Le plan « Génération vélo » : propagateur de la culture vélo française

Publié par 
Cassandre Desurmont,
le 
Actualité, Politique vélo, Société

Partager

Le plan « Génération vélo » : propagateur de la culture vélo française

Le Gouvernement a décidé de s’impliquer dans l’apprentissage du vélo chez les jeunes. L’objectif ? Qu’il y ait plus de pratiquants adultes dans les années à venir. Voilà un défi pas si simple à relever et nécessitant un certain coût financier et humain. En effet, réduire les trajets en voiture est aujourd’hui vital pour notre planète. La solution : se déplacer à vélo. C’est pourquoi former les jeunes au savoir rouler à vélo devient nécessaire. Le plan “Génération vélo” survient en tant que vrai propagateur de la culture vélo à un niveau national. 

Les enjeux du plan “Génération vélo” : un investissement à long terme 

La Ministre de la transition écologique, Barbara Pompili a annoncé dernièrement la sortie du plan “Génération vélo”. Ce projet consisterait à tripler l’utilisation du vélo d’ici 2024 grâce à des programmes de formations chez les jeunes de 6 à 11 ans. Près de 800 000 enfants seront formés à pédaler en toute sécurité en milieu urbain grâce à des interventions dans les écoles et autres centres éducatifs.                             

>> A LIRE AUSSI : L’apprentissage du vélo à l’école sera bientôt obligatoire           

enfant qui fait du vélo en toute sécurité

Le prix pour accéder à une mobilité plus durable s’élèverait à 21 millions d’euros mais semblerait être essentiel pour bénéficier d’une planète plus saine. Plus de 6 000 intervenants rassemblant des bénévoles et des personnes du service civique seront formés pour apporter un apprentissage complet aux enfants. En effet, savoir faire du vélo est une chose mais faire du vélo sur la voie publique en est une autre. La finalité de ce programme est d’instaurer un réel réflexe au vélo chez les jeunes sur le long terme. Le programme consiste en une dizaine d’heures de formations qui suffiront aux enfants pour devenir autonomes à vélo. Ils pourront alors se déplacer tout en faisant du sport et de façon écologique et économique.

L’apprentissage se décompose en trois étapes : Premièrement savoir pédaler, en apprenant à savoir contrôler et conduire son vélo correctement. Deuxièmement, savoir circuler, en découvrant la mobilité à vélo en milieu sécurisé. Des thèmes comme savoir rouler en groupe, savoir communiquer en termes de changement de direction ou encore la découverte des panneaux de signalisations y seront abordés. Enfin, savoir rouler à vélo, en pratiquant et circulant sur la voie publique et en découvrant les différents espaces de pratique. La troisième étape passée, l’enfant en question reçoit son attestation “Savoir rouler à vélo” 

>> A LIRE AUSSI : Les enjeux du Plan vélo 

Le plan « Génération vélo » réel levier pour la mobilité de demain

L’automobile, un moyen de transport voué à détruire notre planète 

D’après les écologistes, la voiture pue, pollue et tue… En effet ! Ce moyen de transport fait partie des rapaces du monde urbain. D’après le site de statistiques mondiales Planetoscope, chaque jour en France, près de 10 personnes meurent d’un accident de la route. Aujourd’hui, les parents sont très réticents face au fait que leurs enfants se baladent seuls à pieds ou à vélo. Ils craignent le danger que représentent les automobiles et préfèrent les accompagner à l’école en voiture. C’est ce comportement bien précis que le plan « Génération vélo” a pour ambition de faire changer.

Les bienfaits du plan “Génération vélo” et des cyclistes de demain

projet route interdit aux véhicules

Faire évoluer les mentalités dans le but de prendre son vélo en partant de chez soi à la place de sa voiture est un des principaux but de ce projet. Pour y arriver, tous les efforts y sont les bienvenus. Par exemple, le concept de “Rue scolaire” voit de plus en plus le jour en France, une idée inspirée des pays voisins comme les Pays-Bas ou la Belgique. Ce projet consiste à fermer les rues à la circulation motorisée aux abords des écoles. L’objectif, apporter une sécurité aux enfants ainsi que de faire changer le comportement des parents en choisissant un autre mode de déplacement. De plus, selon une enquête de l’institut Forsa en 2018, 25% des écoliers utiliseraient leur vélo tous les matins pour aller à l’école. Voilà une future “Génération vélo” en bonne voie !

>> A LIRE AUSSI : Les conseils pour une conduite sécurisée à vélo en ville 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils et Actu Vélo

 

📫 Toutes les deux semaines, je reçois une news complète autour de la petite reine : conseils, itinéraires, actualité

 

Catégories

Qualité de l'air