Les clignotants à vélo pour indiquer ses changements de direction

Publié par 
Capucine Gallioz,
le 
Code de la route, Conseils vélo, Cyclisme urbain, Divers, Sécurité, Vélotaf

Partager

Les clignotants à vélo pour indiquer ses changements de direction

Le vélo connaît un fort engouement, on s’en rend tous compte. Que ce soit grâce aux VAE ou par dépit, parce qu’il est de plus en plus coûteux et difficile de circuler et de se garer en voiture. Le vélo comme mode de transport urbain présente de nombreux avantages. Mais il peut aussi être perçu comme dangereux, surtout par les nouveaux cyclistes. En particulier, à vélo, il faut faire en sorte d’être vu des autres usagers. Et il faut indiquer ses intentions de changement de direction clairement. Par exemple, grâce aux clignotants vélo et aux feux de signalisation. Ils permettent de sécuriser vos déplacements de jour comme de nuit en ville comme à la campagne.

Le clignotant vélo pour bien signaler ses changements de direction

Comme en voiture, à vélo, il est important de signaler de façon claire et sécurisante ses changements de direction.

Pour les cyclistes aguerris, la méthode classique qui consiste à jeter un coup d’œil par-dessus son épaule puis à tendre le bras dans la direction que l’on souhaite prendre demeure la préférée. Mais il est possible de partager ses intentions plus facilement et plus efficacement à vélo. En effet, voir et être vu n’est pas la même chose. Un clignotant est plus visible qu’une main gantée, surtout le soir. De plus, lâcher son guidon peut s’avérer hasardeux dans un flux de circulation. En effet, un flux dense peut imposer à tout moment un freinage d’urgence ou de rouler sur des routes parfois dégradées.

banniere_cycletyres_201902

C’est pourquoi de plus en plus de cyclistes urbains choisissent d’utiliser un clignotant pour vélo avant et arrière. Est-ce obligatoire d’équiper son vélo d’un clignotant ? Qu’en dit le Code de la route, pour les vélos ? L’article R412-10 dit que tout conducteur qui souhaite changer la direction de son véhicule ou en ralentir l’allure doit en avertir les autres usagers avant de procéder. Il n’est donc pas obligatoire d’équiper son vélo de clignotants mais en revanche il est indispensable de signaler ses changements de direction. Libre à chacun de choisir sa méthode. Si on ne se sent pas à l’aise sur son cycle, il est d’autant plus important d’utiliser un clignotant. Il est le moyen le plus sûr d’avertir les autres véhicules.

>> A LIRE AUSSI: Nos conseils pour avoir une bonne conduite en ville à vélo.

Des clignotants et feux stop pour tous les modèles de vélo et VAE

Il existe plusieurs types de feux stop et de clignotant pour vélo. Ainsi, ils répondent aux spécificités de chaque cycle. Il est possible de s’équiper avec un clignotant vélo filaire peu onéreux ou bien avec clignotant vélo sans fil. La plupart des modèles fonctionnent avec des piles ou des batteries rechargeables. Des équipements du vélo peuvent aussi avoir une double fonction comme les poignées de vélo avec clignotant intégré ou encore les embouts de guidons clignotants.

Par exemple, la marque WingLights propose les clignotants vélo et feux de signalisation 360 Fixed ou Pop qui s’installent très facilement à la place des bouchons de guidon. Pour les cyclistes réguliers, qui recherchent aussi le confort, les poignées de vélo ergonomiques avec signalisation sont une bonne option.

les clignotants vélo et feux stop sur poignées

Les clignotants pour vélo à assistance électrique

De plus en plus de personnes roulent en vélo à assistance électrique. Les VAE 25 km/h ou les Speed Pedelec 45 km/h demandent plus de maîtrise. En effet, leur force motrice et leur vitesse accrue peuvent rendre moins accessible l’action de lâcher le guidon. Il est judicieux d’utiliser des clignotants et feu stop pour vélo ou un feu stop et clignotants sans fils pour vélo – Q-Lite par exemple qui ont une commande au guidon.  Ils permettent de signaler ses changements de direction rapidement et de façon sécurisée. Pour les cyclistes qui n’apprécient pas l’usage de piles pas d’inquiétudes. Il existe aussi le feu clignotant arrière de vélo rechargeable par USB en deux heures et demi seulement.

Les clignotants et feux stop compatibles freins à disques

Il existe deux types de clignotants et feux stop. Les premiers ont un capteur de freinage qui s’installe sur l’étrier de frein comme les clignotants et feu stop pour vélo. Ce modèle n’est pas compatible avec les freins à disque car le capteur est raccordé au câble de frein. Lorsqu’on actionne le levier, le câble se serre et il actionne le capteur qui commande alors aux feux de s’allumer. Pour les vélos équipés de freins à disque, il faut donc opter pour un feu dont le capteur de freinage se trouve sur le levier comme le feu stop et clignotants sans fils pour vélo – Q-Lite. En effet, en serrant le levier de frein le capteur se déclenche et allume le feu stop.

quel type de clignotants pour les vélos avec des freins à disque
Choisir un feu stop vélo avec des freins à disque

Les équipements du cycliste avec un clignotant intégré

Pour les cyclistes qui changent souvent de vélo ou qui préfèrent avoir les signaux lumineux sur eux, il existe des clignotants intégrés aux équipements du pilote. Les gants vélo avec clignotants intégrés Road master Chiba émettent de la lumière automatiquement lorsqu’on lève la main par exemple. De cette manière, plus besoin de penser à enclencher son clignotant avant de tourner tout en gardant les doigts bien au chaud. Pour les cyclistes connectés, le casque vélo connecté et multifonction BH60 Bling Livall permet via Bluetooth de contrôler les clignotants intégrés au casque. Le casque réunit alors tous les équipements de sécurité nécessaires à la pratique du vélo. On peut l’utiliser en ville, sur la route, en VTT de jour comme de nuit.

les équipements du cycliste avec clignotant

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air