Ne roulons plus sur le trottoir !

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Code de la route, Cyclisme urbain

Partager

Ne roulons plus sur le trottoir !

Sur les trottoirs, les piétons sont censés être maîtres. Il arrive pourtant d’y croiser de temps en temps des cyclistes…

Une pratique courante mais contre la loi

Le trottoir est le lieu de circulation des piétons. Il n’est pas rare que les cyclistes l’empruntent. Si certains piétons tolèrent leur présence, d’autres sont beaucoup moins compréhensifs, surtout face à ceux qui roulent trop vite ou qui font preuve d’imprudence. C’est pourquoi de manière générale, les cyclistes qui roulent sur un trottoir sont mal vus.

downtown Ann Arbor. Angela J. Cesere | AnnArbor.comBien sûr, c’est un comportement parfois nécessaire mais illégal. Même si les trottoirs restent considérés comme les endroits les moins à risques, les cyclistes n’y auront jamais pleinement leur place. Les trottoirs sont en effet destinés aux piétons. D’ailleurs, c’est inscrit dans le code de la route. Un cycliste ne peut pas pédaler sur un trottoir au-delà de l’âge de 8 ans sauf si la piste cyclable se confond avec. Pour circuler sur le trottoir, le cycliste devra marcher en se tenant à côté de sa monture.

Quelle attitude adopter ?

Evitez, bien sûr, autant que possible de rouler sur le trottoir. Si vous êtes dans le cas de figure où la poste cyclable se confond avec le trottoir, n’hésitez pas à ralentir en passant à côté de piétons. Faites-leur part votre présence avec un petit coup de sonnette pour qu’ils ne soient pas surpris.

veloSi aucune piste n’est prévue, utilisez pleinement la route. Si l’objectif est de vivre en harmonie avec les piétons et les automobilistes, alors la première chose à faire en tant que cycliste responsable sera de respecter le code de la route. Pensez aussi à vous signaler, surtout la nuit.

Enfin si la largeur de la route empêche une voiture de vous dépasser, ne vous serrez pas contre le trottoir et surtout n’y montez pas. Pour votre sécurité et celle des autres, continuez à rouler au milieu de la route car après tout, ce sera toujours votre droit.

Sources :

Partager

comparateur Antivol velo

6 comments

  1. Seul le code de la route fait foi ….
    Les trottoirs, et passages piétons, sauf exceptions signalées sur la voie, sont destinés à l’usage des piétons, voiture d’enfant et handicaps, enfants à vélo si moins de 8 ans.

    En cas d’accrochage entre piéton et cycliste, c’est bien le cycliste qui sera reconnu comme totalement responsable!

  2. Un article dans Sud-Ouest parlait de « dictature des automobilistes et des cyclistes envers les piétons » et il s’agit bien de cela. Les cyclistes se croient prioritaires partout et qu’ils n’ont aucune règle à respecter au prétexte qu’ils ne sont pas immatriculés. Rouler sur les trottoirs est un sport local à Bordeaux et il n’est pas rare que le piéton se fasse invectiver, voire bousculer par un cycliste pressé qui se croie prioritaire. Les cyclistes oublient tout simplement que la loi française s’applique pas aux objets ( en l’occurence le vélo ou la voiture) mais aux personnes et qu’elle est égalitaire et donc s’impose à tous les citoyens. Le Code de la Route s’applique donc à TOUS les usagers de la voie publique, du piéton au chauffeur de poid lourd. Qu’ils n’oublient pas non plus que le prédateur naturel du cycliste incivil est le chauffard qui pense également qu’il a tous les droits. Ceci pour ceux (très nombreux) qui ne respectent pas les feux tricolores et foncent sur les piétons qui traversent.

  3. Merci pour cette information. Savez-vous s’il en est de même pour les zones « piètones ». A priori, de par le nom … Certains cyclistes dans ces zones sont très imprudents et manquent de civisme.

    1. Bonjour Julien,
      Nous vous remercions pour votre commentaire. Selon l’article R431-9 du Code de la Route, les cyclistes ont bien le droit, sauf exception, de circuler dans les zones piétonnes. Ils ont cependant l’obligation de rouler à allure modérée et de ne pas occasionner de gêne aux piétons.
      Bien cordialement.

  4. Les parents d’un enfant de 9 ans seront parfaitement à l’aise de le savoir à la place de l’adulte de votre illustration.
    Ne donnons pas de leçons de ce genre aux cyclistes, contentons-nous de leur dire de rouler paisiblement là où ils se sentent en sécurité, sans menacer l’impression de sécurité d’autres personnes.

    Ce sont les motoristes qu’il faut morigéner.

  5. Entièrement d’accord ! J’avais publié un billet sur ce sujet:
    http://www.cuk.ch/articles/18289

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air