Les 10 villes les plus cyclables d’Europe

Publié par 
Jean-Baptiste Lasserre,
le 
Accueil, Actualité, En Europe, Le vélo en pratique

Partager

Les 10 villes les plus cyclables d’Europe

Après avoir révélé notre classement des meilleures villes cyclables de France, on s’intéresse aujourd’hui aux villes les plus vélo-friendly d’Europe. Si le Danemark et les Pays-Bas trustent les premières places, un pays semble manquer à l’appel, l’Allemagne. Côté français, de belles surprises et de belles progressions sont à noter. C’est en tout cas ce que nous révèle le classement Copenhagenize 2019. Découvrez le top 10 des villes les plus cyclables d’Europe.

1. Copenhague, capitale mondiale incontestée du vélo

La capitale danoise reste une fois de plus la ville la plus cyclable d’Europe. La politique vélo menée depuis les années 70 a permis à la fois de mettre en place un important réseau cyclable structuré et d’instaurer une vraie culture vélo dans la ville.

Mais Copenhague ne se contente pas d’aménager son hyper-centre favorisant les habitants du centre-ville. 27 communes alentours profitent également d’un réseau d’autoroutes vélo dont la première a été inaugurée en 2012. Sur les 45 autoroutes prévues, 8 de ces « cycle superhighways » sont d’ores et déjà construites.

>> A LIRE : Pourquoi Copenhague est le paradis du vélo

Copenhague, capitale européenne incontestée du vélo
© Mikael Colville-Andersen – Flickr

Aujourd’hui, 62% des habitants de Copenhague se rendent au travail ou à l’école à vélo. Soit une augmentation de 52% par rapport à 2015. Les Copenhaguois parcourent près de 1,5 millions de kilomètres à bicyclette chaque jour. La ville compte d’ailleurs plus de vélos que d’habitants. Et cinq fois plus de bicyclettes que de voitures…

2. Amsterdam, les limites du succès de la petite reine

Longtemps en tête de ce classement notamment au début des années 2010, la capitale néerlandaise a perdu sa place de leader. La ville, de par sa géographie, encourage depuis longtemps l’usage du vélo pour limiter la place des voitures dans ses petites rues sinuant le long des célèbres canaux amstellodamois. Les premières politiques cyclables ont été lancé dans les années 80 après les crises pétrolières.

Quarante ans plus tard, le succès du vélo a dépassé toutes les espérances. Quasiment parfaite pour se déplacer à bicyclette, Amsterdam doit aujourd’hui faire face à l’affluence grandissante des cyclistes, locaux comme touristes. À tel point que le ville se heurte désormais de plus en plus à des problèmes d’urbanisme. Le « paradis du vélo » commence en effet à manquer d’infrastructures, notamment pour le stationnement. Le parking de la gare centrale d’une capacité de 10 000 places est plein. Au quotidien, le trafic cycliste se transforme à certains endroit en véritable embouteillage. Plus de 60% des habitants utilisent chaque jour le vélo pour un total quotidien de 2 millions de kilomètres.

Mais Amsterdam n’a pas dit son dernier mot. La ville continue de construire et d’améliorer son réseau cyclable et veut réduire encore un peu plus la présence de l’automobile et libérer de l’espace pour ses cyclistes. D’ici 2025, plus de 11 000 places de stationnement voiture vont être supprimées pour être remplacées par des parking vélo et des rues piétonnes.

3. Utrecht, le plus grand parking vélo du monde

La quatrième ville des Pays-Bas n’a pas grand chose à envier à sa grande sœur d’Amsterdam. À cette différence près qu’Utrecht mise sur une politique vélo ingénieuse et innovante. Plutôt que de chercher à partager la route avec les voitures, elle a fait le choix de favoriser les connexions intermodales. Et de mettre en place des innovations pour le moins efficaces : signalisation intelligente, voies rapides pour les VAE, infrastructures intuitives… Mais aussi ce projet un peu fou de plus grand parking vélo du monde. Inauguré à l’été 2019, il propose 12 500 places de stationnement, et sa capacité devrait tripler d’ici 2020.

26% des déplacements quotidiens à Utrecht se font à vélos. Cela représente près de 125 000 trajets réalisés chaque jour à vélo. Un chiffre qui devrait doubler d’ici 2030 grâce à un investissement de la ville à la hauteur de ses ambitions. Comme le souligne Stein van Oosteren, militant actif de plusieurs associations pro-vélo en Île-de-France, Utrecht investit 46 millions d’euros par an pour résorber les coupures urbaines de son réseau. C’est l’équivalent du montant total annuel attribué au Plan vélo français… Il ne serait pas étonnant de voir la ville néerlandaise s’emparer de la tête du classement dans les prochaines années.

4. Anvers, la politique cyclable change de braquet

La capitale flamande se retrouve régulièrement dans le peloton de tête des villes les plus cyclables d’Europe depuis quelques années. Pourtant, les ambitions cyclables d’Anvers sont assez récentes.

Anvers se classe sur le podium des villes les plus cyclables d’Europe
© Carl Campbell – Flickr

Depuis 2017, de grands travaux d’aménagements ont été entrepris pour développer et connecter le réseau cyclable. Les intersections ont été améliorées, des parkings aménagés, la signalisation modernisée et la vitesse à été réduite à 30 km/h dans 95% des rues de la ville. La municipalité encourage également ses habitants à se déplacer à bicyclette et offre aux travailleurs qui optent pour le vélo, plutôt que pour la voiture, une prime pouvant aller jusqu’à 400 euros. Des efforts payants puisque la part modale du vélo a dépassé les 30%.

5. Strasbourg, notre capitale française de la bicyclette

Première ville cyclable de l’Hexagone, on retrouve logiquement la capitale alsacienne dans ce top 10 des villes européennes les plus vélo-friendly. Le vélo représente 16% des trajets. Strasbourg continue sa politique vélo entreprise dans les années 70 et ne cesse de développer son réseau cyclable tout en repoussant progressivement les voitures de son centre-ville.

Strasbourg, capitale française du vélo
© iamkalel – Twitter

Prochain objectif ? La finalisation de son réseau d’autoroutes vélo de 130 km de pistes larges et éclairées qui permettront de desservir toute l’agglomération.

6. Bordeaux maintient son rang

Deuxième ville française, Bordeaux prend la 6ème place de ce classement. La Belle endormie continue doucement ses efforts en matière de cyclabilité. Fermeture du pont de pierre à la circulation motorisée, amélioration des aménagements, développement de parkings pour vélos cargo… 200 VAE ont même été mis à disposition des employés de la ville. Au total, la capitale aquitaine compte 700 km de pistes cyclables, et 13% des déplacements s’y font à vélo.

7. Oslo, la révélation

Absente des classements du début des années 2010, la capitale norvégienne fait une entrée remarquée à la 7ème place. Avant tout préoccupée par la réduction de son empreinte carbone pour garantir à ses habitants un avenir plus durable, Oslo s’est d’abord occupée de vider ses rues des véhicules polluants. En 2017, elle a même mis en place une zone d’interdiction pour libérer son centre-ville des voitures. Désignée Capitale verte de l’Europe 2019 par la Commission européenne, Oslo est aussi une pionnière en matière de véhicules électriques grâce à une politique plutôt incitative.

Avec ses vélos, Oslo veut devenir la première ville verte du monde
© Øyvind Holmstad – Wikimedia Commons

L’intérêt de la capitale norvégienne pour la bicyclette est plus récent. Mais depuis quatre ans, Oslo a fait du développement du vélo un axe supplémentaire de sa replanification urbaine. Et les efforts initiés par le plan vélo lancé en 2015 portent déjà leurs fruits. Tout du moins du côté des infrastructures… On trouve aujourd’hui de nombreuses pistes cyclables structurant un réseau express vélo, une signalétique vélo très présente et une véritable culture vélo. La ville a même supprimé plus de 1000 places de parking pour les remplacer par des pistes cyclables, des parcs et des zones piétonnes. Il ne reste plus qu’à ce que les habitants enfourchent leur bicyclette. En effet, malgré tous ces efforts, l’utilisation du vélo peine à dépasser les 5%. Une progression toutefois à suivre pour cette ville résolument déterminée à devenir une des plus durables d’Europe.

8. Paris, les vélos de la discorde

Si le réveil de la capitale française a été tardif en matière de politique vélo, il n’en est pas moins efficace. Paris rentre dans le top 10 européen, et cela n’aura pas été facile. L’équipe municipale d’Anne Hidalgo a dû faire face à certaines réticences des parisiens dans une cité où la voiture est reine. Piétonisation des quais, généralisation des zones 30 km/h, projet d’aménagement d’un Réseau express vélo… 150 millions d’euros ont été investi depuis 2015 pour faire passer l’utilisation du vélo à 15% en 2020.

Olivier Schneider, président de la FUB s’est quant à lui félicité, avec une pointe d’ironie, du succès des nouveaux aménagements cyclables parisiens. Même dans le froid…

9. Vienne, une modestie payante

La capitale autrichienne continue sa progression et rentre pour la première fois dans le top 10. Vienne, dont les investissements concernant les infrastructures cyclables restent assez dérisoires, mise tout sur la communication. Une campagne nommée #warumfährstDUnicht? – que l’on pourrait traduire par « Pourquoi ne pédalez-vous pas ? » – a été lancée en 2018 pour inciter les viennois à se mettre à la bicyclette et bâtir une forte culture vélo.

À Vienne, de petits investissements qui payent
© Andrew Nash – Flickr

Sur les bords du Danube, il est également possible de louer gratuitement des vélos-cargo pour faire ses gros achats. Le réseau cyclable continue lui aussi son développement. La ville a également installé 5000 places de stationnement. Même sans investissements considérables, le vélo à Vienne atteint les 7% de part modale.

10. Helsinki, un objectif de transport entièrement durable

C’est une troisième ville nordique qui vient compléter ce classement des villes les plus cyclables d’Europe. Dans la capitale finlandaise, qui a l’ambition de devenir la capitale mondiale du transport durable, l’utilisation du vélo s’approche des 15%. Et ce malgré la neige hivernale qui vient régulièrement recouvrir les rues de la capitale.

Helsinki entre dans le top 10 des villes les plus cyclables d’Europe
© Michael W Andersen – Flickr

La ville a entrepris ses dernières années d’importants travaux de réaménagement pour favoriser les l’intermodalités et le vélo. La volonté politique de la municipalité vise d’ailleurs à ce que plus aucun habitant n’ait besoin d’avoir une voiture. Helsinki compte aujourd’hui 1300 km de pistes cyclables. 140 km d’autoroutes vélo supplémentaires sont également prévus dans les prochaines années. Les cyclistes expriment par ailleurs un fort sentiment de sécurité à bicyclette.

 

Ce classement, loin d’être exhaustif, est tout de même un beau panorama des efforts entrepris dans les différentes villes européennes pour favoriser l’usage du vélo dans les zones urbaines. On aurait pu également citer les villes allemandes de Brême, Berlin, Hambourg ou Munich, absentes de ce classement, mais dont les politiques cyclables ambitieuses ne déméritent pas. Et si certaines villes semblent être ancrées dans ce top 10, il pourrait toutefois profondément changer dans les années à venir…

[article publié le 10 janvier 2014 et mis à jour le 20 novembre 2019]

Partager

comparateur Antivol velo

10 comments

  1. Vous dites que Vienne en Autriche a des équipements cyclistes dérisoires? Je suis très étonnée, car, j’y vais chaque année depuis plus de 20 ans, et on peut traverser la ville sans problème, de long en large, grâce aux pistes cyclables aménagées, dans tous les quartiers, sans oublier les bords du Danube et du canal, où on aller jusqu’en Allemagne, en Tchéquie, Slovaquie,de façon sécurisée.
    Bien sûr, Copenhague est mieux à ce niveau, mais vraiment, je suis étonnée de votre article!
    Surtout que chez nous, franchement, on ne peut vraiment pas pavoiser, malgré les efforts des municipalités, qui commencent à s’y intéresser, tout doucement quand même….

    1. Bonjour, merci de votre commentaire et de vos précisions sur la belle ville de Vienne. L’article dit plus exactement que les investissements viennois pour les vélos sont d’un montant dérisoire comparés à ceux d’autres villes. Mais vous nous démontrez qu’on peut bien faire avec peu, si on prend la peine de connecter les infrastructures cyclables. Espérons que les villes françaises s’en inspireront !

  2. Ok, beaucoup de villes du Nord, allez voir à Valencia, c’est juste fantastique l’organisation multimodale, où tous les usagers ont leurs places et où le réseau cyclable est magnifique !

  3. Comment peut on mettre Bordeaux, ou on roule dans les pots d échappements, devant Munich ou le vélo est roi

  4. n’importe quoi ce classement… bordeaux et nantes en 4? toute les villes des pays bas, danemark, suede, norvege, sont mieux que n’importe quelle ville francaise, donc il devrai etre impossible de voir une ville française dans les 100 premiere places.

  5. Sans doute la ville de Strasbourg mériterait-elle de faire également partie de votre classement : les vélos en libre service (Veĺhop) y connaissent un succès certain et l’agglomération offrirait, avec 560 km d’aménagements cyclables, le premier réseau de France…

    Dans un genre différent – il ne s’agit pas d’une ville – l’île de Ré mérite d’être mentionnée, le réseau cyclable y étant presque aussi développé que le réseau routier.

    F-X

    1. Bien sur Strasbourg fait partie des villes les plus cyclables de France mais le site Copenhagenize se base essentiellement sur l’année écoulée et d’après eux en 2013 les autres villes ont mis plus de moyens dans le vélo que Strasbourg.

  6. Bonjour, le vélo c’est bien en ville, mais encore mieux dans le Marais Poitevin. Car la Vendée c’est plus de 1000 Km de piste et la beauté du paysage en plus!

  7. euh, petite erreur dans cet article : le VCub de Bordeaux n’est pas du tout designé par Starck (il s’agit en fait d’un autre vélo mis à disposition gratuitement pour les habitants de Bordeaux intra-muros : http://www.bordeaux.fr/p71533).

    1. Bonjour,

      Merci d’avoir relever cette erreur, nous venons de corriger cela.

      Cordialement
      Citycle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Cadeau vélo Noël

Qualité de l'air