corporelle.
  • Un vêtement coupe-vent ventilé afin de protéger du vent, de la pluie ou de la neige. Par grand froid cette couche peut être remplacée par une veste en néoprène.

Pour les enfants, les concepteurs d’accessoires innovent en proposant un casque quatre saisons qui possède la double homologation ski et vélo. Le casque vélo neige ski permet ainsi, aux enfants de profiter davantage de leur casque adoré, et cela évite également aux parents l’achat et le stockage de deux casques.

 

Homme qui fait du vélo quand il neige, vélo en hiver de nuit

>>> A LIRE AUSSI : Notre sélection de vêtements contre le froid et la pluie pour cyclistes

Préparer son vélo pour faire du vélo neige et protéger les composants

Équiper correctement son vélo est également primordial. On pense toujours au choix des pneus, car ils sont en contact avec le sol, c’est pourquoi nous y consacrerons plus de temps un peu plus bas. Ici, il est important de ne pas oublier de parler d’un bon éclairage vélo. En effet, en hiver, la nuit tombe vite et sous la neige, les conditions offrent une faible visibilité. Il est primordial de se signaler aux autres usagers pour garantir sa sécurité. Un système d’éclairage performant permet à la fois de voir et d’être vu.
Avant de partir à l’aventure sous la neige, il faut également veiller au bon entretien de son vélo. Des vérifications sont essentielles pour contrôler les éléments qui sont les plus exposés au froid comme :

  • La chaîne,
  • Les gaines et câbles de frein, ou durites des freins hydrauliques,
  • Les gaines et câbles de dérailleur.

Consultez les conseils pour entretenir facilement son vélo.

Pensez aussi que vélo électrique et neige ne font pas bon ménage sans un petit accompagnement. En effet, les batteries des vélos électriques n’aiment pas le froid. On constate que la batterie se décharge environ 20 à 30 % plus vite lors d’une sortie à 0° en comparaison d’une sortie à température moyenne. Plus il fait froid, plus ce phénomène s’accentue. Il existe des housses de protection pour VAE en néoprène pour isoler la batterie pour les promenades hivernales ou encore des caches roulements pour le moteur lors d’utilisations en conditions difficiles. Quoi qu’il en soit, il faut veiller à bien nettoyer et sécher son VAE ou VTTAE après une sortie vélo neige. Cela permet d’éviter la corrosion surtout pour les VAE urbains qui sont exposés au sel.

 

vélo en hiver, faire du vélo quand il neige en bikepacking

Adapter sa conduite à vélo quand il neige

Le déneigement des pistes cyclables françaises est encore trop rare, de ce fait, faire du vélo sur la neige peut être périlleux. Cependant, avec la bonne technique, cela peut s’avérer amusant. Comme en voiture, à vélo, le succès du pilotage sur neige et glace demande d’adapter sa conduite. En effet, voici nos trois astuces clé pour rouler à vélo quand il neige :

1- Bien choisir ses trajectoires :

Que l’on circule en ville pour se déplacer ou en montagne pour profiter, le choix des trajectoires est décisif. Pour ne pas se faire surprendre, il est important d’anticiper en regardant loin devant. Cela permet aussi d’adoucir naturellement les lignes pour éviter les changements de direction intempestifs ou les virages brusques. Il faut essayer autant que possible d’éviter les courbes serrées. Il est également plus facile de rouler dans de la neige fraîche que sur de la neige compactée. Celle-ci risque d’être gelée. Au contraire, la neige fraîche est plus tendre, elle se déforme avec le poids du vélo et apporte davantage d’adhérence. Il est recommandé d’éviter de freiner sur les marquages, comme les lignes blanches. Elles sont souvent glissantes.

2- Doser son freinage :

Il est parfois difficile de se défaire de ses habitudes en matière de freinage. Pourtant, c’est souvent à cause de lui que l’on se retrouve le nez dans la poudreuse. Faire du vélo quand il neige, c’est comme rouler sur des œufs sans les casser. Il faut éviter d’être brusque. Un freinage d’urgence ou un peu trop appuyé exerce une force qui déséquilibre de vélo et l’ancre dans le sol, comme s’il devenait plus lourd. C’est pourquoi ce type de ralentissement n’est pas conseillé en vélo sur neige. Il est plus sage d’anticiper son freinage en prévoyant une plus grande distance d’arrêt et ensuite, de doser la pression sur le levier de frein. Et de freiner de deux freins de façon égale.

 

faire du VTT sur la neige en hiver et dans le froid

3- Avoir un pédalage actif

Pour renforcer sa stabilité et ne pas s’enfoncer dans la neige, la technique est simple. Il faut avoir un pédalage actif. On conseille d’opter pour des rapports qui permettent de tourner les jambes facilement et de façon rythmée. Autrement dit, ce n’est pas le moment de tirer du braquet. Une vitesse constante aide à maintenir de l’adhérence et apporte plus de contrôle à sa monture. C’est aussi le moment de travailler sa façon de pédaler pour adopter un pédalage “rond”. Hé oui, on a souvent tendance à donner des à-coups en appuyant sur les pédales. Pour être plus souple dans son pilotage à vélo sur la neige, il est important de trouver un rythme et de pousser/tirer avec une force égale avec sa jambe droite et sa jambe gauche. Cela peut paraître évident, mais en réalité l’exercice mérite d’être mené et vous en ressentirez les effets positifs au printemps.

Le vélo urbain dans la neige : les pneus à privilégier

Selon les conditions de neige, ou de glace, le type de pneu vélo à choisir varie. Si vous habitez dans une région très enneigée, faites comme les habitués et ayez deux paires de roues déjà montées avec les pneus convenant aux conditions du jour. Sinon, choisissez votre paire de pneu vélo neige selon les conditions que vous risquez de rencontrer le plus souvent. Une règle simple à suivre : choisissez de préférence des pneus vélo identifiés « hiver » ou « conditions humides » : leur gomme plus molle restera souple par température négative, ce qui assure une meilleure adhérence.

>> A lire aussi : Les chaînes pour faire du vélo sur la neige en toute sécurité.

Choisir des pneus fins pour neige fine et fraîche

Si les conditions sont bonnes, que la neige n’est pas trop épaisse et plutôt fraîche, alors les pneus plutôt fins seront de bons alliés. En effet, les pneus fins limitent les bourrages, optimisent l’adhérence, et opposent moins de résistance au sol, ce qui permet d’avancer plus vite en faisant moins d’efforts. Les vélos de ville sont généralement équipés de pneus fins, donc aucun souci, vous êtes prêt à y aller. Michelin propose plusieurs modèles de pneus route et ville pour conditions humides, comme le pneu vélo Michelin Protek Urban 700 x 35C et le pneu vélo Michelin 700 x 28 C Protek Max, qui conviendront très bien en hiver.

Choisir des pneus ballon ou des pneus VTT souples pour neige compactée

Les pneus ballon sont larges et hauts. La zone de gonflage est bien ronde. Ils offrent la possibilité de rouler avec une faible pression d’air. Ainsi, le pneu se déforme pour venir épouser le sol et apporter la plus grande surface de contact avec le sol. Il va de soi que si l’adhérence et la stabilité apportée par les pneus ballon sont significatives, ce ne sont cependant pas des pneus qui favorisent la vitesse. Ils sont le meilleur choix pour rouler à vélo sur neige compactée. Les pneus VTT pour conditions de boue ou pour la descente qui permettent des pressions très basses (sous 2 bars) sont aussi de bons choix sur neige compacte. Par exemple, le Schwalbe Magic Mary avec une gomme souple. Choisissez un pneu que vous pourrez également utiliser l’été, selon votre pratique habituelle. Pensez également aux très connus pneus Marathon de Schwalbe. Le pneu Schwalbe Marathon GT 365 est muni d’une gomme spécifique « 4 saisons » qui reste adhérente même par temps froid. Suivez le guide de sélection des pneus Marathon.

Choisir des pneus à clous pour les conditions glacées

Lorsque la neige est tassée et gelée, le plus efficace reste les pneus vélo cloutés. Ils parviennent à s’ancrer dans la glace afin d’offrir une bonne adhérence. Il est alors possible de rouler en sécurité quasiment comme sur les routes sèches. Pour donner un maximum d’adhérence, il est possible de baisser légèrement la pression d’air. Ainsi, la surface de contact avec le sol et le nombre de crampons ancrés seront optimisés. Si les pneus à clous excèdent vos besoins, il existe aussi des pneus vélo neige spécifiques pour conditions glacées et humides, comme le pneu Michelin StarGrip 700×40.

Comment se faire plaisir en vélo dans la neige: le fatbike d’hiver

Si l’on souhaite faire du vélo sur la neige pour le plaisir, dans le cadre de randonnées ou de Bikepacking, il peut être judicieux de s’équiper d’un vélo spécifique. Le Fatbike est un vélo loisir sur chemin pour les sols meubles comme le sable, la neige et autre. Il est équipé de jantes très larges munies de pneus ballons larges et hauts. Ce système apporte une grande stabilité et une excellente portance. De ce fait, il devient facile de rouler dans la neige sans s’embourber. Les pneus sont aussi développés pour éviter les bourrages. Le Fatbike est un vélo conçu pour se faire plaisir à vélo et pour faciliter la pratique cycliste sur les terrains que les vélos classiques n’affectionne pas. Le Fatbike séduit de plus en plus de pratiquants ces dernières années. On retrouve aujourd’hui de nombreuses versions comme les Fatbike électriques mais aussi de nombreux équipements.

homme qui fait du vélo fatbike dans la neige en hiver
[article publié le 17 février 2015 et mis à jour le 20 novembre 2020]

Partager

2 comments

  1. Vous oubliez une chose très importante: le sel.
    En effet, le déneigement utilise de grande quantité de sel qui met à très rude épreuve la mécanique du vélo (transmission…). Dans l’idéal il faudrait laver son vélo après chaque utilisation avant qu’il ne sèche. Pour le vélotaf, c’est vraiment contraignant.

    1. Bonjour, en effet, nous n’en avons pas parlé. Votre remarque est très pertinente. L’usure du vélo par la corrosion l’hiver est un vrai problème. Mais la « bonne technique » pour y faire face est un grand sujet de discussion pour les cyclistes hivernaux. L’idéal du lavage à chaque utilisation n’est valide que s’il est certain que le vélo puisse sécher avant sa prochaine utilisation, ou que le gel n’est pas fréquent dans la région.
      La solution la plus simple, et la plus utilisée dans les pays avec un hiver long, demeure d’utiliser un vélo de moins bonne qualité et d’accepter de rénover à chaque hiver les éléments ayant le plus rouillé. Sans oublier bien entendu de graisser et lubrifier abondamment pendant l’hiver toute les pièces de la transmission du vélo. Il est également fréquent de choisir un vélo avec une transmission simplifiée (monovitesse, frein à tambour, rétropédalage) pour son vélo d’hiver. C’est généralement suffisant pour le vélotaf. Quel vélo utilisez-vous pour votre vélotaf d’hiver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air