Découvrez les cols réservés à vélo et sans voiture

Publié par 
Morgane Stampfer,
le 
Accueil, Actualité cyclotourisme, Cyclotourisme, Evénements, On parle de vous, Randonnées vélo

Partager

Découvrez les cols réservés à vélo et sans voiture

L’été, offrez-vous une expérience vélo unique en découvrant les cols et massifs montagneux sans voitures, et seul(e) sur la route. Depuis quelques années, des stations en altitude et certaines régions dans les Alpes et les Pyrénées ferment à la circulation de grands cols mythiques, comme l’Izoard ou l’Huez, afin que les cyclistes et cyclotouristes puissent les découvrir sans voiture. Petit tour d’horizon de ces cols vélo situés dans les Alpes et Pyrénées à découvrir à l’occasion de ces journées spéciales « Cols réservés » aux cyclistes. Vous allez pouvoir faire le plein de dénivelé et en prendre plein les yeux !

Découverte des cols réservés à vélo dans les Alpes

Gratuites, ces opérations de « véloïsation » des cols pour le cyclisme, généralement appelées « cols réservés », sont devenues le rendez-vous de nombreux cyclistes et cyclotouristes. Elles sont organisées le matin, en juillet et août. Pour découvrir les cols à vélo dans les Alpes, il existe deux dispositifs majeurs : les Oisans Col Series et les Cols Réservés par Phenomen’Alpes. Découvrez les cols empruntés à vélo par les cyclistes du Tour de France. Et offrez-vous un moment aussi sportif qu’historique sur des routes 100% cyclables.

À noter : à l’été 2020, en raison du Coronavirus, certains événements ont dû être annulés ou reportés. Consultez les sites dédiés et les offices de Tourisme afin d’obtenir le calendrier des journées découvertes de cols réservés aux vélos.

L’Alpe d’Huez et le col de la Croix de Fer à vélo sans voitures

Les Oisans Col Series vous permettent de découvrir à vélo et sans voitures des cols mythiques des Alpes comme l’Alpe d’Huez, Auris, les cols de la Croix de Fer, du Glandon, d’Ornon, de Sarenne, ou encore le col du Sabot. Grimpez les 21 virages de l’Alpe d’Huez en profitant d’une route sans véhicules motorisés, et réservés uniquement aux cyclistes et leur vélo. Organisés généralement tous les mardis (sous réserve de changement lié au Coronavirus), les Oisans Col Series vous feront découvrir un col par jour. Et nouveauté de 2020 : la montée de Villard Reymond jusqu’au col de Solude.

La Maurienne : 11 grands cols à vélo dans les Alpes

En vélo de route, VAE, VTT, tandem ou vélo de trekking, grimpez la fine fleur des cols français mythiques à l’occasion d’un événement – le Mountain Collection – organisé dans la vallée de la Maurienne. Saviez-vous que cette vallée intra-alpine située en Savoie réunit le plus grand nombre de cols à grimper à vélo au monde ? Eh oui, la Maurienne est en effet le plus grand domaine cyclable du monde. Découvrez le col de l’Iseran et ses 1955 m de dénivelé. Partez à l’assaut du célèbre col du Galibier en profitant d’une route sans voitures ni motos. Découvrez le panorama incroyable après votre ascension du col de la Madeleine à l’occasion du Mountain Collection. Pour les amateurs ou confirmés, cet événement promet une ambiance conviviale et décontractée.

Les grands cols à vélo dans les Hautes-Alpes

Le département des Hautes-Alpes propose également aux cyclistes de découvrir ses cols mythiques à l’occasion de journées réservées uniquement aux vélos. Accessibles en matinée, les cols à grimper vont faire vibrer les assoiffés de D+. Au programme : le col de l’Izoard et ses 1095 m de dénivelé. Ou les cols de Lure, du Galibier, de Vars ou du Granon. L’accès est gratuit et ouvert à tous (VAE, vélo de route, VTT…).

Autre option : le pays des Écrins situé dans les Hautes-Alpes ouvre certains cols et routes uniquement aux cyclistes en juillet et août via son opération « Cols réservés ». Au menu : deux montées jusqu’au Pré de Madame Carle et Puy Saint Vincent.

Les cols des Alpes-de-Haute-Provence réservés aux cyclistes

Destination incroyable pour les cyclistes (voire Eldorado), les Alpes-de-Haute-Provence possèdent de nombreux cols qui sont en été, pendant une journée, fermés à la circulation des voitures et donc réservés aux cyclistes et cyclotouristes. Cap sur la vallée de l’Ubaye et ses cols qui ont vu défiler les cyclistes du Tour de France !

Vous pouvez partir pour le brevet des 7 cols Ubayens (qui comprend les cols de la Bonette et d’Allos) en autonomie et sur des routes ouvertes à la circulation. Mais bonne nouvelle : les cols d’Allos et de Vars sont réservés aux cyclistes en matinée tous les vendredis pour le col d’Allos. Et deux lundis en juillet août pour le col de Vars (à vérifier, les dates peuvent changer). Avant de vous lancer, consultez le calendrier des cols réservés à vélo des offices de tourisme ou des organismes dédiés. Par exemple : Ubaye.com.

>> À LIRE : Les conseils pour débuter dans le cyclotourisme

cols Alpes Pyrénées vélo sans voitures

Pyrénées : découverte des cols réservés à vélo sans voitures

Direction le sud où sont organisées des journées réservées pour découvrir les cols des Pyrénées à vélo uniquement. Au programme : du dénivelé, des sensations fortes et des paysages incroyables.

Le Pyrénées Cycl’n’trip vous propose de découvrir à vélo près de 10 cols mythiques. L’événement cycliste qui se déroule pendant 5 jours, généralement fin juillet, vous permet de rouler sur des routes et cols empruntés par les cyclistes du Tour de France. Réservés uniquement aux cyclistes et leur vélo, les cols des Pyrénées à découvrir en matinée sont mythiques. Au programme du Pyrénées Cycl’n’trip : le Tourmalet (le plus haut col des Pyrénées !), les cols de Portet et d’Aspin ou encore les cols des Bordères et d’Aubisque... Le programme et les dates peuvent varier d’une année à l’autre. Donc renseignez-vous sur le site officiel du tourisme dans les Hauts-Pyrénées.

À LIRE >> Cyclotourisme : tous les circuits à vélo

cols réservés vélo sans voitures

Nos conseils pour monter un col à vélo

Monter un col à vélo nécessite un petit peu de préparation. Mais rassurez-vous : tout le monde peut y arriver, alors il ne faut pas « en faire toute une montagne ». Voici nos conseils pour vous permettre de savourer ce moment incroyable en montagne :

  • Pédalez en souplesse et pas en force en utilisant un petit braquet. Vous pouvez d’ailleurs changer la cassette de votre vélo pour en choisir une plus grande et adaptée à la montagne. La règle d’or en montagne : les jambes doivent tourner.
  • « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Pensez gestion de l’effort lorsque vous montez un col à vélo. Ne commencez pas l’ascension sur les chapeaux de roue. Savourez la montée et son paysage. Et si vous avez envie de chatouiller les pédales, attendez de voir le sommet. Mais attention : 1 km en col, ce n’est pas un 1 km sur du plat.
  • Hydratez-vous et mangez. En raison de la difficulté, vous allez brûler davantage de calories et transpirer. Pour éviter la fringale ou la déshydratation, buvez régulièrement. Mettez des ravitos dans les poches de votre maillot ou dans la sacoche vélo de votre guidon pour un accès facile.
  • Respirez et surtout : appréciez le paysage.
  • Avant de partir, listez les monuments à voir sur le trajet. Profitez-en afin de faire une pause pour vous ravitailler par exemple.
  • Partez tôt. En montagne, les températures montent vite, surtout en été.
  • Prévoyez pour commencer des itinéraires plus courts que vos traces habituelles sur du plat.

>>> A LIRE AUSSI : Morzine, ville étape du Tour

[article publié le 10 juillet 2013 et mis à jour le 24 juin 2020]

Partager

comparateur Antivol velo

2 comments

  1. Salut à tous, et merci d’avance .
    J’ai un citybike de bonne qualité, equipé shimano rapidfire avec triple à l’avant et 7 à l’arrière (42-34-24//11-13-15-18-21-24-28). Pourriez-vous me dire si cet ensemble permettrait de grimper l’Aspin (je pense que oui), éventuellement le Tourmalet (là , je pense qu’un 34 à l’arrière serait bienvenu) ?
    Tous les conseils seront reçus avec beaucoup de joie, habituellement , je roule sur le plat , ma montagne , ce sont les dunes atour de Lacanau.

    1. Bonjour, en effet, un étalage de 24-28 offre un ratio de 1.85, ce qui est un peu juste pour faire des cols. A moins que vous n’ayez vraiment la forme ! Avec 32 dents, votre ratio descendrait à 1.61. Mais vérifiez bien que votre dérailleur arrière accepte une si grande cassette. En vous souhaitant de belles aventures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air