Encore une raison de prendre le vélo: la hausse des prix à la pompe

Publié par 
Cédric Attali,
le 
Accueil, Actualité, Economie

Partager

Encore une raison de prendre le vélo: la hausse des prix à la pompe

Les prix de l’essence et du diesel ont côtoyé la semaine dernière en France les records historiques établis en mars-avril. Le gouvernement sous pression souhaite agir avant la rentrée pour contenir la flambée des prix à la pompe.

Le ministère de l’Écologie et de l’Énergie annonce dans ses relevés hebdomadaires que le prix du gazole, qui représente 80% des ventes à la pompe, est de 1.45€ (1 centime de moins que son record) et celui de l’essence sans-plomb a augmenté de 3 centimes par litre.

Malheureusement, les solutions apportées ne sont pas toujours bienvenues et difficiles à mettre en œuvre.

Le gel des prix fait d’avance hurler les professionnels du secteur, les supermarchés également; ils réalisent plus de 60% des ventes de carburants en France. Ils soutiennent que cela contraindrait certaines stations à vendre à perte.

Une autre piste serait de bloquer les marges sur les ventes de carburants mais il semblerait que la hausse des prix ne serait que freinée et non enrayée.

Les pétroliers proposent une baisse des taxes sur le gazole et l’essence mais cela aurait pour conséquence de priver l’État de précieuses recettes fiscales ce qui n’est pas enthousiasmant en pleine préparation du projet de budget 2013, qui devrait être assez serré.hausse des prix

Des solutions, il y en a et qui marcheront à coup sûr. tout d’abord, il faudrait favoriser le co-voiturage. Les voitures partent au travail le plus souvent, vides (enfin il y a le conducteur mais il reste de la place), ce vide peut être rempli. Cela diminuera les frais de transports et d’un point du vue de la sociabilité c’est assez intéressant pour faire des rencontres.

Et il y a bien sûr l’utilisation du vélo qui résoudrait tous les problèmes:

-plus d’embouteillages

-plus de pollution

-de l’argent économisé

-une activité sportive qui permettrait de limiter l’obésité

Enfin bref que des avantages. Le développement de ce moyen de locomotion serait une bonne issue pour sortir des problèmes liés au pétrole et diminuerait le stress lié au transport.

Avis aux amateurs, favorisez le vélo!

Source: https://www.dna.fr/politique/2012/08/22/coup-de-pompe

Partager

comparateur Antivol velo

2 comments

  1. J’habite en ville, je suis à 7 kilomètres du mon travail. au début j’ai testé la voiture : impossible trop de temps perdu (entre 45 et 01h00 dans les bouchons), j’ai acheté un 125 résultat 15 minutes de trajet et 2,5litres au cent (beaucoup mieux) puis le vélo : 25 minutes tranquillement sans forcer, pas de consommation de carburant juste une petite dépense d’énergie puisée dans mon gras du bide….. pendant 8 heures je reste assis au boulot et ça fait vraiment du bien de se dépenser sans forcer pour autant. j’approche de la cinquantaine……. Faites comme moi, arrêtez de vous énervez en bagnole en ville, essayez le vélo…..

  2. Au lieu de bloquer les prix, l’état devrait taxer à 500% le litre d’essence : seul moyen de faire réfléchir les automobilistes pour qu’ils se mettent aux transports en commun.
    et pour ceux qui n’ont pas le choix, le covoiturage ou le commuting : voiture jusqu’à la gare avec le vélo dans le coffre puis dans le train pour finir à vélo .
    Les solutions existent, c’est juste par flemme ou par perte d’un certain confort / liberté que nous conservons notre mode de vie actuel, qui ne pourra perdurer, tout le monde en est conscient.. il me semble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo