Qu’est-ce que la résistance au roulement ?

Publié par 
Charles-Henri Avenel,
le 
Accueil, Conseils techniques, Conseils vélo, Pneu, Roue

Partager

Qu’est-ce que la résistance au roulement ?

Que signifie résistance au roulement ? Il s’agit de l’énergie perdue lorsque le pneu roule. Une faible résistance au roulement permet de rouler confortablement, profiter des accélérations et pédaler sans trop se fatiguer. Plusieurs paramètres entrent en compte :  la qualité des pneus, leurs dimensions, les matériaux qui composent le pneu, les caractéristiques des pneus, mais aussi leur résistance au roulement. À propos, ça existe un pneu à faible résistance au roulement ?

La résistance au roulement d’un pneu : une perte d’énergie

Comment cette perte d’énergie se crée ? Cette perte d’énergie est due à la déformation permanente des matériaux composant le pneu quand celui-ci est en contact avec le sol. 

pneu à faible résistance au roulement

Pour gagner en efficacité lors du pédalage, il faut que la rotation du pneu se fasse le plus facilement possible. En effet, contrairement à un automobiliste et la puissance de son moteur, le cycliste ne peut compter que sur ses jambes pour avancer. Pour utiliser sa force à bon escient, il doit alors pouvoir compter sur des pneus à faible résistance au roulement.

Si la résistance au roulement reste une problématique incontournable pour tout cycliste, les autres résistances que subit un vélo ne sont pas en reste. La résistance de l’air en est un bon exemple. Un cycliste aguerri sait également entretenir sa chaîne et ses roulements pour limiter les résistances au frottement. Enfin, la résistance de la gravité sur les côtes raides surpasse de loin la résistance au roulement.

Cette énergie perdue au moment du roulement du pneu, bien qu’inévitable, peut se limiter. Comment ? En faisant les bons choix de pneus, de réglages et en s’adaptant à la route. Explications…

Un objectif : réduire la résistance au roulement du pneu

La résistance au roulement influe donc sur les performances et l’efficacité d’un cycliste dans sa progression. Elle est elle-même conditionnée par d’autres facteurs comme la largeur, le profil ou le diamètre du pneu. Sa composition est aussi à prendre en compte. Plus de matériaux sont utilisés, plus il y a des déformations. De plus, si le pneu est conçu avec des matériaux flexibles type caoutchouc, il y aura moins de perte d’énergie lors de la déformation.

Par ailleurs, la résistance au roulement d’un pneu de vélo n’est pas la même selon les types de sols. Sur route lisse, les déformations du pneu sont moins importantes. La résistance est donc plus faible, d’autant plus si la pression de gonflage des pneus est élevée. Au contraire sur tout terrain (rocailleux, herbe, forêt…), la résistance au roulement s’affaiblit plus la pression du pneu est réduite. La raison est simple. Un pneu faiblement gonflé s’adapte plus facilement aux inégalités du terrain puisqu’il s’enfonce moins dans celui-ci. Nous allons voir que la largeur des pneus est un paramètre à ne surtout pas négliger.

Que choisir : pneus vélo larges ou étroits ?

Attention aux idées fausses qui durent. On a toujours entendu dire que les pneus fins engendrent moins de frottement que les pneus épais, car ont moins de contact avec la route. C’est pourtant faux. À pression égale, les pneus larges résistent mieux à la déformation que les pneus étroits. Lorsqu’ils touchent le sol, la zone de contact est la même peu importe le type de pneu. Cependant, le pneu large s’aplatit en largeur alors que le pneu étroit s’aplatit en longueur. C’est ainsi qu’un pneu plus fin subit une déformation plus grande et roule moins bien qu’un pneu large. 

résistance au roulement sur route

On note pourtant que les coureurs pro équipent leurs vélos de pneus fins. La raison est simple. Les pneus plus étroits sont plus légers et peuvent être gonflés à des pressions plus élevées. Ce qui procure moins de résistance à l’air et permet aux cyclistes de profiter d’un vélo plus facile à manier qui sera aussi plus rapide dans les accélérations. Les cyclistes professionnels bénéficient également de vrais tests de résistance au roulement pour leur pneu vélo.


Mais attention lors de votre choix, il est également conseillé de vous intéresser à l’adhérence, la protection anti-crevaison ou encore le confort du pneu afin que celui-ci réponde au mieux à votre pratique du vélo. N’oubliez pas que le choix du pneu impactera fortement la résistance au roulement de votre vélo.

Quel type de pneu pour réduire sa résistance au roulement ?

Quelle que soit votre pratique, faire le bon choix de profil du pneu est primordial. VTT, cyclo-cross, vélo de route, cyclotourisme ou vélotaf, chaque usage a son pneu. Par exemple, pour un usage urbain quotidien, le mieux serait un choix de pneus lisses assez épais à gomme dure sans crampons : plus grand confort, meilleure adhérence, et durabilité accrue. Ici la résistance au roulement n’est pas si importante, car un grand nombre d’autres paramètres influent sur votre rendement (circulation, feux, état de la chaussée, piétons…)

En revanche, si vous recherchez la performance sur route, des pneus à faible résistance au roulement contribuent fortement à votre efficacité. Comme pneus de vélo route, il est donc conseillé de privilégier des pneus à faible section. En effet, vous allez rouler sur de l’asphalte propre avec peu d’aspérités. De plus, les pneus fins auront un meilleur aérodynamisme et seront plus légers. Privilégiez une gomme tendre en hiver et une gomme dure en été.

Sans titre

>>> À LIRE AUSSI : Comment bien choisir un pneu route ?

Pour un usage en tout terrain, il va sans dire que les pneus souples à large section et à crampons seront les mieux adaptés au terrain. Ici, vous subirez de très fortes résistances au roulement, il vous faudra donc tirer profit des qualités de vos pneus pour minimiser leurs déformations. Par ailleurs, un gonflage approprié permet de limiter la résistance roulement du pneu VTT.

>>> À LIRE AUSSI : VTT XC et XC Marathon : les pneus les plus rapides

Vous avez décidé partir loin et vous recherchez le bon modèle de pneu pour voyager à vélo ? Très bien. Il vous faudra une gomme dure solide et résistante et des pneus larges et confortables. Pour réduire la résistance au roulement en tant que cyclotouriste, des pneus à large section seront un excellent allié sur la durée. Si vous ne voyagez pas nécessairement sur du hors piste, nous ne vous conseillons pas de pneus à crampon, qui vibrent et augmentent sensiblement la résistance au roulement. Par définition, un pneu à faible résistance au roulement n’a pas de crampons !

 [Article publié le 5 septembre 2015 et mis à jour le 26 mai 2021]

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


Qualité de l'air