Les avantages chiffrés d’aller au travail à vélo

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Cyclisme urbain, Vélotaf

Partager

Les avantages chiffrés d’aller au travail à vélo

Se faufiler entre les voitures lorsqu’il y a des bouchons, arriver plus facilement à l’heure sans stress, en forme et plein d’énergie : aller au travail à vélo a plusieurs avantages ! Vous aussi, adoptez le vélotaf après avoir pris connaissance de ces avantages dans cet article. 

La productivité en hausse

Il suffit du voir les résultats des études menées jusque-là pour le comprendre. L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) le prouve d’ailleurs en confirmant l’un des premiers avantages du fait de se rendre au travail à vélo : le gain de temps. Jusqu’à un quart d’heure de gagné !

Se rendre au travail à véloIl faut en effet savoir qu’en ville, un vélo peut rouler à une vitesse moyenne de 15 km/h, contre 14 km/h pour une voiture. Sachant que la moitié des trajets en milieu urbain sont inférieurs à 3 km, on déduit donc facilement que le vélo reste de loin le mode de déplacement le plus rapide (surtout en zone urbaine dense). D’ailleurs en optant pour la voiture, il faut en plus du trajet, compter le temps pour trouver une place de stationnement pour tous ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un parking à disposition.

C’est ainsi sans équivoque que l’on peut affirmer que le vélo est le moyen de transport le plus rapide en ville. De quoi éviter stress, retard et bouchons… rien de tel pour ensuite commencer sa journée de travail dans les meilleures conditions.

Un gain économique

Aller vélo au travail, c'est économiqueUn trajet de votre domicile à votre travail en vélo ne coûte rien hormis quelques gouttes de sueur. Et avec l’indemnisation kilométrique, le vélo pourrait même vous faire gagner de l’argent ! Cette compensation financière peut être appliquée aux salariés qui se rendent au travail en vélo et varie selon le nombre de kilomètres parcourus.

En revanche en voiture, il fauda vous acquitter des frais pour l’essence, l’entretien et éventuellement le stationnement. Sans compter l’impact sur l’environnement à cause du rejet en masse de CO2.

Bon pour la santé

Vous rendre au travail en vélo vous permettrait de faire votre dose quotidienne de sport. Et on le sait, avoir une activité physique régulière est bénéfique pour la santé. Des études démontrent que cela préserve des maladies vasculaires et cérébrales et que cela réduirait en plus les risques de cancer de 15 à 40%. Sans compter que c’est parfait pour vous maintenir en forme !

>> A LIRE : L’indemnisation kilométrique à vélo : un atout pour la santé

Une pratique bénéfique à la collectivité

Tout d’abord, un vélo usera moins la route et les infrastructures. Il suffit de comparer le poids de votre monture à celui d’une voiture pour le comprendre. Ensuite son usage permettra de soulager la ville de la pollution.

Par ailleurs, le vélo permet une réduction de l’espace occupé, que ce soit sur la route ou lorsqu’ils sont garés. Au niveau des entreprises, là encore il y a des avantages. On parle bien sûr de l’indemnité kilométrique vélo qui leur permet de profiter d’une réduction d’impôt. Tout le monde y gagne. Sans ou oublier que le vélo est un excellent moyen de créer des liens avec les autres.

Le danger sur la route ?

Le vélo, un mode de transport sécuriséPrès de 2 millions de citadins français utilisent régulièrement leur vélo pour aller travailler. Nombre d’entre eux s’inquiètent des dangers de la route face aux autres usagers de la route. Et pourtant contrairement aux idées reçus, le vélo est le moyen de transport le moins risqué. Les cyclistes représentent 4.5% des décès sur la route contre 13.4% chez les piétons, 23.1 chez les motos et scooters et plus de 48% chez les voitures.

La prudence reste toutefois de mise. Porter un casque est fortement conseillé sans oublier de bien équiper son vélo pour réduire les risques. Se rendre au travail à vélo est donc réellement bénéfique à bien des niveaux. Sachez que faire 10km de vélo par jour permet d’économiser 700 kgs de CO2 par an alors si vous vous décidez et que vous souhaitez faire un geste pour la planète, enfourchez votre vélo !

Source : Consoglobe

>> A LIRE : Allons-y à vélo : entretien avec Laurent, un vélotafeur toulousain passionné

Partager

comparateur Antivol velo

8 comments

  1. Pingback:SÉCURiTÉ Leitmotiv du Club | Amicale des Cyclos de Ploëren

  2. > Il faut en effet savoir qu’en ville, un vélo peut rouler à une vitesse moyenne de 15 km/h, contre 14 km/h pour une voiture.

    Et encore, comme indiqué plus bas dans l’article, ce temps de trajet ne prend pas en compte le temps nécessaire pour 1) aller chercher la voiture, 2) rouler, avec les encombrements et 3) trouver une place de parking à l’arrivée. On peut encore rajotuer le temps perdu à la station-service pour refaire le plein.

    > Un trajet de votre domicile à votre travail en vélo ne coûte rien hormis quelques gouttes de sueur.

    Quelle sueur? Vous faites le Tour de France?

    > En revanche en voiture, il fauda vous acquitter des frais pour l’essence, l’entretien et éventuellement le stationnement.

    Et le coût d’achat du véhicule? La voiture est donnée? Et l’entretien, le contrôle technique et les éventuelles réparations? Tout est gratos?

  3. Pingback:Démarrez bien l'année à vélo ! - Citycle

  4. > Porter un casque est fortement conseillé

    Ah bon?

    Faut vite le dire aux Hollandais et aux Danois, qui ne sont visiblement pas au courant…

    Vous croyez _vraiment_ que ce machin va vous sauver d’un choc avec un bolide lancé à 50+km/h? Think again.

    1. oui et c’est dommage de ne parler que de casque, et pas de rétroviseur et d’éclairage.

  5. Ah merci,dans toute les entreprises

  6. Chose faites depuis plus d’un an….

  7. Ah,quand une »prime »;c’est physique tout les jours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air

comparateur Antivol velo