Quelle responsabilité pour le cycliste en cas d’accrochage à vélo ?

Publié par
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Conseils, Conseils pratiques
Partager
Quelle responsabilité pour le cycliste en cas d’accrochage à vélo ?

Les accrochages sur la route restent malheureusement une réalité. Pour les éviter au maximum, il est important pour un cycliste de bien se signaler. Certains éclairages sont obligatoires à bicyclettes comme les catadioptres et un gilet jaune réfléchissant. En matière de sécurité routière, on n’est jamais trop prudent. Malgré ces précautions, un accrochage à vélo peut vite arriver. Alors quels sont les réflexes à adopter et quels sont vos droits dans de telles situations ?

Que dit la loi Badinter ?

Le site Legifrance sur les textes de loi en FranceLes cyclistes victimes d’accident contre des automobilistes sont protégés par le texte de loi Badinter, datant de 1985. Il y est stipulé que c’est à l’assureur de l’automobiliste d’indemniser  toute « victime d’un accident de la circulation dans lequel est impliqué un véhicule terrestre à moteur ». Le cycliste est ainsi entièrement indemnisé sauf s’il a commis une « faute inexcusable ».

Le non respect du code de la route n’est pas définie comme une faute inexcusable, contrairement à un « comportement asocial », qui lui seul aurait pour conséquence de mettre le cycliste en cause. Plus précisément, si un cycliste a un accident après avoir brûlé un feu rouge, il sera tout de même indemnisé. A moins que son comportement ait été considéré comme provocateur. A noter que trois conditions définissent cette faute inexcusable :

« Seule est inexcusable la faute volontaire d’une exceptionnelle gravité, exposant sans raison valable, son auteur à un danger dont il aurait du avoir conscience. »
(Article 3 de la loi 1985)

Certaines victimes bénéficient d’une protection quasi totale : les enfants de moins de  16 ans, les personnes âgées de plus de 70 ans et les handicapés souffrant d’une invalidité de plus de 80%.

Que faire en cas d’accrochage à vélo

Deux cas de figure : soit vous chutez seul, soit vous avez un accrochage à vélo avec un automobiliste. Si vous chutez seul, il est important de vous assurer que vous n’avez pas de séquelle, même si a priori tout va bien. Votre sécu et complémentaire santé prendront en charge vos frais d’hospitalisation. Pour ce qui est des dégâts matériels, cependant, la réparation de votre bicyclette sera à vos frais, à moins que vous ayez souscrit à une assurance particulière qui couvre ces frais.

Comment éviter un accident à vélo et rester en sécuritéEn cas d’accrochage à vélo avec un autre usager de la route, premier réflexe, y a-t-il des blessés ? Si l’une des personnes accidentées a subi des dégâts corporels, il est important d’appeler les secours, voir la police. Votre mutuelle prendra en charge vos soins. A savoir que c’est la garantie Responsabilité Civile Privée présente dans les contrats multirisques habitation qui est en charge de gérer l’accident.

Si personne n’est blessé dans l’accident, remplissez un constat, en demandant si possible la participation de témoins. Vous pouvez également prendre des photos du lieu de l’accident ainsi que de la voiture concernée. Pour ce qui est des dégâts sur votre bicyclette, amenez la directement chez un vélociste pour estimer un devis. Sachez que vos accessoires sont également à prendre en compte – casque, lunettes, chaussures, vêtements, etc.

Si aucun dégât – physique ou matériel – n’est constaté des deux parties et que personne ne souhaite aller jusqu’au remplissage d’un constat amiable, il reste conseillé de procéder à un échange de coordonnées, en cas de complication ultérieure. Pour finir, le plus prudent est de se rendre aux urgences en déclarant que l’on vient d’être victime d’un accrochage et ainsi de bénéficier d’un check up. Souvent, les douleurs surviennent plus tard, lorsque les muscles ne sont plus « à chaud ».

LIRE AUSSI >> Signalisation, les éclairages obligatoires à vélo

Les réflexes sécurité pour éviter les accidents à vélo

Mieux vaut prévenir que guérir, surtout lorsque notre sécurité est engagée. Même si certains accidents paraissent difficilement évitables, certains bons réflexes peuvent vous épargner ou, du moins, limiter les dégâts. Dans un premier temps, il est important de toujours être vigilant sur la route et de respecter le code de la route. Sachez également anticiper le comportement des automobilistes. Il est assez connu, par exemple, que les automobilistes n’ont pas tous le réflexe de vérifier derrière soi avant d’ouvrir leur portière. Également certains empiètent sur la piste cyclable, pensant qu’elle n’est pas utilisée. Pensez également ) indiquer votre d’un signe de la main tout changement de direction. N’oubliez pas de toujours être vigilant à ne pas vous retrouver dans l’angle mort d’un poids lourd.

Les signes pour signaler sa trajectoire et éviter un accrochage à vélo

Outre le comportement, pensez à vous signaler efficacement à vélo. Par mauvais temps ou faible luminosité, enfilez un gilet de sécurité jaune réfléchissant. Il vous permettra d’être facilement repérable sur la route. Idem pour les feux de signalisation. Bien que le port du casque ne soit pas obligatoire chez les adultes, pensez à vous en équiper afin de limiter les blessures au niveau du crâne en cas de chute ou d’accident.

LIRE AUSSI >> Vélo : Le feu clignotant arrière officiellement autorisé

Partager

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Quelle responsabilité pour le cycliste en cas d’accrochage à vélo ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Vincent
Invité

> Certains éclairages sont obligatoires à bicyclettes comme les catadioptres et _un gilet jaune réfléchissant_.

Uniquement la nuit hord agglomération.

Pour le casque : c’est une amulette, puisque très peu de chutes à vélo concernent la tête, et qu’un casque ne protège évidemment pas d’un choc avec un motorisé.

Wilfrid
Invité

Percuté par l’arrière de plein fouet par un véhicule un « peu » pressé, j’ai décollé immédiatement et suis retombé sur le dos et donc la tête… VÉLO = CASQUE en toutes circonstances !

wpDiscuz

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air