Doriane : voyage à vélo à travers l’Europe, zoom sur le Danemark

Publié par 
Emilie De Citycle,
le 
Accueil, Interviews / portraits, On parle de vous

Partager

Doriane : voyage à vélo à travers l’Europe, zoom sur le Danemark

Doriane Bernier nous raconte son voyage à vélo à travers l’Europe. Et plus précisément, son escale à vélo au Danemark, où le vélo est roi.

En amont du voyage à vélo

Après un premier voyage à vélo avec deux amies le long de la Loire en 2012, je rentre à Paris avec une seule idée en tête : transmettre la passion du voyage à vélo à mon cher et tendre. En 2016, nous partons pour notre première virée. Trois semaines en Bretagne dont nous revenons ravis malgré la météo capricieuse et les galères mécaniques. Dès lors, commence à s’installer l’idée d’un voyage plus long. Au retour des vacances d’été 2017, nous peinons tous les deux à retrouver notre équilibre à Paris et nous interrogeons sur notre mode de vie. Après quelques semaines de réflexion, c’est décidé : nous partons pédaler à travers l’Europe !

Le 18 Mars dernier, nous montons donc dans un train avec nos vélos démontés et toutes nos sacoches, direction Toulon. Notre périple nous aura ensuite amenés à passer 13 frontières à vélo (ou en bateau). Départ de la Sardaigne pour atteindre les Îles Lofoten, au nord du cercle polaire avant de rentrer à Paris le 15 Septembre.

Le vélo au Danemark, un coup de coeur

Parmi toutes nos découvertes, le Danemark reste un de nos coups de coeur. Le pays, toujours classé en tête parmi les “pays les plus heureux du monde”, nous a séduit par la beauté de ses paysages mais aussi par certains aspects du mode de vie danois qui démontrent une réelle bienveillance et un profond respect du collectif.

Pour commencer, nous avons aperçu dès le passage de la frontière avec l’Allemagne de nombreux stands en bois en bordure de route. Des stands dans lesquels se trouvent des légumes, des oeufs, une petite tirelire dans un coin, une liste des prix… et personne pour superviser le tout.

Nous avons également découvert le système de shelters (abris). Le Danemark n’a pas les mêmes lois que ses voisins suédois et norvégiens concernant le bivouac. Mais il compte de nombreuses aires sur lesquelles il est possible de planter la tente ou de s’installer dans les abris disponibles. L’accès à la plupart des aires est libre et gratuit. Certains peuvent être réservés sur internet mais nous sommes toujours arrivés un peu au hasard et n’avons jamais eu d’ennui. Certaines aires sont privées et offrent parfois un peu plus de confort. Leur prix n’excède globalement pas 5 euros/pers/nuit. Si personne n’est sur place, le paiement se fait souvent dans une petite tirelire installée sur place.

Shelters au Danemark
Abris / shelters

Eurovelo 10 (435 kilomètres en 7 jours)

Au delà de son accueil royal, le Danemark offre aussi une variété de très beaux paysages et de nombreux points d’intérêts. A l’aller, nous suivons l’Eurovélo 10 le long de la côte Sud-Est pour atteindre Copenhague avant de continuer notre route vers la Suède. Nous avons été surpris par le relief sur certaines portions de cet itinéraire vélo durant lequel nous longeons le Flensborg Fjord avant de prendre notre premier ferry en direction de la très belle île de Fyn. La route jusqu’à Copenhague passe ensuite par les charmants îlots de Täsinge et Langeland en empruntant de nombreux ponts et quelques courtes traversées en ferry. Nous faisons un dernier détour par les très belles falaises de Mons avant de rejoindre la capitale.

Île de Fyn sur l'eurovélo 10
Île de Fyn sur l’eurovélo 10

Escale à Copenhague (3 jours)

A notre arrivée, nous retrouvons des copains cyclistes québécois rencontrés en chemin. Au programme : passage devant la petite sirène mais surtout recherche de sa cousine génétiquement modifiée. Balade au parc Superkilen et traversée de Christiana. Puis nous lâchons nos pulls et imperméables pour aller piquer une tête dans un bain de mer public. Ceci, sous les regards des enfants danois hilares, visiblement bien plus habitués aux températures que nous. Nous finissons par une balade à vélo au pied de la brasserie Carlsberg et ses majestueuses “colonnes éléphant”.

Colonnes éléphant sur le voyage à vélo au Danemark
Colonnes éléphant

Eurovelo 12 (450 kilomètres en 8 jours)

Après six semaines de voyage à vélo en Suède et en Norvège nous arrivons par ferry à Hirtshals, tout au Nord du Danemark. Nous y entamons notre descente vers Paris par la côte Ouest cette fois. De ce côté du pays, les paysages sont plus sauvages. Les maisons sont moins nombreuses et souvent bien dissimulées dans la verdure. Au milieu de ses paysages de plages, de pinèdes et de bruyère se trouve le phare de Rubjerg Knude. Au bord de la falaise, cet édifice abandonné se fait lentement dévorer par le sable. Il reste aujourd’hui accessible et la vue depuis le haut de l’édifice vaut largement l’effort que requiert la montée de la dune.

Un peu plus au Sud, l’itinéraire Eurovélo chemine directement sur la plage pour une dizaine de kilomètres. Expérience très rigolote. Mais qui fonctionne uniquement juste après que la mer s’est retirée sous peine de s’enfoncer sérieusement dans le sable. Par ailleurs, nos vélos semblent avoir un peu moins apprécié l’expérience que nous. Vu les crissements des grains de sable pris dans la chaîne qui nous ont suivis sur une dizaine de kilomètres ensuite.

Vélo sur la plage le long de l'eurovélo 12
Sur l’Eurovélo 12, le long de la plage

Si chaque pays traversé nous a laissé son lot de souvenirs impérissables, le Danemark reste à mes yeux le champion incontesté de l’accueil des cyclo-voyageurs ! Côté infrastructures, pas de surprise. Le pays n’a rien à envier à ses voisins allemands et néerlandais. Dans les zones rurales, les itinéraires sont très bien balisés. Et nous avons circulé la plupart du temps sur des pistes cyclables protégées des voitures. A Copenhague c’est le bonheur, le vélo est tout simplement roi.

>> A LIRE AUSSI : Sylvain, vélotafeur en Île de France

Vous pouvez découvrir plus en détails le parcours à vélo de Doriane.

Merci à Doriane pour son témoignage. Si comme elle, vous êtes intéressé pour partager votre histoire de cycliste, n’hésitez pas à nous envoyer votre récit à media@citycle.com. Pour tout article publié, un bon d’achat de 40€ chez notre site partenaire Lecyclo.com.

Appel à témoignages cyclistes

Partager

comparateur Antivol velo

3 comments

  1. bonjour,
    J’y vais au mois de mai 2019 sur 3 semaines. Il se trouve où l’abri en photo avec les toits en mousse ? Merci

    1. Bonjour Madame,

      Nous avons demandé à Madame Doriane les informations afin de pouvoir vous répondre. Voici sa réponse :
      Si vous avez un smartphone l’idéal serait de télécharger cette application : http://shelterapp.dk/

      Tous les shelters y sont localisés et les équipements disponibles sur place y sont indiqués. (Attention toutefois, l’application n’est qu’en danois mais avec google traduction nous avons globalement réussi à comprendre toutes les indications). Au total nous avons dormi dans une dizaine de shelters différents.

      Les shelters visibles dans la photo de l’article sont situés là: https://www.google.com/maps/place/G%C3%A5sk%C3%A6rvej,+7620+Lemvig,+Danemark/@56.5396295,8.11984,448m/data=!3m2!1e3!4b1!4m5!3m4!1s0x464a19145b845109:0xa4b4d6c0aa0221b8!8m2!3d56.5396295!4d8.1219023
      Ce sont les deux cabanes au bord de l’étang, au bout du Gaskaervej.

  2. Doriane l’exploratrice !

    OK ——> [ ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter cyclisme


comparateur Antivol velo

Qualité de l'air