Qu’est-ce que la résistance au roulement ?

Publié par 
Virginie de Citycle,
le 
Accueil, Conseils, Conseils techniques
Partager
Qu’est-ce que la résistance au roulement ?

Rouler confortablement sur son vélo, profiter de bonnes accélérations et surtout pédaler sans trop se fatiguer, tout cycliste en rêve. Pour que tout ceci puisse se faire, il faut prendre en compte la qualité des pneus, leurs dimensions, les matériaux qui les composent, leurs caractéristiques mais aussi leur résistance au roulement…

Une perte d’énergie

La résistance au roulement, c’est quoi ? Il s’agit de l’énergie perdue lorsque le pneu roule. Cette perte d’énergie est due à la déformation répétitive des matériaux composant le pneu quand celui-ci entre en contact avec le sol.

alta-badia-mountainbike-3

Pour gagner en efficacité lors du pédalage, il faut que la rotation du pneu se fasse le plus facilement possible. En effet, contrairement à un automobiliste et la puissance de son moteur, le cycliste ne peut compter que sur ses jambes pour avancer. Pour utiliser sa force à bon escient, il doit alors pouvoir compter sur une moindre résistance au roulement. Il devra aussi faire avec la résistance de l’air, l’accélération, les résistances au frottement (au niveau de la chaîne par exemple), ou encore le poids des roues.

Réduire la résistance au roulement

La résistance au roulement influe donc les performances et l’efficacité d’un cycliste dans sa progression. Elle est elle-même influencée par d’autres facteurs comme la largeur, le profil ou le diamètre du pneu. Sa composition est aussi à prendre en compte. Plus de matériaux sont utilisés, plus il y a de déformations. De plus, si le pneu est réalisé avec des matériaux flexibles type caoutchouc, il y aura moins de perte d’énergie lors de la déformation.

Egalement, la résistance au roulement n’est pas la même selon les types de sols. Sur route lisse, les déformations du pneu sont moins importantes. La résistance est donc plus faible, d’autant plus si la pression de gonflage des pneus est élevée. Au contraire sur tout terrain (rocailleux, herbe, forêt…), la résistance au roulement s’affaiblit plus la pression du pneu est réduite. La raison est simple. Un pneu faiblement gonflé s’adapte plus facilement aux inégalités du terrain puisqu’il s’enfonce moins dans celui-ci.

Pneus larges ou étroits ?

C’est assez surprenant pourtant c’est une réalité ! A pression égale, les pneus larges résistent mieux à la déformation que les pneus étroits. Lorsqu’ils touchent le sol, la zone de contact est la même peu importe le type de pneu. Cependant, le pneu large s’aplatit en largeur alors que le pneu étroit s’aplatit en longueur. C’est ainsi qu’un pneu plus fin subit une déformation plus grande et roule moins bien qu’un pneu large.

Sans titreOn note pourtant que les coureurs pro montent des pneus étroits sur leurs montures. La raison est simple. Les pneus plus fins sont plus légers et peuvent êtres gonflés à des pressions plus élevées. Ce qui procure moins de résistance à l’air et permet aux cyclistes de profiter d’un vélo plus facile à manier qui sera donc plus rapide dans les accélérations.

Mais attention lors de votre choix , il est également conseillé de vous intéresser à l’adhérence, la protection anti-crevaison ou encore le confort du pneu afin que celui-ci réponde au mieux à votre pratique du vélo.

Source :

Partager

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Qu’est-ce que la résistance au roulement ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter

Qualité de l'air