Conduite, équipements : les conseils pour affronter la pluie à vélo

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accessoires / Vêtements cyclisme, Accueil, Confort, Conseils pratiques, Conseils vélo, Matériel vélo

Partager

Conduite, équipements : les conseils pour affronter la pluie à vélo

Averses, orages, peu importent les mauvaises conditions météorologiques. Fidèle au vélo, qu’il soit votre véhicule utilitaire ou votre partenaire de loisirs, vous roulez à vélo sous la pluie. Pourtant, cette situation est pour le moins incommodante et peut s’avérer risquée. Avec un comportement et des équipements adaptés, vous pourrez aborder ces conditions atmosphériques humides en toute confiance. Découvrez conseils de sécurité pour rouler à vélo sous la pluie.

Pluie à vélo : vigilance maximale

Anticiper !

Des pavés mouillés et glissantsDe manière générale lorsque l’on pédale sous la pluie, il faut redoubler de vigilance. En effet, le vélo adhère moins à la route que par temps sec. Si on y ajoute la visibilité réduite et le freinage moins efficace et plus dangereux sur chaussée mouillée, des précautions supplémentaires sont nécessaires pour éviter la chute ou l’accident plus grave.

Dans ces conditions météo difficiles, le maître mot est l’anticipation ! Sous la pluie, les dangers et les effets de surprises sont plus fréquents. Flaques, feuilles mortes, plaques d’égout, trous, pavés, rails de tramway, passages piétons et marquage au sol qui peuvent devenir glissants… Pour ne pas être surpris par ces obstacles, il faut rester concentrer pour éviter de bloquer brutalement les roues d’un coup de frein brusque qui pourrait amener à la chute. Attention également aux éclaboussures des véhicules qui vous dépassent et qui peuvent vous déséquilibrer.

banniere_cycletyres_201902

Un freinage délicat

Le freinage justement, sera automatiquement moins efficace sous la pluie. Sur une jante en acier, comme il y en a sur la plupart des vélos, les patins des freins adhèrent moins. La distance de freinage augmente alors considérablement. Il est recommandé de ne pas freiner brusquement. Mais plutôt d’actionner légèrement les freins plusieurs fois de suite pour assécher les jantes.

Les jantes en aluminium quant à elles n’ont pas ce défaut et sont moins sensibles à l’effet de l’eau. Un système de freinage à disque ou dans  le moyeu améliorera aussi la qualité du freinage.

L’adhérence sous la pluie, une histoire de pneus

Pression des pneus
CC0 – Pxhere

Lorsque le temps est pluvieux, il faut porter une attention encore plus particulière à ses pneus. Seule partie du vélo directement en contact avec le sol, l’état et la pression des pneumatiques peuvent influencer la tenue de route du vélo. Par temps de pluie, il est conseillé de sous-gonfler un peu ses pneus, qui auront ainsi une plus grande surface en contact avec le sol et donc une meilleure adhérence. Avec 1 bar de moins, vous perdrez en rendement mais gagnerez en accroche, surtout dans les virages !

Pour plus de sécurité, optez pour des pneus spécifiques adaptés à la pluie. Ils sont dotés d’une gomme qui assure une meilleure adhérence sous la pluie.

>> A LIRE AUSSI : Conseils : rouler à vélo sous la pluie

Des équipements de protection pour plus de sécurité

Les garde boues pour le confort

Qui dit pluie dit aussi salissure. Pour limiter les projections d’eau provoquée par le mouvement des roues, il est préférable d’équiper le vélo de garde-boue. Du modèle intégral au garde-boue souple en plastique à fixer sous la selle, il existe de nombreux types de garde-boue légers et efficaces qui garderont au sec vos vêtements mais aussi votre monture. La plupart se montent et se démontent très rapidement et sans difficultés, parfois même sans besoin d’outils.

Le casque pour allier protection et sécurité

Les casques de vélo peuvent servir de protection contre la pluie. De nombreux modèles bénéficient d’un système de plaques amovibles qui recouvrent les aérations, afin de rester au sec par temps de pluie. Ce système enlève en rien sa fonction principale de protéger le cycliste contre les chocs. Vous pouvez aussi ajouter une housse de casque pour la pluie pour encore plus d’étanchéité.

>> A LIRE AUSSI : Circuler à vélo sous la pluie : protéger son vélo et ses affaires

Priorité visibilité

Si le cycliste doit se couvrir avec des vêtements imperméables pour bien se protéger de la pluie, le choix vestimentaire influence aussi sa visibilité. Préférez des couleurs claires et vives, voire réfléchissantes afin de bien être vu par les autres usagers. Il est également essentiel d’être équipé d’un bon éclairage, à l’avant comme à l’arrière !

Un accessoire original pour rester au sec

porte_parapluie_velo

Le porte parapluie est un accessoire simple mais tellement pratique pour se protéger de la pluie. Et cela tout en ayant les deux mains libres ! Ce dernier se fixe sur le guidon grâce à une attache. Une pince située à l’autre extrémité permet d’accrocher tout type de parapluie.

De retour à la maison, il est recommandé de sécher le vélo et de lubrifier les parties en mouvement avec un produit lubrifiant, en particulier la chaîne, pour éviter l’oxydation. Avec tous ces conseils, vous voilà fin prêt pour prendre le vélo sans craindre la pluie !

Partager

comparateur Antivol velo

6 comments

  1. Pingback:Protéger son vélo de la boue : 5 modèles innovants - Citycle

  2. Pingback:Comment choisir son habit contre la pluie à vélo ? - Citycle

  3. Pingback:Faire du vélo en toute saison - Citycle

  4. Pingback:Accessoires de vélo tendance pour se protéger des intempéries - Citycle

  5. Il manque notamment le système « Veltop » à votre liste – c’est certes un équipement spécial et lourd, plus adapté peut-être à certains types de vélo que d’autres, mais c’est également une option dans certains cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


banniere_Kryptonite_201908
banniere_Hovding_2019

Qualité de l'air