8 conseils pour échapper à la crevaison à vélo

Publié par 
,
le 
Accueil, Conseils techniques, Conseils vélo, Pneu

Partager

8 conseils pour échapper à la crevaison à vélo

Les crevaisons sont la plaie des cyclistes. Malheureusement, il n’existe aucun moyen d’en échapper totalement mais il existe quelques astuces pour les éviter en partie et ainsi diminuer les risques. Voici quelques conseils à appliquer d’urgence !

Les causes de la crevaison

Avant de combattre un ennemi, il faut tout d’abord tout savoir de lui. C’est pour cela que nous allons commencer par les causes du problème avant de voir les potentielles solutions. La crevaison peut survenir de différentes manières et peut être dû à différents facteurs :

  • Un petit objet saillant : quand on pense crevaison c’est à eux que l’on pense en premier, les bouts de verre, les gravillons ou encore les clous et les punaises.
  • Le pincement de la chambre à air : cela arrive quand le cycliste passe dans un trou ou sur une grille d’évacuation sans faire preuve de douceur ; le pneu s’aplatit ce qui pincera la chambre qui ne résistera pas à la pression.
  • Un fond de jante fatigué : si par chance vous avez beaucoup roulé sans crever, le pneu et la chambre à air ont tenu jusque là mais le fond de jante est peut être usé. Si cela arrive, il ne protègera plus efficacement les œillets des rayons de la jante et ainsi augmentera les risques de percer la chambre.
  • L’usure de la valve : Lorsque l’on roule, la valve bouge ce qui, au fur et à mesure, affaiblit le caoutchouc à la base de la valve et finira par se percer. C’est ce que l’on pourrait appeler la crevaison naturelle.

Les solutions pour lutter contre la crevaison à vélo

Passons maintenant aux trucs et astuces pour diminuer les risques de crevaisons. Malheureusement, on ne pourra pas l’éviter à 100% mais le cycliste en faisant un peu attention pour les éviter la plupart du temps :

  1. Avoir une bonne pression de pneus : celle-ci doit se trouver entre 7.5 et 8 bars pour éviter un maximum les pincements en cas de chocs.
  2. Toujours vérifier ses pneus après une sortie : pour faire cette vérification, il y a une méthode simple ; il suffit d’essuyer le pneu avec un chiffon humide, les coupures ou les bris de verre apparaitront. Si vous trouvez des objets planté dans le pneu, il faut les retirer à l’aide d’un objet fin et pas trop pointu. Pour les coupures, si c’est une petite coupure et qu’il n’y a pas pas de bombement, vous n’êtes pas obligé de changer le pneu ; par contre si la coupure est bien marqué (on voit la trame de tissu ou il y a une bosse), il faudra malheureusement le changer.
  3. Privilégier les pneus de qualités : un pneu bon marché n’est pas assez fiable et finalement reviendront plus chers à force de crevaison.
  4. Penser à changer le fond de jante : il faut changer son fond de jante presque à chaque nouveau pneu ; pensez donc à vérifier son usure.
  5. Vérifier l’usure de la chambre à air :  regardez surtout l’état de la base de la chambre à air ; si celle-ci se fendille vous devrez la changer.
  6. Éviter les bris de verre : un conseil qui peut paraitre bête mais il est toujours bon de le rappeler ; faîtes attention au bris de verre, si vous en voyez un éviter le et prévenez les cyclistes qui vous suivent si il y en a. Par contre, si vous roulez dessus, arrêtez vous immédiatement et vérifier votre pneu en enlevant tous les débris.
  7. Éviter les trous, les grilles, … : Le cycliste doit bien lire la route, c’est-à-dire regarder si la chaussée comporte des trous ou des grilles pour pouvoir les anticiper et les éviter. Si vous ne pouvez faire autrement que rouler dessus, levez vous de votre selle pour bien répartir votre poids sur les deux roues.
  8. Éviter les rebords de bitume : Lorsque la route a été refaite, il arrive qu’une découpe du bitume soit faite et celle-ci est très affûté. Il faut donc bien freiner à l’avance et passer en douceur comme pour les grilles debout sur les pédales.

Voila on espère que ces quelques conseils sauront vous faire éviter de crever lors de votre prochaine balade. Si vous aussi vous avez des trucs et astuces, envoyez les nous en commentaires ou sur notre page Facebook.

Partager

comparateur Antivol velo

14 comments

  1. « regardez surtout l’état de la base de la chambre à air » : ça ne veut rien dire ! ne faut-il pas lire : « …de la base de la valve « 

  2. Pingback:Réparer une crevaison à vélo sans démonter la roue - Citycle

  3. Bonjour,
    lorsque vous parlez de pression de pneus en 7ou 8 bars: çà veut dire en kg?

    1. Bonjour,

      La pression est en bar et est généralement inscrite sur le flan du pneu.
      Si ce n’est pas le cas vous pouvez adopter un pression qui correspond à 10% du poids du cycliste :
      Un cycliste de 80kg devra avoir une pression entre 8 et 8.5 bars.

      Cordialement

  4. Bah c’est simple fond de jante neufs et pneu schwable version normal pas de crevaison avant 8000 kilomètre et pourtant je roule tous les jours en ville avec les débris de verre. Et l’été je grimpe la montagne voilà

  5. oh si il existe des moyens, les pneus schwalbe! 1 seule crevaison en 5 ans, et encore sur pneus usés, auparavant sur pneu lambda une crevaison par mois (avec un usage quotidien)

  6. oui il faut un pneu bien gongflé mais il faut respecter la pression de gonflage acceptable pour le pneu ; c’est indiqué sur le flanc du pneu sinon se référer au site du fabricant .

  7. Et pensez au préventif !!… C’est efficace !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air